La Lorraine rayonne grâce à Saint-Nicolas

Des dizaines et des dizaines de milliers de personnes Place Stanislas et dans les rues adjacentes ont dernièrement suivis sur la façade de l’Hôtel de ville de Nancy la légende du Saint Patron de la Lorraine et admirés le célèbre feu d’artifice qui a embrasé toute la cité ducale. Une foule impressionnante est également venue … Lire la suiteLa Lorraine rayonne grâce à Saint-Nicolas

Saint-Nicolas et Noël à Nancy

Le 6 décembre, la Lorraine fête son Saint-Patron, Saint-Nicolas. Une tradition qui remonte au Moyen-âge et qui embrase toute la Lorraine, d’Epinal à Thionville en passant par Nancy et Metz. Dans le sanctuaire sacré de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port se déroulera cette année la 765ème procession ancestrale aux flambeaux. La foule entonnera alors le chant … Lire la suiteSaint-Nicolas et Noël à Nancy

Saint-Nicolas, patron de la Lorraine et des Lorrains

Nous trouvons les réactions alsaciennes suite à l’inscription à l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) des appellations « Fêtes de la Saint-Nicolas » ou « Marché de la Saint-Nicolas », entre autres, par les villes lorraines de Nancy et de Saint-Nicolas-de-Port, insignifiantes, désespérées et profondément humiliantes.D’autant plus que cela fait plusieurs mois que cette inscription a été enregistrée. … Lire la suiteSaint-Nicolas, patron de la Lorraine et des Lorrains

Procession en l’honneur de Saint-Nicolas à Yutz

Depuis une dizaine d’années, chaque jeudi suivant la Saint-Nicolas, l’évêque de Myre est célébré à Yutz lors d’un office religieux, suivi d’une retraite aux flambeaux jusqu’au calvaire d’Ellerange. Ainsi, l’église Sainte-Croix de la cité mosellane a une nouvelle fois résonné des chants à la gloire du Saint patron de la Lorraine, les mêmes que ceux … Lire la suiteProcession en l’honneur de Saint-Nicolas à Yutz

Saint-Nicolas, patron de la Lorraine

Alors que les festivités autour du 6 décembre se rapprochent à grands pas, il est temps pour nous de vous présenter l’origine du culte de Saint-Nicolas en Lorraine. En effet, le samedi 5 décembre, comme chaque année, se déroulera à Saint-Nicolas-de-Port, au Sud-Est de Nancy, la 764ème procession aux flambeaux en l’honneur du Saint patron de la Lorraine. Plus de 3 000 fidèles et autres pèlerins sont attendus. 

Saint-Nicolas statue

Statue de Saint-Nicolas en la basilique de Saint-Nicolas-de-Port (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

La magnifique basilique de Saint-Nicolas-de-Port constitue le sanctuaire par excellence de l’évêque de Myre. Cette dernière sera d’ailleurs pour la première fois entièrement illuminée cette année, dès 18 heures, après une grande campagne de souscription destinée à financer sa mise en lumière. Il faut dire que ce somptueux édifice est au cœur de toute la ferveur et la dévotion des Lorrains pour un saint né à l’autre bout de l’ancien Empire Romain. La basilique actuelle, couronnée de deux tours à bulbe de plus de 80 m de haut, est pur un joyau du gothique flamboyant. La nef, dont la voûte s’élève à 30 mètres, qui est d’ailleurs soutenue par les seconds plus hauts piliers de France, est baignée par un éclairage exceptionnel grâce aux larges baies vitrées. Le sanctuaire a été construit par le Duc de Lorraine René II. En effet, en 1477, avant de livrer une bataille décisive face à Charles le Téméraire, le Duc assista à la messe à Port et plaça son armée sous la protection de Saint Nicolas. Après sa victoire, René II décida que l’évêque de Myre serait désormais le patron de la Lorraine. Pour lui rendre grâce, il fit élever cette nouvelle basilique, qui domine depuis tout le pays. L’espace intérieur est conçu pour accueillir la foule des pèlerins. A l’entrée de la basilique, une magnifique statue de Saint Nicolas orne la partie centrale du portail. A l’intérieur, dans la chapelle du saint située du côté droit, une fiole est placée sur la balustrade. Le tombeau de Saint-Nicolas à Myre devint en effet très vite un lieu de dévotion. De ses membres suinte une huile, la manne, qui guérit les malades. Cela dit, il est bien difficile de distinguer l’histoire de la légende dans la vie de l’évêque.

Nicolas est né vers 270 après Jésus-Christ à Patare, en Asie Mineure, au moment où le christianisme se développe. A cette époque, les adeptes de cette « nouvelle religion » sont toujours persécutés. Fils d’une riche famille de marchands chrétiens, orphelin à 20 ans, il décida de donner sa fortune pour secourir les pauvres et les opprimés. Il sauva ainsi trois jeunes filles, qu’un père ruiné voulait prostituer. Vers 30 ans, il s’installa à Myre, où il fut alors nommé évêque. Il joua un rôle actif dans la lutte contre l’hérésie arianiste au cours du concile de Nicée, réunit par l’Empereur Constantin converti au christianisme. Il sauva également la vie à trois officiers injustement condamnés à mort. En pleine tempête, il apparut miraculeusement à la barre d’un bateau pour le guider vers Myre. Selon la tradition, Saint Nicolas est mort le 6 décembre 334.

Lire la suiteSaint-Nicolas, patron de la Lorraine