Tradition des gardes suisses

Autrefois, le garde suisse représentait la « police » de l’église. Il veillait à maintenir l’ordre dans les rangs pendant les offices. Les enfants un peu turbulents se faisaient ainsi sermonner une première, puis une deuxième fois avant de recevoir un léger, mais dissuasif coup de bâton sur la tête. Aujourd’hui, le garde suisse joue davantage le … Lire la suiteTradition des gardes suisses

La Lorraine rayonne grâce à Saint-Nicolas

Des dizaines et des dizaines de milliers de personnes Place Stanislas et dans les rues adjacentes ont dernièrement suivis sur la façade de l’Hôtel de ville de Nancy la légende du Saint Patron de la Lorraine et admirés le célèbre feu d’artifice qui a embrasé toute la cité ducale. Une foule impressionnante est également venue … Lire la suiteLa Lorraine rayonne grâce à Saint-Nicolas

Polémique du Saint-Nicolas-des-Lorrains : ils commencent à nous emmerder !

Nous ne souhaitions pas réagir au départ aux provocations presque racistes des alsaciens envers les Lorrains au sujet de la pseudo-polémique autour du Saint-Nicolas (bénit soit-il lui qui doit regarder tout cela d’un œil bien consterné), mais les récentes déclarations des uns et les approximations des autres, notamment de la presse parisienne, nous obligent à … Lire la suitePolémique du Saint-Nicolas-des-Lorrains : ils commencent à nous emmerder !

Saint-Nicolas et Noël à Nancy

Le 6 décembre, la Lorraine fête son Saint-Patron, Saint-Nicolas. Une tradition qui remonte au Moyen-âge et qui embrase toute la Lorraine, d’Epinal à Thionville en passant par Nancy et Metz. Dans le sanctuaire sacré de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port se déroulera cette année la 765ème procession ancestrale aux flambeaux. La foule entonnera alors le chant … Lire la suiteSaint-Nicolas et Noël à Nancy

Il est venu le temps de l’Avent en Lorraine

La période si particulière de l’Avent, du latin adventus (venue, arrivée du Messie), couvre dans la tradition de l’Eglise latine les quatre semaines précédant Noël, la dernière pouvant être incomplète. Dans les Eglises utilisant le calendrier romain, l’Avent débute le quatrième dimanche avant Noël et marque le début de l’année ecclésiastique ou liturgique. Les calendriers … Lire la suiteIl est venu le temps de l’Avent en Lorraine

Une grande mosquée se dessine à Metz

Sous l’égide de la municipalité, cinq associations musulmanes, trois turques, une algérienne et une marocaine, sur les six que compte la ville, ont décidé de se constituer en une association unique dans le but de construire une grande mosquée à Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/03/20/une-grande-mosquee-a-metz/) et d’obtenir une « plus grande reconnaissance » pour les 27 000 musulmans de … Lire la suiteUne grande mosquée se dessine à Metz

Sur les chemins de Saint-Jacques en Lorraine …

De plus en plus de pèlerins venus du Nord de l’Europe sillonnent les routes et les chemins de Lorraine en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Si bien que leur bâton, appelé également « bourdon », commencent de plus en plus à résonner le long de la Moselle. A tel point que certains se penchent désormais sérieusement sur la manière … Lire la suiteSur les chemins de Saint-Jacques en Lorraine …

Histoire de la Vierge des Faïenciers de Niderviller

L’histoire de La Vierge des Faïenciers de Niderviller est liée au conflit qui opposait au XVIIIème siècle, les habitants du village mosellan et les artistes étrangers, porcelainiers et faïenciers, embauchés par les responsables de la manufacture, pour donner du lustre aux productions. Comme il fallait apaiser les esprits, le meilleur sculpteur de la maison, Lemire, mouleur de … Lire la suiteHistoire de la Vierge des Faïenciers de Niderviller

Rituel spirituel à Cocheren

Les pèlerins qui empruntent les chemins de Saint-Jacques de Compostelle situés en Moselle-Est ont pris pour habitude de faire une halte sur les hauteurs de Cocheren, là où se trouve l’ancienne chapelle Sainte-Hélène, détruite par des affaissements miniers dans les années 1990 et depuis symbolisée par un porche en verre, une plaque de marbre accrochée … Lire la suiteRituel spirituel à Cocheren

