Dieuze compte miser sur le rail

La commune du Saulnois ambitionne de faire renaître les 13 kilomètres de rails qui permettaient aux habitants de voyager entre Dieuze et Bénestroff jusqu’à la fin des années 1960. Cette ligne, qui a servi à convoyer le bois jusqu’au tournant des années 2000, a ensuite été laissée à l’abandon. Aujourd’hui, le maire de Dieuze souhaite anticiper l’arrivée d’une usine d’embouteillage d’eau dans 15 mois. Cette dernière devrait occasionner 300 passages quotidiens de camions dans la ville. L’idée serait ainsi de faire transiter les marchandises par le rail. Car à partir de Bénestroff, l’entreprise pourrait rejoindre les grandes lignes ferroviaires européennes jusqu’au port d’Anvers. Reste à savoir maintenant si la remise en état de ces 13 kilomètres de voie peut s’avérer fructueuse pour Réseau Ferré de France (RFF), propriétaire de la ligne. La somme de 400 000 euros par kilomètre a en effet été avancée pour cette rénovation. 

2 réflexions au sujet de “Dieuze compte miser sur le rail”

  1. c’est clair… et louche en même temps
    et surtout très cher le km pour une ligne qui était en fonction jusqu’au tournant du millénaire, soit un peu plus de 10 ans, donc normalement, il ne devrait y avoir que le débroussaillage à effectuer, à moins qu’on ait volé le cuivre aussi …

Laisser un commentaire