Des confitures du Saulnois

Au sein de sa SARL Genate, Georges Grall, maître confiturier installé à Château-Salins a réussi à percer les mystères du goût. En dix ans, l’ancien cuisinier s’est fait une spécialité à transformer un aliment en pâte-à-tartiner. Une véritable expérience sensorielle. 
Le crémeux de spéculos constitue sa dernière création aboutie. Elle lui a valu l’attribution du prix Innoval 2010. Son goût ressemble à s’y méprendre à celui du biscuit original. En tout, il a élaboré plus de 80 recettes depuis le démarrage de son activité. Ananas au gingembre et cardamome, figues au banyuls et oranges confites, fraises rehaussées de fraises confites, quetsches au pinot noir, mangues en punch, en lamellées ou entières avec passion, noix de pécan, goyave ou mandarine, il garde précieusement ses secrets de fabrication. 
Après avoir obtenu des dizaines de prix distinctifs, il a gagné une renommée aussi prestigieuse que celle de sa clientèle. Il réalise par exemple les gelées de Porto qui accompagnent le foie gras des brasseries Flo. 
A tel point qu’il régale depuis de plaisir les papilles de milliers de clients d’hôtels de luxe qu’il fournit en Amérique et en Orient. Mouna Ayoub s’est ainsi fait livrer ses confitures sur son yacht pendant le festival de Cannes en 2004. Le roi de Dubaï, qui comptait parmi les invités, lui a alors passé commande dans les jours qui ont suivi. Car la demande s’est accrue proportionnellement à la bonne réputation de ces confitures du Saulnois. 
Même si l’industrialisation concerne le contenant (étiquetage, empotage), mais pas le contenu de ces confits de fruits, gelées de vin et pâte de biscuits, ils restent un régal pour tous les palais. 

3 réflexions au sujet de “Des confitures du Saulnois”

  1. C’ est une très bonne nouvelle pour le Saulnois qui manque de notoriété en Lorraine;J’ai longtemps habité un village du Saulnois qui a de très beaux endroits mais qui manque de visibilité;Le Saulnois c’est l »espace nature de la Moselle ,le sud du département très rural mais dont on parle très rarement même d’un point de vue touristique et c’est dommage car pour celui qui aime la nature c’est l endroit rêvé;Et puisque la société met en avant la biodiversité, il est temps de parler du Saulnois et de ses richesses!Alors pour une fois que l’on parle de Château-Salins ne boudons pas notre plaisir!

  2. Oui, le Saulnois c’est le coeur du Parc Naturel Régional, ce qui n’est pas forcément très évident sur le terrain, dans certains secteurs d’agriculture très intensive notamment. L’article suscite d’ailleurs une interrogation : y a t’il un partenariat constructif entre le PNRL et ces producteurs de produits locaux de qualité, qu’il soit question de « circuits courts » ou de circuit un peu plus longs … je crois qu’ici, c’est le qualificatif adapté.

Laisser un commentaire