Le monastère de la Visitation à Scy-Chazelles

L’ordre de la Visitation a été créé le 6 juin 1610 à Annecy. Deux grandes figures sont à l’origine de cette création. Tout d’abord, Saint François de Sales, évêque de Genève et protecteur des journalistes, puis Sainte Jeanne de Chantal, pieuse veuve originaire de Bourgogne et cousine de la marquise de Sévigné. La communauté des … Lire la suiteLe monastère de la Visitation à Scy-Chazelles

Une croix de Lorraine à la frontière

Une croix de Lorraine a dernièrement été inaugurée sur le chemin de la frontière entre la Lorraine et l’Allemagne, symbole de l’amitié qui lie désormais nos deux peuples.  C’est en parcourant le chemin de Saint-Jacques de Compostelle qu’un pèlerin allemand s’est arrêté devant la Cruz de Ferro, poteau en bois de 5 mètres de haut … Lire la suiteUne croix de Lorraine à la frontière

Procession ancestrale à Grosbliederstroff

Une procession s’est dernièrement déroulée entre les églises de Kleinblittersdorf et de Grosbliederstroff au son des cantiques religieux entonnés par les paroissiens.  Il s’agit en réalité d’une tradition ancestrale appelée Bittage ou Rogations, du latin « rogare », qui signifie « demander ». Les Rogations se substituent d’ailleurs à la célébration romaine des Robigalia destinée à protéger les céréales … Lire la suiteProcession ancestrale à Grosbliederstroff

La Parade du Graoully

Le dimanche 16 mai, le mythe et la procession ancestrale du Graoully seront ressuscités et surtout revisités par le Centre Pompidou-Metz. Le musée les livrera en effet aux petits Messins, dont l’imaginaire constituera une voie royale vers l’art contemporain. S’il est bien une légende assimilée à Metz, ville aux 3 000 ans d’histoire, c’est bien celle … Lire la suiteLa Parade du Graoully

L’orgue de retour en l’église de Marville

Après des mois d’attente, le roi des instruments est enfin arrivé à Marville, dans la Meuse. Les murs de l’édifice espéraient en effet depuis 1917 que les voix célestes retentissent comme jadis dans la belle église Saint-Nicolas. Sur la tribune de pierre, sculptée telle une dentelle du XVIème siècle, la balustrade flamboyante, qui surmonte une … Lire la suiteL’orgue de retour en l’église de Marville

Traditions : Semaine Sainte en Lorraine germanophone

Dans la partie germanophone de la Lorraine, plus précisément en Moselle-Est, la Semaine Sainte porte le nom de Karwoche, qui vient du vieil allemand « Kara » qui signifie gémissement, tristesse et affliction. Cette semaine particulière dans le calendrier religieux commence le dimanche de la Passion du Seigneur et prend fin à Pâques. On observe cette tradition … Lire la suiteTraditions : Semaine Sainte en Lorraine germanophone

Droit Local et Université

Actuellement, sur les bancs de la faculté de Metz, 26 séminaristes suivent le cycle de théologie. Au nom de la laïcité de la future Université de Lorraine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2008/12/09/le-label-campus-pour-luniversite-lorraine/), certains demandent que l’Eglise assure ses propres formations. Il faudrait alors que le département de théologie de Metz abandonne tout caractère religieux, ce qui serait pour … Lire la suiteDroit Local et Université

Histoire de Sœur Hélène à Metz

Les anciens doivent encore se souvenir de l’historique procession du 15 août à Metz. On raconte qu’en 1918, des personnes pieuses, craignant que les troupes allemandes qui sentaient la défaite approchée se cramponnent aux fortifications de Metz et transforment la ville en un second Verdun, demandèrent à Mgr Benzler de faire le vœu d’y ériger … Lire la suiteHistoire de Sœur Hélène à Metz

Behren-lès-Forbach : restauration de l’église Jean Bosco

L’église Jean Bosco située à Behren-lès-Forbach est fermée depuis la mi-janvier pour un an de travaux. Ces derniers concernent la rénovation totale du bâtiment. Il faut dire que toutes les installations de cet édifice construit dans les années 1960 étaient vétustes. Que ce soit le chauffage, les fenêtres, l’électricité ou encore l’isolation, tout était vraiment … Lire la suiteBehren-lès-Forbach : restauration de l’église Jean Bosco

Bitche : sursis pour Saint-Augustin

Dans la cité fortifiée, le collège et lycée privé Saint-Augustin, sous tutelle du diocèse de Metz et sous contrat avec le ministère français de l’éducation nationale, qui existe depuis le XVIIIème siècle, risquait de fermer ses portes à la rentrée prochaine. Finalement et pour mettre fin à toute polémique dans ce climat de suspicions et … Lire la suiteBitche : sursis pour Saint-Augustin

