Restructurations militaires : le combat de Dieuze

Dieuze réclame 16,2 millions d’euros en guise de compensation aux iniques et odieuses restructurations militaires afin de pouvoir réaliser l’ensemble de ses projets municipaux, ainsi que 4,7 millions supplémentaires nécessaires au raccordement au réseau de fibre optique départemental pour tout le canton (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/09/dieuze-la-dans-le-dos/). Ce qui amènerait le montant total des compensations à 20,9 millions d’euros. Or, l’enveloppe promise depuis deux ans par Paris ne s’élève qu’à 12 millions d’euros. Il s’agit d’une somme prévue par le Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD), qui doit compenser à Dieuze le départ du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes (RDP). 
Ces millions ne seront débloqués qu’à la condition que le maire de la ville signe le document. Ce que le premier magistrat ne compte pas faire, dans la mesure où il ne décolère pas non plus sur la question du centre d’instruction devant remplacer le 13ème RDP. Alors qu’Hervé Morin avait estimé en 2008 l’effectif de cette école militaire à 1 000 personnes, dont 400 présentes en permanence à Dieuze, les calculs du maire ne dépassent guère les 150 permanents. On est donc loin des 900 militaires présents actuellement (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/14/restructurations-militaires-dieuze-toujours-plus-menace/ et http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/03/10/restructurations-militaires-a-dieuze-le-compte-ny-est-pas/). 
Le maire menace enfin d’ester en justice s’il n’obtient pas satisfaction. Et il a raison. 
En attendant, le blocage est total et la tension monte dans le Saulnois, car personne n’ose imaginer que, faute d’entente, la France ne reprenne finalement son chèque. 

1 réflexion au sujet de “Restructurations militaires : le combat de Dieuze”

  1. il a raison Monsieur le Maire. Faut rien lacher. La population suit elle? Ne parlons même pas de la politique générale de notre chère contré. Et la démission, que devient elle?

Laisser un commentaire