Pour plus de panneaux touristiques sur les autoroutes lorraines

C’est seulement sept mois après l’ouverture du Centre Pompidou-Metz que quatre panneaux touristiques représentant le Musée d’art contemporain ont été installés sur les autoroutes A31 et A4 pour un montant total de 54 000 euros TTC. Il faut dire qu’une infrastructure comme une autoroute participe pleinement au développement et à la mise en valeur touristique d’un territoire. Pourtant, les panneaux vantant des sites et des curiosités lorraines ne sont que trop rares sur nos autoroutes. Les touristes de passage ne sont donc pas informés de la richesse patrimoniale qu’il y a à découvrir, soit autant de retombées économiques et culturelles qui sont perdues. Vraiment dommage quand on sait que chaque plus de huit millions de personnes empruntent l’A4 et que 100 000 véhicules transitent quotidiennement sur l’A31. Il y a par conséquent d’énormes progrès à faire en matière de lisibilité et de communication. 

Il faut attendre un peu près un an après l’ouverture d’un lieu pour savoir si celui-ci a le droit de figurer sur les autoroutes. Le succès immédiat du Centre Pompidou-Metz lui a permis de bénéficier logiquement d’une dérogation pour installer des panneaux plus tôt. 

En attendant, quid des Châteaux de Fléville-devant-Nancy, de Haroué, des églises fortifiées du Pays Messin, de la Cathédrale de Toul, de la Forteresse de Châtel-sur-Moselle et de tant d’autres en Lorraine ?

Laisser un commentaire