Un nouveau label pour les Vosges du Nord !

Le parc naturel régional des Vosges du Nord vient tout juste de se faire décerner le prix «Destination touristique européenne d’excellence», résultat d’un concours initié par la Commission européenne. Cette récompense est bien plus qu’une aubaine pour ce parc, qui souffre malheureusement de modestie par rapport aux autres structures de ce genre. Insuffisamment mis en … Lire la suiteUn nouveau label pour les Vosges du Nord !

Pour un grand week-end à Metz

La collection Hachette Tourisme sortira un nouveau guide intitulé « Un grand week-end à Metz et environs » le 10 juillet prochain. Ce dernier présentera les monuments incontournables de la cité aux 3 000 ans d’Histoire, mais également les différentes festivités et autres animations se déroulant en ville. Le visiteur sera de même convié à découvrir d’autres circuits … Lire la suitePour un grand week-end à Metz

Turqueries et autres chinoiseries au château de Lunéville

Vous pouvez venir admirer l’exposition intitulée « Turqueries et autres chinoiseries : l’exotisme en Lorraine au XVIIIème siècle » au château de Lunéville. En effet, au siècle des Lumières, l’Orient lointain et mythique fascine, tandis que l’exotisme sublime le faste du Rococo sous le règne de Stanislas le bienveillant, duc lettré et philosophe. Vous pourrez également vous balader … Lire la suiteTurqueries et autres chinoiseries au château de Lunéville

Les églises du Pays Messin resteront ouvertes

A l’heure actuelle, dans les villages du pays Messin,  toutes les églises sont généralement fermées au public, les vols ayant refroidi certaines ardeurs. Mais cela pourrait bientôt changer… C’est déjà le cas à Scy-Chazelle, commune de la maison de Robert Schuman. Le prêtre a en effet finalement réussi à faire ouvrir son église fortifiée tous … Lire la suiteLes églises du Pays Messin resteront ouvertes

Meisenthal : le nouveau musée dans tous ses éclats

Le nouveau Musée du Verre a dernièrement ouvert ses portes à Meisenthal dans le Bitcherland. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une éclatante réussite. En effet, le rez-de-chaussée a été rénové de la plus belle des manières, en alliant la chaleur du bois, la clarté des lumières et des verres à … Lire la suiteMeisenthal : le nouveau musée dans tous ses éclats

Nancy se lance dans le grand bain !

La Communauté d’Agglomération du Grand Nancy (CUGN) réfléchit sur l’opportunité d’implanter sur le site de Nancy-Thermal un centre d’aqualudisme et d’activités médico-sportives. La Ville de Nancy possède en effet un forage sur la nappe phréatique de grès vosgien qui s’étend de Vittel à Amnéville-les-Thermes. C’est d’ailleurs ce dernier qui alimente actuellement la piscine ronde et … Lire la suiteNancy se lance dans le grand bain !

80 000 visiteurs pour la maison du Centre Pompidou !

Même s’il n’ouvrira ses grandes portes que dans un an, le Centre Pompidou Metz suscite déjà pas mal la curiosité. De très bonne augure puisque la maison du centre, située à la proximité immédiate du chantier, a récemment accueilli son 80 000ème visiteur. Ce beau succès, tout comme celui du premier week-end de Constellation, l’exposition … Lire la suite80 000 visiteurs pour la maison du Centre Pompidou !

Valeurs Actuelles fait l’éloge de la Lorraine

Une fois n’est pas coutume la presse française ne tarie pas d’éloge sur notre belle province, dernièrement citée en exemple dans le magazine Valeurs Actuelles. Il était ainsi important pour nous de vous le signaler. Un document particulièrement réconfortant et agréable en ces temps de crise. Comme quoi. Ne perdons pas espoir, mais croyons au … Lire la suiteValeurs Actuelles fait l’éloge de la Lorraine

Des flammes à la lumière : au nom de la paix

Le deuxième son et lumière de France reprendra cette année encore du service près de Verdun pour le plus plaisir des dizaines de milliers de spectateurs. Retraçant de manière grandiose la célèbre bataille de Verdun et mis en scène par plus de 600 bénévoles passionnés de l’association Connaissance de la Meuse, le spectacle Des flammes … Lire la suiteDes flammes à la lumière : au nom de la paix