Voyage dans le temps à l’Abbaye Notre-Dame d’Autrey dans les Vosges

Située en Lorraine, dans la Vallée de la Mortagne, l’Abbaye Notre-Dame d’Autrey forme avec ses jardins un ensemble unique dans un petit village vosgien de 300 habitants. L’Abbaye fut fondée par l’évêque de Metz, à savoir le Cardinal Etienne de Bar, sans doute à son retour de la seconde croisade, c’est-à-dire à la fin de … Lire la suiteVoyage dans le temps à l’Abbaye Notre-Dame d’Autrey dans les Vosges

Pèlerinage de la Saint-Blaise à Metz

Nous souhaitons aujourd’hui vous faire découvrir une tradition religieuse qui se perpétue de génération en génération et qui est encore bien présente en Lorraine, notamment à Metz. Il s’agit des célébrations de la Saint-Blaise. Celles-ci se sont dernièrement déroulées dans la première ville de Lorraine, en l’église Saint-Eucaire, véritable bijou médiévale situé dans le pittoresque … Lire la suitePèlerinage de la Saint-Blaise à Metz

Le Père Fouettard messin aux Etats-Unis !

Le Père Fouettard est le sinistre personnage qui accompagne Saint-Nicolas dans ses déplacements, afin de punir les enfants qui n’ont pas été sages pendant l’année. Son histoire est encore profondément ancrée en Lorraine. Le mythe du Père Fouettard prend son origine dans différentes fables. On croit souvent qu’il serait une invention des pédagogues du XVIIIème … Lire la suiteLe Père Fouettard messin aux Etats-Unis !

Restauration de l’église de Boustroff

L’église de Boustroff, dont la première date connue d’édification remonte à 1111, a été construite comme nous la connaissons aujourd’hui en 1760. Toutes les cérémonies importantes avaient lieu dans cette église et les défunts étaient enterrés dans le cimetière attenant. Ce dernier devenu trop étroit, surtout après plusieurs épidémies de peste et de choléra, les … Lire la suiteRestauration de l’église de Boustroff

L’Epiphanie : traditions de Lorraine et d’ailleurs

La fête des rois, célébrée dimanche dernier, constitue le dernier chapitre de l’histoire de la Nativité. Elle clôture également les célébrations liées au solstice d’hiver commencées en Lorraine il y a un mois avec la Saint-Nicolas. Chez nous, outre les fameuses pâtisseries, de nombreuses crèches ont fleuris depuis l’Avent. Mais quel est la véritable signification de cette fête ?
galette des rois
En grec, « Epiphanie » signifie avènement. Ce mot est lié à la naissance de Jésus. Il s’agit de la fête des rois mages venus s’incliner devant le Christ. Mais en réalité, cette journée particulière remonte à des célébrations plus anciennes. Ainsi, dans l’Egypte ancienne, on fêtait le 6 janvier la renaissance du Soleil et la crue future du Nil. A Rome, autour du 20 décembre, lors des Saturnales, on inversait l’ordre établi en choisissant le roi d’une journée. C’est de là, comme de l’Evangile avec les mages, que vient la coutume de tirer les rois. Lors des Saturnales, le roi tiré au sort pouvait faire tout ce qu’il voulait. Plus tard, le 28 décembre, pour célébrer les Saints Innocents, l’ordre social était également inversé pendant un jour, afin de conjurer le mauvais sort. Toujours à Rome, le culte du dieu Mithra était assuré par des mages qui observaient les astres. 
La forme ronde et la couleur dorée de la galette, qui symbolisent le Soleil, se rattachent donc à un culte préchrétien. La fève fait quant à elle référence à la fécondité et est annonciatrice du printemps. 

De même, l’Evangile selon Saint-Mathieu explique qu’après la Nativité, des mages sont venus d’Orient, guidés par une étoile pour rendre hommage à l’Enfant Jésus en lui apportant trois cadeaux. La tradition transforma plus tard ces magiciens en rois, tout en précisant leur nom, leur âge et leur nombre qui représente les différents continents alors connus. On distingue ainsi pour l’Europe, Melchior, le plus âgé, qui offre l’or, pour l’Asie, Gaspard, le plus jeune, qui fait cadeau de l’encens et pour l’Afrique, Balthasar, le roi noir, qui apporte une résine parfumée, la myrrhe.

