Passage à niveau à Metz : le pont de La Patrotte est sur les rails

La suppression du passage à niveau de La Patrotte, dans les quartiers Nord de Metz, est un sujet récurrent qui n’aboutissait jamais alors que tout le monde était conscient de la dangerosité du lieu situé à l’intersection de la route de Woippy et de la ligne ferroviaire de la ceinture de Metz. En effet, le trafic ferroviaire sur cette ligne est en moyenne de 69 trains par jour qui circulent à une vitesse maximale de 100 km/h. Le trafic routier est quant lui de 19 500 véhicules par jour. 
Plusieurs options avaient été à un moment donné ou à un autre envisagées. Mais faute de place, de financement, d’un projet hypothétique de VR52, de courage et de volonté politique, le dossier restait dans les cartons.   
Après en avoir obtenu finalement le financement, Réseau Ferré de France avait accepté d’engager une pré-étude de faisabilité technique et financière. Il en est ressorti l’idée de réaliser un pont-rail, un pont-route pour cycles, des trémies de passage sous voies et de compléter le programme par des aménagements routiers et urbains. Pour plus de 10 millions d’euros, un pont rail de 12 mètres de large devrait ainsi être construit dans l’esprit du pont autoroutier sur le boulevard Poincaré à Metz. Ce dernier fera passer le transit ferroviaire dessus et la circulation routière en dessous dans une trémie de 160 mètres de long offrant de part et d’autre des voies surélevées pour les piétons et les deux-roues. Une passerelle métallique permettra également de relier Devant-les-Ponts aux Quatre-Bornes pour les piétons et les vélos. Enfin, des pompes automatiques devraient être installées sous le pont-rail pour pallier en cas d’inondation. 
A noter que les études approfondies débuteront en 2011 pour des travaux prévus en 2013 et une mise en service en 2014. 

1 réflexion au sujet de “Passage à niveau à Metz : le pont de La Patrotte est sur les rails”

  1. Le passage à niveau de La Patrotte, jugé dangereux par la SNCF, s’est définitivement refermé. Il a été remplacé, après un an et demi de travaux, par une nouvelle route sous les voies ferrées qui devrait fluidifier la circulation de ce carrefour fréquenté par près de 20 000 véhicules par jour. En effet, les 70 trains qui passent quotidiennement en moyenne coupaient et ralentissaient la circulation. Les flux sont désormais séparés pour davantage de sécurité. Les trains passent à présent sur un pont-rail, au-dessus de la route. Un trottoir et une piste cyclable ont également été créés. Les abords de l’ouvrage ont été agrémentés d’espaces verts. Une place bordée d’arbres a enfin été aménagée devant de la Café de la promenade.

Laisser un commentaire