Son et lumière de la place Stan’

Dans le cadre des animations estivales et pour la troisième année consécutive, la Ville de Nancy vous invite à un voyage impressionniste et impressionnant en sons et images sur une des plus belles places du Monde, la place Stanislas. En 2009, 2 nouveaux tableaux seront projetés sur la façade de l’hôtel de ville aux côtés  … Lire la suiteSon et lumière de la place Stan’

Mercy accueillera un pôle innovation-santé

Un pôle innovation-santé de 43 hectares adossé aux 15 autres du futur hôpital et de la maternité devrait voir le jour sur le site de Mercy, aux portes de Metz, où un bon nombre d’entreprises médicales et paramédicales, ainsi que des laboratoires de recherches, issus du monde des grandes écoles et de l’université, ou tout … Lire la suiteMercy accueillera un pôle innovation-santé

La Lorraine à l’UNESCO : après Vauban Le Corbusier ?

Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, est né en Suisse en 1887 avant d’être naturalisé français. Il mourut en 1965. Il est considéré comme le plus grand architecte du XXème siècle. Si en 2008, le gouvernement français avait donné avec succès la priorité à Vauban, cette année, c’est bien le dossier Le Corbusier qui sera présenté … Lire la suiteLa Lorraine à l’UNESCO : après Vauban Le Corbusier ?

Massif du Donon : un chalet pour les randonneurs

Un abri tout neuf est désormais à la disposition des randonneurs effectuant le chemin des bornes ou celui des croix bleues dans le massif du Donon, dans les Vosges mosellanes. Ce sont les bénévoles du Club vosgien qui ont réalisé ce magnifique chalet, très utile pour le tourisme. L’abri se trouve non loin du lieu-dit, … Lire la suiteMassif du Donon : un chalet pour les randonneurs

Record de fréquentation battu par Rando Moselle !

Avec plus de 12 000 participants et des milliers de visiteurs dans la magnifique localité de Saint-Quirin, d’ailleurs labellisée station verte de vacances et classée parmi les plus beaux villages de France, le Festival Rando Moselle a rencontré un formidable succès populaire et a ainsi battu tous les records pour une telle manifestation en Lorraine. Celle-ci … Lire la suiteRecord de fréquentation battu par Rando Moselle !

Uckange : une mémoire de fer

L’U4, haut fourneau situé à Uckange, constitue le seul témoignage de la sidérurgie du début du XXème siècle en Lorraine et en France. Un véritable lieu de mémoire, symbole d’une histoire et d’une glorieuse époque aujourd’hui révolue, qui est devenu depuis un lieu de vie pour la population. Le parc du haut fourneau est en … Lire la suiteUckange : une mémoire de fer

L'un des plus beaux d’Europe

Le zoo d’Amnéville s’est maintenant fait une belle réputation dans le paysage des parcs européens. C’est d’ailleurs aujourd’hui le deuxième zoo de France en termes de fréquentation après celui de La Palmyre à Royan. L’an dernier, 561 000 visiteurs sont ainsi venus observer les 2 000 animaux et 320 espèces installés sur les hauteurs d’Amnéville. … Lire la suiteL'un des plus beaux d’Europe

Le parc animalier de Sainte-Croix reste sur sa bonne dynamique

Et pour cette nouvelle saison qui s’est ouverte au printemps dernier, le parc de Rhodes, situé à deux pas de l’étang du Stock, a encore innové avec la dindonnerie, l’asinerie et un étonnant parcours sensoriel. Sur ce dernier, le public marche pieds nus sur des galets, écorces, sable, feuilles, boue et eau, afin de redécouvrir … Lire la suiteLe parc animalier de Sainte-Croix reste sur sa bonne dynamique

Un parc national français bientôt en Lorraine ?

