Le saviez-vous ? : la cohorte Stanislas

Depuis 1993, plus de 1 000 familles meurthe-et-mosellanes et vosgiennes prêtent leurs corps à la science dans le cadre d’une étude de très grande envergure. Ce regroupement, baptisé « cohorte Stanislas », recense près de 4 000 volontaires qui se sont pliés à un suivi médical et à trois bilans de santé, avec questionnaires sur leurs habitudes … Lire la suiteLe saviez-vous ? : la cohorte Stanislas

Investissements dans le thermalisme en Lorraine

Le Vittel thermal spa a dernièrement ouvert. Il propose un hammam, un jacuzzi, des massages au savoir noir sur une pierre chaude, ainsi qu’un espace nordique. Un véritable havre de paix de 2 400 mètres carrés qui symbolise à merveille la reprise en main constatée dans la station vosgienne. Rappelons que la municipalité a racheté l’établissement … Lire la suiteInvestissements dans le thermalisme en Lorraine

Nouvelle atteinte au Droit Local en Moselle

Rappelons qu’en Moselle, les médecins privés n’ont pas le droit d’intervenir chez les salariés en arrêt maladie. Pourtant, des entreprises peu scrupuleuses font toujours appel à leurs services, en contradiction avec le Droit Local. Les contre-visites médicales au cours d’un arrêt de travail font ainsi figure de phénomène nouveau observé par les syndicats mosellans auprès … Lire la suiteNouvelle atteinte au Droit Local en Moselle

Contrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur

Fin 2009, sur le site des lacs de la Folie, devraient être lancés les travaux de ce qui sera prochainement Diabéticom, à savoir : un centre ultramoderne de balnéothérapie couvert avec 1 500 mètres carrés de piscines, un centre d’accueil et de loisirs pour les résidents, un hôtel international de grand standing et des restaurants, un ensemble de maisons en bois destinées à la location ou la vente, des constructions de maisons en bois pour le personnel, et enfin un centre innovant d’éducation thérapeutique pour les diabétiques. Ce dernier ne pourra cependant se faire qu’avec un accord de la sécurité sociale qui n’interviendra pas avant le premier trimestre 2010.

A la clef, une centaine d’emplois directs, auxquels il faudra en ajouter 75 supplémentaires pour la construction des bâtiments sur le site. Les investisseurs sont en majorité belges. Des hommes d’affaires israéliens basés à Haïfa seraient également intéressés. Les premiers devraient investir à Contrexéville un montant initial de 14 millions d’euros, auxquels il faudra ajouter les éventuelles subventions allouées par les différentes collectivités locales, la France et peut-être l’Europe. Ces 14 millions d’euros représentent ainsi la mise de départ, si tout se passe bien, les investisseurs devraient financer le projet à hauteur de 50 millions d’euros. L’ambition ultime de ces hommes d’affaires est de faire du site des lacs de la Folie l’équivalent lorrain de « Thermae 2000 », un complexe hôtelier centré sur la balnéothérapie ludique situé à proximité de Maastricht et qui fait un véritable tabac aux Pays-Bas. A terme, 400 emplois directs pourraient être créés au total sur le site vosgien. 

Lire la suiteContrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur