Une métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

Alors que la France pourrait très prochainement structurer son territoire autour de grandes métropoles dont les compétences seraient élargies, les réflexions à ce sujet qui émanent du comité Balladur ne reconnaissent pas le sillon lorrain comme une véritable métropole. Nancy et Metz encore moins. L’heure est donc plus que jamais à l’union sacrée pour l’intérêt … Lire la suiteUne métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

Metz en quête de reconnaissance

La Lorraine, et plus particulièrement Metz, mériteraient à être davantage connus, surtout de la France de l’intérieure, alors que paradoxalement la province et sa principale ville jouissent d’une excellente réputation Outre-Rhin. Cependant, après l’arrivée timide du TGV Est, l’ouverture prochaine du Centre-Pompidou, donnera certainement un peu plus de visibilité à la cité et devrait accroître son potentiel touristique. Le tourisme d’affaire constitue actuellement le plus important segment, puisque comptant pour 65% dans la fréquentation touristique. Mais, pour le premier magistrat de la ville, « il convient de faire venir une première fois les gens à Metz pour dépasser l’image d’une ville minière compte tenu du passé : les crises dans la sidérurgie et maintenant, militaire. Vue de l’Ouest notre ville serait industrielle. Mais c’est peut-être aussi de notre faute : nous ne sommes pas suffisamment fiers d’être Messins. C’est une modestie, pas un complexe ». En effet, c’est cette bien triste image qu’il faut dès à présent remplacer par celle d’une ville verte (plus de 480 hectares d’espaces verts), bleue par l’omniprésence de l’eau (plan d’eau, Moselle, canal de Jouy et autres bras morts) et ocre, par la couleur si caractéristique des façades des habitations et des monuments donnée par la fameuse pierre de Jaumont, sans oublier la reine mirabelle. Ainsi, dans l’optique de se propulser au rang des villes culturelles et d’affaires, la cité a rénové son patrimoine architectural exceptionnel et son activité s’est largement tertiarisée. De toute façon, Metz n’a jamais été une ville minière et sidérurgique. Il n’y a pas de minerai ici, contrairement au Nord de l’agglomération, en direction de Thionville ou de Briey.

Lire la suiteMetz en quête de reconnaissance