Briey : travaux au plan d’eau ?

A Briey, le plan d’eau de la Sangsue, créé en 1972, pourrait bientôt faire sa mue. Un projet complet de refonte du site d’un montant de plus de 5 millions d’euros prévoit de restaurer « la continuité écologique et sédimentaire du Woigot », le ruisseau qui traverse le plan d’eau. 
L’idée serait ainsi de récréer un bras du Woigot à côté du plan d’eau. Pour cela, une nouvelle digue de près de 1 100 mètres de long devrait voir le jour. Les 75 000 mètres cubes de sédiments qui se sont accumulés depuis près de quatre décennies seraient quant à eux réutilisés sur le site pour divers aménagements paysagers, comme la création d’un théâtre de verdure. 

Mais ces travaux ne sont pas certains d’être réalisés. En effet, tout dépend du taux de subventionnement du projet.

3 réflexions au sujet de “Briey : travaux au plan d’eau ?”

  1. 40 ans après sa création, le plan d’eau de la Sangsue de Briey va totalement être transformé au cours des 18 prochains mois. Ce chantier pharaonique de 5 millions d’euros, qui bénéficie d’importantes subventions de la Région Lorraine, de l’Europe et de l’Etat français à travers l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, vise à améliorer les conditions sanitaires et écologiques du lac tout en agissant sur ses dimensions paysagère et ludique. Les travaux commenceront le 11 juin. La vidange du plan d’eau et l’évacuation des sept tonnes de poissons par camion comptent parmi les phases les plus spectaculaires du chantier. Elles devraient attirer de nombreux curieux. Rappelons que le plan d’eau de la Sangsue est devenu l’un des lieux de promenade préférés des habitants de tout le bassin de Briey.

  2. La première phase de la requalification du plan d’eau de la Sangsue a commencé. Elle prévoit, entre autres, la recréation d’un bras du Woigot le long du plan d’eau, le curage des boues ou encore l’aménagement paysager du site avec un théâtre de verdure côté place de Niederaussem.

  3. Le SCRO (Syndicat des Communes Riveraines de l’Orne) basé à Hatrize, près de Briey, a entièrement réhabilité les rives de l’Orne. Celles-ci n’étaient en effet plus adaptées aux pêcheurs et aux promeneurs. Effectués en 2011, les travaux de remis en état ont représenté un investissement de 400 000 euros hors taxe.

Laisser un commentaire