Réaménagement de la gare de Thionville

La gare de Thionville s’apprête à vivre quinze mois au rythme d’un chantier pharaonique. Parvis, accès, multimodalité et aménagement paysager, les travaux qui vont s’engager vont entièrement transformer la gare de Thionville pour un montant de 10 millions d’euros. 
Il faut dire que depuis l’arrivée du TGV, la gare aux allures d’après-guerre, coincée sur son île en contrebas de Thionville, ne payait pas de mine. Pourtant, elle est quotidiennement fréquentée par 6 000 usagers. Contrairement à un effet TGV qui ne viendra pas (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/10/22/la-lorraine-attend-toujours-les-retombees-du-tgv/), ici, c’est le Luxembourg et le TER, avec ses nouveaux cadencements et tarifs revus à la baisse, qui ont fait monter la demande. A tel point que la gare est aujourd’hui saturée, ce qui provoque quelques polémiques typiquement nord-mosellanes sur l’opportunité de construire de nouvelles gares ou non (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/17/la-gare-de-yutz-remise-sur-les-rails/). 
Dans 15 mois, cette gare en contrebas, froide et triste, présentera un tout autre visage. Enfin, un feu tricolore installé sur le pont des Alliés permettra d’éviter un virage à gauche très contraignant. Les descentes abruptes seront également remblayées. 

1 réflexion au sujet de “Réaménagement de la gare de Thionville”

  1. Un an de travaux devant et autour de la gare de Thionville et 10 millions d’euros ont été nécessaires pour transformer un immense parking en parvis parsemé de bancs et d’arbres. C’est incontestablement plus beau, mais toujours aussi excentré.
    Les voies circulant devant la gare sont maintenant réservées aux taxis et aux bus, ce qui limite l’encombrement aux heures de pointe. Un nouveau local pour les taxis, plus esthétique et plus confortable, a de même été construit. Le dépose-minute est quant à lui situé à quelques mètres, juste à côté des places de parking payant de courte durée. Le parking principal dit « des abattoirs » se situe à cinq minutes de marche à plusieurs centaines de mètres de là. Plus de 500 places gratuites, certes, mais à une distance que certains désapprouvent. Des navettes gratuites relient néanmoins le parking à la gare en attendant la réalisation d’un pôle multimodal avec les transports en commun.
    Le réaménagement du parvis va dans ce sens, puisqu’il favorise les usagers des transports publics. 80 places de vélos abritées ont également été installées à proximité des voies ferrées.
    Le parvis de la gare a donc fait peau neuve. Reste désormais à étendre cette mue à l’ensemble du quartier et le renouveau sera en marche.

Laisser un commentaire