Lire la suiteL’Epiphanie : traditions de Lorraine et d’ailleurs

Magie de Saint Nicolas en Lorraine

Dans de nombreuses villes de Lorraine, petits et grands ont assisté au défilé de Saint Nicolas. La magie a une nouvelle fois opéré et les enfants ont été gâtés. A  Nancy, l’évêque de Myre a paradé dans les rues noires de monde, à bord d’un véhicule relooké, véritable vaisseau amiral superbement illuminé qui suivait une quarantaine de chars aux parures enfantines. Il faut dire que le thème retenu cette année était celui des contes, fables et autres légendes. D’où cet imposant défilé, animé par les chats perché et botté, Robin des Bois, Blanche Neige, Cendrillon ou encore King Kong. Il y avait également des artistes, des percussions, des cracheurs de feu et différentes compagnies conviées pour animer la journée. Au terme d’un parcours de plus de trois kilomètres, le cortège a traversé la place Stanislas. En guise de clôture majestueuse, les 120 000 personnes présentes ont pu s’émerveiller devant l’illumination du Palais du Gouverneur. 

A Metz, le Saint patron de la Lorraine a littéralement embrasé la place d’Armes. Les petits comme les grands ont participé par dizaines de milliers au défilé de chars et de fanfares, afin de récupérer des friandises. En guise de bouquet final, l’histoire de Saint Nicolas fut contée par la voix de Tom Novembre, avant que la cathédrale et l’office de tourisme s’illuminent sous les magnifiques feux d’artifice.

paradedenolsarrebourg.jpgsaintnicolasnancy.jpgsaintnicolasmetz.jpg

Lire la suiteMagie de Saint Nicolas en Lorraine

Le phare de la Lorraine est désormais allumé

Telle un phare, la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, pur chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant, a jailli dans la nuit de décembre. Après le défilé de chars de la Saint-Nicolas, auquel ont assisté plus de 40 000 personnes éblouies, c’est dans un véritable concert magistral de couleurs, retransmis en direct sur différents écrans géants disposés aux quatre coins … Lire la suiteLe phare de la Lorraine est désormais allumé

Saint-Nicolas, patron de la Lorraine

Alors que les festivités autour du 6 décembre se rapprochent à grands pas, il est temps pour nous de vous présenter l’origine du culte de Saint-Nicolas en Lorraine. En effet, le samedi 5 décembre, comme chaque année, se déroulera à Saint-Nicolas-de-Port, au Sud-Est de Nancy, la 764ème procession aux flambeaux en l’honneur du Saint patron de la Lorraine. Plus de 3 000 fidèles et autres pèlerins sont attendus. 

Saint-Nicolas statue

Statue de Saint-Nicolas en la basilique de Saint-Nicolas-de-Port (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

La magnifique basilique de Saint-Nicolas-de-Port constitue le sanctuaire par excellence de l’évêque de Myre. Cette dernière sera d’ailleurs pour la première fois entièrement illuminée cette année, dès 18 heures, après une grande campagne de souscription destinée à financer sa mise en lumière. Il faut dire que ce somptueux édifice est au cœur de toute la ferveur et la dévotion des Lorrains pour un saint né à l’autre bout de l’ancien Empire Romain. La basilique actuelle, couronnée de deux tours à bulbe de plus de 80 m de haut, est pur un joyau du gothique flamboyant. La nef, dont la voûte s’élève à 30 mètres, qui est d’ailleurs soutenue par les seconds plus hauts piliers de France, est baignée par un éclairage exceptionnel grâce aux larges baies vitrées. Le sanctuaire a été construit par le Duc de Lorraine René II. En effet, en 1477, avant de livrer une bataille décisive face à Charles le Téméraire, le Duc assista à la messe à Port et plaça son armée sous la protection de Saint Nicolas. Après sa victoire, René II décida que l’évêque de Myre serait désormais le patron de la Lorraine. Pour lui rendre grâce, il fit élever cette nouvelle basilique, qui domine depuis tout le pays. L’espace intérieur est conçu pour accueillir la foule des pèlerins. A l’entrée de la basilique, une magnifique statue de Saint Nicolas orne la partie centrale du portail. A l’intérieur, dans la chapelle du saint située du côté droit, une fiole est placée sur la balustrade. Le tombeau de Saint-Nicolas à Myre devint en effet très vite un lieu de dévotion. De ses membres suinte une huile, la manne, qui guérit les malades. Cela dit, il est bien difficile de distinguer l’histoire de la légende dans la vie de l’évêque.

