Ces Lorrains enrôlés de force dans la Wehrmacht

Suite à la défaite française face aux forces du IIIème Reich en moins de six semaines, la Moselle, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sont annexés à l’Allemagne hitlérienne en dépits des accords d’armistice signés avec le régime de Vichy. Ce dernier se borne à de faibles protestations. Le Luxembourg est également annexé. La Moselle fut … Lire la suiteCes Lorrains enrôlés de force dans la Wehrmacht

En passant par Gravelotte

N’hésitez pas à faire une halte à Gravelotte, petit village de 700 âmes du haut plateau messin qui regorge de trésors et d’anecdotes. Vous pourrez ainsi admirer l’église Saint-Léonard du XVème siècle, qui a subi les ravages des guerres de 1870-1871 et de 1939-1945 et qui fut reconstruite trois fois. Juste cet édifice se tient … Lire la suiteEn passant par Gravelotte

Histoire de Sœur Hélène à Metz

Les anciens doivent encore se souvenir de l’historique procession du 15 août à Metz. On raconte qu’en 1918, des personnes pieuses, craignant que les troupes allemandes qui sentaient la défaite approchée se cramponnent aux fortifications de Metz et transforment la ville en un second Verdun, demandèrent à Mgr Benzler de faire le vœu d’y ériger … Lire la suiteHistoire de Sœur Hélène à Metz

Un futur musée pour l’Histoire à Gravelotte

Comme nous vous l’avions déjà annoncé, le futur Musée départemental de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, situé à Gravelotte, en Moselle,  verra bel et bien le jour. Initialement prévue en 2007, puis en 2010, l’inauguration du site de mémoire n’interviendra finalement qu’en 2013 ou en 2014, en raison de retards dus à la … Lire la suiteUn futur musée pour l’Histoire à Gravelotte

Un Centre Mondial pour la Paix à Verdun

Le contraste est saisissant pour cette charmante cité des bords de Meuse, dont l’image reste constamment associée dans la conscience populaire à la guerre et à ses horreurs. Les panneaux touristiques se multiplient à l’approche de cette ville martyr à l’histoire millénaire, signalant ça et là les champs de bataille, un mémorial, des forts ou … Lire la suiteUn Centre Mondial pour la Paix à Verdun

L’Histoire toujours vivante à Verny

Aux portes de l’agglomération messine, Verny, avec son passé rural et ses 1 000 ans d’Histoire, mérite bien son surnom de « ville à la campagne ». Verny ne manque ainsi pas de curiosités, pour le plus grand bonheur de ses 1 995 habitants. La ville a par exemple connu deux châteaux. Le premier, dont on ignore encore la date de construction, a malheureusement été détruit par les troupes suédoises, alliées des Français, en 1635, au cours de la guerre Trente ans. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’un pan de mur en pierre. Le second château a été construit par les seigneurs De Feriet. Certains éléments, comme trois tours et des dépendances, dont un magnifique pigeonnier, sont encore visibles depuis le parc de trois hectares. Deux bâtiments ont été rénovés afin d’accueillir des entreprises. 

Verny possède également une fontaine fortifiée. Pendant l’annexion allemande, elle servait de bloc de défense camouflé par une façade décorative. Elle était en outre un des éléments d’un plan d’ensemble comprenant les blocs de défenses situés en face de la mairie, près du pont en face de la gare de Pommérieux et de trois autres blocs protégeant la route de Nomeny. Les soldats se cachaient derrière pour avoir la rue en ligne de mire. Ils pouvaient de cette façon surveiller la traversée de la ville et le carrefour d’accès en provenance de Metz. La fontaine a fait partie des travaux de fortifications réalisés à partir de 1914 par les Allemands, afin de compléter les forts et autres ouvrages défensifs présents sur l’espace lorrain.

 fortdeverny.jpgfortdevernytourelle.jpgfortdevernydortoirs.jpg

Le Fort de Verny est un site incontournable de la commune (Crédits photos : Groupe BLE Lorraine)

Lire la suiteL’Histoire toujours vivante à Verny

Un nouveau site muséographique à Gravelotte

La commune de Gravelotte, près de Metz, accueillera bientôt un nouveau musée unique en son genre, entièrement dédié à la guerre de 1870 et à l’annexion d’une partie de la Lorraine au Reich allemand. Un lieu de mémoire, constitué d’un gigantesque mur où seront gravés les noms de 50 000 Mosellans morts au combat, verra également le jour.

Il fallait bien un complexe muséographique de ce genre pour évoquer et traiter cette page décisive et particulièrement sombre de notre histoire. Après la défaite à Sedan et la chute de Napoléon III, la Lorraine se voyait déchirée en deux, coupée entre deux pays l’ayant choisie pour champs de bataille. 140 000 soldats tombèrent de part et d’autre du Rhin. Le but du musée de Gravelotte, qui s’étendra sur près de 2285 m², est non seulement  de relater les évènements de la guerre de 1870-1871, mais aussi d’évoquer la période de l’annexion allemande de 1870 à 1918 sous plusieurs angles, à savoir, militaires, culturels ou encore sociaux. Cette période a en effet marqué terriblement les consciences et la culture lorraine. Ainsi, quelques 900 objets, militaires et autres, des documents historiques, des œuvres d’art et des archives illustreront le propos de la muséographie qui se veut d’ores et déjà forte. Le multimédia et les supports audiovisuels occuperont une place prépondérante afin de faire comprendre cette histoire à la fois riche et complexe.  A noter que l’ouverture de ce nouveau musée est prévue pour 2011.

Lire la suiteUn nouveau site muséographique à Gravelotte

Le nouvel Eldorado de la zone rouge

Ce n’est pourtant pas de l’or qu’ils cherchent, mais des casques, gourdes, ceinturons et boutons d’uniformes militaires. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à arpenter les sillons de la zone rouge autour de Verdun, ces fameuses collines boisées de la Meuse où plus de 300 000 hommes, Français et Allemands, trouvèrent la mort au … Lire la suiteLe nouvel Eldorado de la zone rouge