Fantastic’arts ou la révolution des jonquilles

C’est le réalisateur italien Dario Argento qui préside la 18ème édition du Festival du Film Fantastique de Gérardmer. Un rendez-vous très apprécié des cinéphiles. La programmation très riche de cette année devrait une nouvelle fois attirer entre 30 000 et 40 000 festivaliers dans les salles obscurs de la « Perles des Vosges ». D’un point de vue cinématographique, … Lire la suiteFantastic’arts ou la révolution des jonquilles

La Lorraine attend toujours les retombées du TGV

Alors que le chantier du second tronçon entre Baudrecourt et Vendenheim avance, le TGV-Est européen est un véritable succès commercial trois ans après son lancement. Les chiffres de fréquentation dépassent en effet toutes les prévisions et ne cessent de progresser. Malheureusement, le TGV attire peu de nouvelles entreprises en Lorraine. La preuve en est que la … Lire la suiteLa Lorraine attend toujours les retombées du TGV

Déchets nucléaires : la menace fantôme se confirme en Lorraine

La décision dans cinq ans d’autoriser d’implanter dans le Sud de la Meuse un site de stockage géologique de déchets nucléaires hautement radioactifs se prépare dans l’ombre. Des travaux de reconnaissance géologique sismique à deux et à trois dimensions vont en effet prochainement être menés dans la Zone d’Intérêt pour une Recherche Approfondie (ZIRA). L’acquisition … Lire la suiteDéchets nucléaires : la menace fantôme se confirme en Lorraine

La mairie de Metz encore trop généreuse avec Paris …

La ville de Metz réclame à l’Etat français une compensation financière d’au moins 36 millions d’euros pour les iniques restructurations militaires. Toutes les propositions visant à compenser le départ de près de 6 000 civils et militaires à l’horizon 2011, sans compter leur famille, ont ainsi été répertoriées dans un Contrat de Redynamisation de Site de … Lire la suiteLa mairie de Metz encore trop généreuse avec Paris …

Une métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

Alors que la France pourrait très prochainement structurer son territoire autour de grandes métropoles dont les compétences seraient élargies, les réflexions à ce sujet qui émanent du comité Balladur ne reconnaissent pas le sillon lorrain comme une véritable métropole. Nancy et Metz encore moins. L’heure est donc plus que jamais à l’union sacrée pour l’intérêt … Lire la suiteUne métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

La chasse aux gaspilleurs

En période normale, et plus encore en période de crise, les dépenses aberrantes font frémir le plus humble des contribuables. Mais au lieu de systématiquement s’en prendre au gaspillage, il faut au contraire s’attaquer directement à la source de celui-ci, autrement dit les gaspilleurs. Gros plan sur quelques unes des nombreuses, mais surtout coûteuses, incohérences financières et budgétaires lorraines.

Tout le monde a encore en mémoire du côté de Guénange en Moselle le scandale de la station d’épuration. En effet, il y a quelques années, celle-ci avait défrayé la chronique et  n’avait d’ailleurs fait aucun doute, à l’époque, sur la première chaîne de télévision. La raison de tout ce remous médiatique ? Rien de plus simple : la station, qui avait coûté plusieurs millions d’euros, était tout bonnement inutilisable ! Et dire qu’elle se voulait être à la pointe de la technologie ! Si aujourd’hui, le problème a été résolu, d’autres affaires, beaucoup « plus graves », puisque ne trouvant pas leur origine à un éventuel défaut de conception ou architectural, plombent les finances des collectivités locales, alimentées par votre argent.

Pour commencer, examinons le cas du nouveau logo de la Communauté d’agglomération de Metz Métropole (CA2M). Confié aux soins d’une société privée, ce dernier devrait coûtait la bagatelle de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Franchement ça vaut le coup de crayon ! La première question à se poser est de savoir si un nouveau logo était vraiment nécessaire en ce moment, alors que la CA2M se plaint de n’avoir pas assez de réserves pour mener à bien ses différents projets (Busway et Palais des Congrès de Metz). Ensuite, si tel était finalement le cas, ce que nous doutons fortement, dans la mesure où la CA2M ne possède pas de multiples sigles tous différents comme c’était le cas de la ville de Metz, une réalisation en interne n’aurait-elle pas suffit pour remplir cette importante mission ? C’est en tout cas le choix qu’opta la mairie de Metz pour son nouveau logo jaune « Miramont » (voir page « En Bref »).  Certes, même si c’est une affaire de goût, le résultat n’est pas vraiment au rendez-vous. Mais il avait au mieux le mérite de limiter la dépense publique. En effet, si ce genre de dépense peut encore être acceptable en période de forte croissance, en période de vaches maigres, cela fait franchement tâche, d’autant plus pour une institution qui clame depuis un moment qu’elle manque de fond. C’est sûr qu’avec ce nouveau logo acheté au prix fort, cela ne va pas arranger les choses. Par contre, ce qui pourrait les arranger, serait déjà de modifier le fonctionnement même de la CA2M, avec sa cinquantaine de vice-présidents à qui, pour certains, il est vraiment dur de trouver de quoi ils pourraient bien l’être pour toucher leurs indemnités de fonction. Ainsi la CA2M est un cas unique en France ! Vraiment aberrant. Des économies substantielles ou non, pourraient certainement être réalisées. Mais que voulez-vous, pas touche à la nomenklatura messine.

Lire la suiteLa chasse aux gaspilleurs

Houdelmont montre la voie

La petite commune meurthe-et-mosellane de 230 habitants dit finalement non à l’installation sur son banc d’un site de stockage de déchets radioactifs à faible activité et à longue durée. Houdelmont ne sera donc pas retenu par l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) au grand soulagement de ses habitants. La commune revient ainsi … Lire la suiteHoudelmont montre la voie