Trois sites, dont deux en Lorraine dans le Pays de Bitche et dans la Meuse, sont susceptibles d’accueillir le premier parc national français de forêt feuillue de plaine. Alors que ce projet pourrait apparaître bénéfique à plus d’un titre, les élus mosellans n’y voient que des désagréments. Eclaircissements.

Dans le Bitcherland, le site présélectionné est centré au Nord, au niveau des forêts domaniales de Sturzelbronn, de Hanau et de Mouterhouse. Ce périmètre de basse montagne qui s’étend entre plateau lorrain et plaine d’Alsace sur plus de 22 500 hectares et qui comprend  11 communes, fait partie du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et est classé à ce titre biosphère mondiale de l’humanité par l’Unesco. Autrement dit, pour les élus du Pays de Bitche, le secteur est déjà bien pourvu et dispose déjà d’une reconnaissance. D’autant plus qu’ils estiment que le parc naturel régional fait du bon boulot. Mais la véritable raison de toute cette agitation est que ce futur parc national, s’il devait s’implanter ici, risquerait de pénaliser l’économie et le désenclavement du Bitcherland qui souhaite voir depuis bien longtemps la mise à 2 x 2 voies de la RN 62 entre Bitche et Haguenau. Les élus dénoncent enfin le manque de concertation et le fait que la nouvelle soit tombée du ciel sur le site internet du ministère français de l’environnement. Bref, le Bitcherland craint de se voir assimiler à une réserve d’indiens.

Lire la suiteUn parc national français bientôt en Lorraine ?

Vous ferez bien un détour par Toul ?

Toul vient en effet d’être récemment intégré dans le guide des « plus beaux détours de France » à côté de 99 autres villes aux charmes pittoresques. Ceci devrait donner un nouvel élan à son attractivité touristique. Pour cela, la ville a dû remplir un cahier des charges très strict et verser la somme de 4 000 € … Lire la suiteVous ferez bien un détour par Toul ?

Emile Gallé s’expose aux côtés de Georges de La Tour

La fabuleuse exposition intitulée Emile Gallé : nature et symbolisme, influences du Japon, a récemment ouvert ses porte au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille. Pour la toute première fois en Lorraine et en France, 150 pièces uniques sont réunies. Un évènement à ne surtout pas manquer. Botaniste reconnu, mais aussi scientifique de talent, … Lire la suiteEmile Gallé s’expose aux côtés de Georges de La Tour

Contrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur

Fin 2009, sur le site des lacs de la Folie, devraient être lancés les travaux de ce qui sera prochainement Diabéticom, à savoir : un centre ultramoderne de balnéothérapie couvert avec 1 500 mètres carrés de piscines, un centre d’accueil et de loisirs pour les résidents, un hôtel international de grand standing et des restaurants, un ensemble de maisons en bois destinées à la location ou la vente, des constructions de maisons en bois pour le personnel, et enfin un centre innovant d’éducation thérapeutique pour les diabétiques. Ce dernier ne pourra cependant se faire qu’avec un accord de la sécurité sociale qui n’interviendra pas avant le premier trimestre 2010.

A la clef, une centaine d’emplois directs, auxquels il faudra en ajouter 75 supplémentaires pour la construction des bâtiments sur le site. Les investisseurs sont en majorité belges. Des hommes d’affaires israéliens basés à Haïfa seraient également intéressés. Les premiers devraient investir à Contrexéville un montant initial de 14 millions d’euros, auxquels il faudra ajouter les éventuelles subventions allouées par les différentes collectivités locales, la France et peut-être l’Europe. Ces 14 millions d’euros représentent ainsi la mise de départ, si tout se passe bien, les investisseurs devraient financer le projet à hauteur de 50 millions d’euros. L’ambition ultime de ces hommes d’affaires est de faire du site des lacs de la Folie l’équivalent lorrain de « Thermae 2000 », un complexe hôtelier centré sur la balnéothérapie ludique situé à proximité de Maastricht et qui fait un véritable tabac aux Pays-Bas. A terme, 400 emplois directs pourraient être créés au total sur le site vosgien. 

