Naissance de l’ESAL

Depuis le 1er janvier 2011, l’Ecole Supérieur d’Art de Metz Métropole (ESAMM) et l’Ecole Supérieure d’Art d’Epinal, plus connue sous le nom d’Ecole de l’Image », ont fusionné pour donner naissance à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (ESAL). La nouvelle entité marque un tournant capital dans l’enseignement ses pratiques artistiques en Lorraine. 
Ce regroupement permet en effet de s’adapter de manière cohérente aux accords de Bologne, signés en 1999, qui visaient à harmoniser l’enseignement supérieur européen pour 2010. De fait, pour pouvoir prétendre dispenser des diplômes de niveau Master, il avait été déclaré que chaque établissement devait accueillir un minium de 250 étudiants. Un seuil qu’aucune des deux structures lorrains ne pouvaient garantir seules. 
Selon Metz Métropole, rien ne changera cela dit concrètement pour les étudiants des deux villes lorraines. 
On voit bien que quand il n’y a pas de leadership régional en jeu, la coopération est tout de suite plus facile à mettre en œuvre… 

1 réflexion au sujet de “Naissance de l’ESAL”

  1. Jusqu’au 20 janvier, la galerie de l’Ecole Supérieure d’Arts de Lorraine (ESAL) accueille à Metz la seconde édition de Blitz, une biennale d’art contemporain qui réunit cinq artistes ayant bénéficié en 2009 et en 2010 d’une bourse de résidence à Berlin de la part du Conseil Général de la Moselle.

Laisser un commentaire