Innovation : la peinture sensitive est Lorraine

Jacques Henrion, PDG de la dernière fabrique indépendante de peinture de l’Est de la France créée en 1964 à Longwy puis transférée en 1968à Longuyon, s’est associé au designer vosgien Nicolas Triboulot, afin de déposer le brevet de l’invention de la peinture sensitive. 
L’idée est de se servir de la peinture comme d’un interrupteur grâce à de la poudre de fer. La peinture sensitive transforme alors les murs en commande tactile sensitive. 
Le principe d’On/Off est composé d’une peinture spéciale et d’un dispositif électronique. Une fois appliquée au mur, la peinture détecte par simple touche un contact souhaité par l’utilisateur. Elle permet également de commander un équipement électrique. L’interrupteur n’est ainsi plus localisé à un endroit précis, mais sur toute la surface d’un mur. La peinture est applicable au rouleau ou au pinceau sur tout support. Elle peut être recouverte d’une couche de finition colorée, de tissus ou de papier peint au choix. 
Cette innovation peut être couplée à une lampe, une alarme, un volet roulant et à toute commande électrique. 
A noter enfin que le surcoût de cette peinture est de l’ordre de 30 à 40 % par rapport au produit de base. 

Laisser un commentaire