Lire la suiteContrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur

Walywood, un projet titanesque pour la Lorraine

Tel est en effet le nom du nouveau projet pharaonique qui semble se dessiner entre Metz et Thionville. Une œuvre des frères Le Douarin qui reste encore cependant à concrétiser.  Aux commandes de Walygator depuis 2006, le parc d’attractions de Maizières-lès-Metz, ils s’efforcent de relancer l’énorme machine laissée à plusieurs reprises à l’agonie, alors qu’au moment de son lancement à l’époque des Schtroumpfs, elle était censée drainer 2 millions de visiteurs. Elle avait en tout cas été conçue pour. Ce pari en passe d’être tenu, les deux forains n’avaient cependant pas l’intention d’en rester-là. Ainsi, ils ont dernièrement annoncé la création, d’ici 2015, d’une zone de loisirs et de tourisme sur 48 hectares, dans le prolongement des 42 hectares du parc existant, afin de créer un site de loisirs unique en Europe, tourné essentiellement vers l’hôtellerie et avec de nouvelles grandes infrastructures. Ils ont notamment imaginé l’installation d’un parc aquatique intérieur et extérieur de 5 200 mètres carrés, d’un espace ludique pour les enfants de 1 300 m², d’une salle de spectacle/cabaret de 800 places sur 2 100 m², d’un mini-golf, d’un centre des congrès et de séminaires sur 5 200 m², d’un village commercial, d’un hard-rock café de 1 200 m² et d’une tour panoramique qui culminerait à 106 mètres. Bref, un projet titanesque, sans compter que l’ensemble devrait être agrémenté d’un hôtel 4 étoiles de 100 chambres, d’un 3 étoiles de 300 chambres et d’un dernier établissement 2 étoiles d’une capacité de 600 chambres. Soit en tout, un nouveau complexe hôtelier de plus de 1 000 chambres. Pour celui-ci, les dirigeants de Walygator auraient déjà rencontré des groupes hôteliers susceptibles de s’implanter. En effet, les frères Le Douarin estiment qu’ils doivent impérativement passer par l’hôtellerie pour développer leur complexe, à l’image de ce qui se fait ailleurs en Europe. Mais dès lors, une première interrogation nous vient à l’esprit : comment remplir des chambres d’hôtel alors que le parc a une dimension régionale et qu’il est seulement ouvert la moitié de l’année ?  A cela, les dirigeants de Walygator répondent que le but est d’attirer une nouvelle clientèle, celle des affaires, grâce au centre de congrès et à la salle de spectacle/cabaret, mais aussi grâce aux restaurants. A partir de ce moment, celle-ci pourra se loger dans les hôtels du parc. De même, la clientèle « traditionnelle», à savoir individuelle et familiale, mais aussi de groupes, sera quant à elle attirée par les hôtels si l’offre s’améliore en qualité et en quantité au sein du parc d’attractions. Ceci passera donc par la création de nouvelles attractions et autres animations, selon l’étude de faisabilité réalisée pour le complexe hôtelier. L’investissement s’élèverait ainsi à près de 110 millions d’euros, auxquels il faudrait encore ajouter environ 50 millions d’euros afin de réaliser une éco liaison, plus précisément un monorail, allant du pôle thermal et touristique d’Amnéville à Walywood. Le projet des frères Le Douarin devrait permettre la création de 656 emplois, dont 510 à temps plein. Une véritable mine d’or pour cette ancienne vallée sidérurgique ! Et une solution pour ces friches du sillon mosellan que les élus cherchent depuis plusieurs années à revitaliser. Ces dernières pourraient désormais devenir une Mecque du divertissement. Malgré le scepticisme affiché de certains, des études de faisabilité et de marché réalisées tendent à montrer que ces nouvelles infrastructures trouveraient bien leur public. 