Nicolas est né vers 270 après Jésus-Christ à Patare, en Asie Mineure, au moment où le christianisme se développe. A cette époque, les adeptes de cette « nouvelle religion » sont toujours persécutés. Fils d’une riche famille de marchands chrétiens, orphelin à 20 ans, il décida de donner sa fortune pour secourir les pauvres et les opprimés. Il sauva ainsi trois jeunes filles, qu’un père ruiné voulait prostituer. Vers 30 ans, il s’installa à Myre, où il fut alors nommé évêque. Il joua un rôle actif dans la lutte contre l’hérésie arianiste au cours du concile de Nicée, réunit par l’Empereur Constantin converti au christianisme. Il sauva également la vie à trois officiers injustement condamnés à mort. En pleine tempête, il apparut miraculeusement à la barre d’un bateau pour le guider vers Myre. Selon la tradition, Saint Nicolas est mort le 6 décembre 334.

Lire la suiteSaint-Nicolas, patron de la Lorraine

Magie de Noël en Lorraine (2009)

A l’approche du mois de décembre vient le temps des fêtes de fin d’année en Lorraine, comme la Saint-Nicolas et Noël. Et avec cela vient le temps des marchés… Vin chaud, crêpes au chocolat, pains d’épices, guirlandes de Noël, sapins… Autant de saveurs et de senteurs qui caractérisent une atmosphère si particulière dans notre beau … Lire la suiteMagie de Noël en Lorraine (2009)

Le protestantisme aujourd’hui en Lorraine

Une récente étude de l’IFOP (Institut Français d’Opinion Politique) a permis d’établir que 2,2 % de la population française âgée de 18 ans et plus se déclare protestante, ce qui représente 980 000 adultes.  Cela dit, la géographie du protestantisme est loin d’être homogène. En effet, elle résulte d’un phénomène de territorialisation des appartenances religieuses qui … Lire la suiteLe protestantisme aujourd’hui en Lorraine

L’art funéraire entre au cimetière

Une exposition d’art funéraire était organisée ce week-end au cimetière Curel de Moyeuvre-Grande. Quinze sépulteurs, contraction toute simple de sculpteur et de sépulture, comme ils aiment à se définir, sont venus présenter des tombes artistiques contemporaines, suite à l’invitation lancée par le collectif « Arts derniers ». Une telle manifestation constitue une première en Lorraine et même … Lire la suiteL’art funéraire entre au cimetière

L’exorcisme : entre fantasme et réalité

De nos jours, trois prêtres exorcistes officient en Lorraine sous l’autorité de leurs évêchés. Ils se veulent des oreilles attentives à la détresse humaine et préfèrent la thèse de l’âme égarée à celle de l’esprit possédé. 
Si la consultation est gratuite, le seuil de la porte est néanmoins difficile à franchir, et surtout bien contrôlé. Ainsi, si vous voulez un jour rencontrer un prêtre exorciste, vous devrez emprunter le « circuit officiel » et passer d’abord par le filtre de l’évêché. En effet, l’Eglise prône la plus grande discrétion autour de ses activités d’exorcisme. Ici, pas de coup de projecteur qui pourrait alimenter nombre de fantasmes. Mais peut-être est-ce également cette atmosphère de secret et de mystère qui en serait la source. Toujours est-il que la réalité de l’exorcisme en Lorraine est bien moins spectaculaire, encore moins hollywoodienne. Cette réalité, c’est celle de prêtres calmes, tempérés et paisibles aux bureaux simples et dégagés de tout matériel et autres outillages dignes des décors de cinéma. Ils ont été désignés par leur évêque pour leur disponibilité et leur discernement. Ils ont par ailleurs suivi une formation auprès du Bureau national des exorcistes, à Paris. 

Lire la suiteL’exorcisme : entre fantasme et réalité

Les crécelles chanteront toujours …

Fêtes Pascales obligent, dans de nombreuses villes et villages de Lorraine, les crécelles sont revenues et ne se sont pas tues. Si dans le Pays Sarrebourg la tradition reste encore bien ancrée, cette dernière perdure néanmoins difficilement dans le Pays Messin. Il était une fois en Lorraine une tradition bien particulière … Revenons en effet … Lire la suiteLes crécelles chanteront toujours …