Lire la suiteWalywood, un projet titanesque pour la Lorraine

Le réseau des Jardins sans Limite s’agrandit en Moselle

Un nouveau jardin ouvrira en effet ses portes le 13 juin sur le site du Musée des Techniques Faïencières à Sarreguemines, le long de la Blies. Le Jardin des Faïenciers, son nom était tout indiqué, évoquera les sources d’inspiration des artistes décorateurs, l’alchimie des couleurs et la fabrication de la faïence. Il comprendra plusieurs espaces, … Lire la suiteLe réseau des Jardins sans Limite s’agrandit en Moselle

Les Vosges profitent de la crise pour faire le plein

Certains professionnels du tourisme du massif estiment en effet que la crise leur a été favorable, ce qui aurait expliqué la hausse de fréquentation des Franciliens. Les Vosges jouent d’ailleurs très bien la carte du massif de proximité facilement accessible tout en véhiculant l’image de stations authentiques, familiales et à taille humaine. Ces dernières auraient … Lire la suiteLes Vosges profitent de la crise pour faire le plein

Le dramaturge messin Koltès revisité

L’Office de tourisme de Metz vient d’inaugurer un nouveau parcours de visite d’1h30 intitulé « De Verlaine à Koltès ». Celui-ci commence place d’Armes, à deux pas de la Maison Koltès (créée à l’occasion de l’année Koltès à Metz) et s’achève à la médiathèque du Pontiffroy, en passant bien évidemment par l’Opéra-Théâtre, le plus ancien actuellement en … Lire la suiteLe dramaturge messin Koltès revisité

Metz : la halle Michelin relancée

Le grand projet de nouveau quartier de l’Amphithéâtre est actuellement et malheureusement paralysé par des désaccords entre les différents promoteurs, que tout le monde soupçonne d’ailleurs, et à juste titre, de vouloir temporiser un peu, histoire de laisser passer la crise. Du coup, la halle dite Michelin du nom de l’architecte qui l’a imaginé, qui … Lire la suiteMetz : la halle Michelin relancée

Les offices de tourisme mosellans préparent leur révolution

Du côté de l’office de tourisme de Metz, on se souvient encore qu’il y a vingt ans, la Moselle était peu repérée entre l’Alsace, le Luxembourg et les Vosges. Touristiquement, elle avait du mal à exister. Aujourd’hui, elle est clairement identifiée comme un département touristique. Ce n’est pas encore une destination de voyage mais une … Lire la suiteLes offices de tourisme mosellans préparent leur révolution

Verny : le fort à cœur ouvert

La fermeture hivernale du fort de Verny, dont l’appellation exacte fut  Feste Wagner puis Groupe fortifié de l’Aisne (nom donné après 1918), a été propice à la finalisation de moult travaux et au lancement d’autres. Ainsi les tourelles pour obusier de 15 cm ont fait l’objet de soins particuliers, de nouveaux sentiers de découverte ont … Lire la suiteVerny : le fort à cœur ouvert

Le Parc animalier de Sainte-Croix s’agrandit

Plusieurs innovations et de nouveaux pensionnaires viennent enrichir le Parc animalier Sainte-Croix à Rhodes en Moselle, dont les infrastructures ont été entièrement revues au cours de la fermeture hivernale, riche en travaux. Ainsi, le restaurant a été complètement réaménagé et doté d’une nouvelle salle belvédère donnant directement sur la prairie où l’on peut généralement observer … Lire la suiteLe Parc animalier de Sainte-Croix s’agrandit

Un nouveau site muséographique à Gravelotte

La commune de Gravelotte, près de Metz, accueillera bientôt un nouveau musée unique en son genre, entièrement dédié à la guerre de 1870 et à l’annexion d’une partie de la Lorraine au Reich allemand. Un lieu de mémoire, constitué d’un gigantesque mur où seront gravés les noms de 50 000 Mosellans morts au combat, verra également le jour.

Il fallait bien un complexe muséographique de ce genre pour évoquer et traiter cette page décisive et particulièrement sombre de notre histoire. Après la défaite à Sedan et la chute de Napoléon III, la Lorraine se voyait déchirée en deux, coupée entre deux pays l’ayant choisie pour champs de bataille. 140 000 soldats tombèrent de part et d’autre du Rhin. Le but du musée de Gravelotte, qui s’étendra sur près de 2285 m², est non seulement  de relater les évènements de la guerre de 1870-1871, mais aussi d’évoquer la période de l’annexion allemande de 1870 à 1918 sous plusieurs angles, à savoir, militaires, culturels ou encore sociaux. Cette période a en effet marqué terriblement les consciences et la culture lorraine. Ainsi, quelques 900 objets, militaires et autres, des documents historiques, des œuvres d’art et des archives illustreront le propos de la muséographie qui se veut d’ores et déjà forte. Le multimédia et les supports audiovisuels occuperont une place prépondérante afin de faire comprendre cette histoire à la fois riche et complexe.  A noter que l’ouverture de ce nouveau musée est prévue pour 2011.

Lire la suiteUn nouveau site muséographique à Gravelotte

Tourisme : la Moselle, un territoire émergent ?

C’est en effet le constat que tirent les professionnels du tourisme du département lorrain. Certains d’entre eux sont d’ailleurs regroupés au sein du réseau « Grands Sites de Moselle ».  Il s’agit d’une filière professionnelle créée il y a cinq ans et animée par le comité départemental du tourisme. Elle rassemble des lieux touristiques payants, engagés dans une démarche qualité concernant l’accueil des visiteurs et bénéficiant en contrepartie d’un réseau fiable de diffusion de la documentation et d’un plan d’actions de promotion. Ces acteurs peuvent en outre échanger leurs expériences. Le réseau comprend actuellement dix-huit sites, ce qui représente 800 000 visiteurs. Trois autres ont cependant fait connaître leur candidature : le musée du cristal de Saint-Louis, le parc du haut fourneau U4 à Uckange et le rocher de Dabo.Afin d’attirer les visiteurs, les sites ont compris qu’il fallait qu’ils se renouvellent constamment. Car la Moselle ne bénéficie malheureusement pas (encore) d’une image touristique très positive. Le grand vivier de touristes du département provient de la Grande Région. L’événementiel permet de les faire revenir. C’est par exemple ce qu’il s’est passé à Bliesbruck avec l’exposition sur Pompei. La qualité de l’accueil constitue le second pilier. C’est sur quoi insistent les professionnels du tourisme mosellans tout en essayant de proposer des prix attractifs. 

Lire la suiteTourisme : la Moselle, un territoire émergent ?

Le renouveau du vignoble lorrain

Après avoir bien failli disparaître au début du XXème siècle, le vignoble lorrain aborde depuis quelques années un spectaculaire redressement. A son paroxysme, ce vignoble, aujourd’hui l’un des plus petits de France, avec une superficie d’environ 180 hectares, compta jusqu’à 48 000 hectares de vignes en production. La Moselle, par exemple, était une des régions les plus viticoles, dépassant même la Champagne. Le contraste actuel est saisissant. Mais le déclin est maintenant bien enrayé. 

La Lorraine possède une riche tradition viticole, séculaire, qui remonte à l’Antiquité romaine. La vigne, dont la plantation fut autorisée en Lorraine par l’empereur Probus en 283 après J-C fut chanté par le poète latin Ausone, décrivant toute la beauté de sa présence sur les rives de la Moselle. Les Ducs de Lorraine ainsi que les Evêques de Toul, Metz et Verdun entretinrent cette tradition viticole. Mais la concurrence des vins des régions du Sud et de l’Ouest de la France, les ravages des guerres de 1870 et de 1914 vinrent amorcer le déclin de ce vignoble jusque-là prospère. La perte des débouchés du marché allemand et surtout la crise du phylloxéra, maladie de la vigne, réduisirent presqu’à néant les dizaines de milliers d’hectares du vignoble lorrain. L’industrialisation de la vallée de la Moselle constitua pendant longtemps un frein à une renaissance des coteaux, les mines et les aciéries offrant de meilleurs salaires que celui de manouvrier agricole payé à la tâche, dans une activité fortement saisonnière. Depuis la fin des années 1980, on note cependant une reprise de la tradition viticole lorraine, comme en témoigne l’extension et la création de parcelles mais aussi et surtout l’installation de nouveaux viticulteurs. On dénombre actuellement une centaine de producteurs en activité, sans compter les dizaines de vignerons passionnés, présents un peu partout en Lorraine. 

Lire la suiteLe renouveau du vignoble lorrain