Bilan 2010 du tourisme en Lorraine

Malgré une année exceptionnelle en Moselle, le bilan touristique lorrain est « moyen et mitigé » en 2010, en raison de la crise et de la météo. Cela dit, les touristes étrangers reviennent en force et la fréquentation hôtelière est en hausse de 1,9 % avec 2,8 millions de nuitées enregistrées entre janvier et septembre. 
La Lorraine commence à s’inscrire, lentement mais sûrement, comme une destination de court séjour à part entière. L’ouverture des deux géants touristiques que sont le Centre Pompidou-Metz et le Center Parcs du Pays de Sarrebourg ont confirmé cette tendance. Cependant, la grande déception est venue cette année de l’hôtellerie plein air. Seuls les 26 établissements labellisés « camping qualité » ont tiré leur épingle du jeu. La politique touristique de la Meuse est également à revoir, puisque les sites de mémoire et les champs de bataille autour de Verdun ont enregistré une baisse de fréquentation de 8,28 %. Ce mauvais résultat a néanmoins été compensé par l’accueil de la semaine fédérale internationale de cyclotourisme (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/08/02/la-lorraine-capitale-du-cyclotourisme/). La Meuse prépare activement le centenaire de la Première Guerre Mondiale et attend beaucoup du développement du pôle touristique de Chambley-Madine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/12/04/chambley-bientot-en-ordre-de-marche/ et http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/11/27/changer-madine/). 
Avec une hôtellerie en hausse de 3 %, le bilan est satisfaisant en Meurthe-et-Moselle. Le succès de l’opéra en plein air à Haroué et la forte augmentation du nombre de visiteurs à la cathédrale de Toul grâce au spectacle de lumière sur la façade de l’édifice sont ainsi à noter. 
Dans les Vosges, la saison hivernale a été très bonne et l’été pas mal. Après avoir modernisé ses stations de sports d’hiver, le département souhaite (enfin) développer le thermalisme (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/08/14/le-thermalisme-est-roi-en-lorraine/) pour faire de Vittel, Contrexéville, Bains-les-Bains et Plombières-les-Bains un pôle thermal européen centré sur le bien-être. 
C’est cela dit la Moselle qui affiche en 2010 les résultats les plus éloquents, grâce, bien évidemment, aux ouvertures conjuguées du Centre Pompidou-Metz et du plus grand Center Parcs d’Europe. Avec l’exposition sur Niki de Saint-Phalle (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/04/10/niki-de-saint-phalle-au-chateau-de-malbrouck/), le château de Malbrouck réalise également un carton plein après avoir accueilli plus de 120 000 visiteurs, soit une progression de 63 % par rapport à la saison 2009. Par ailleurs, la maison de Robert Schuman (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/08/04/visite-a-scy-chazelle/) a connu une fréquentation en hausse de 11 % et les jardins lorrains du réseau Jardins sans limites (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/07/29/la-moselle-des-jardins-devient-une-destination-a-part-entiere/) ont progressé de 4 %, avec 121 000 entrées. 
Enfin, malgré ces résultats encourageants, n’oublions pas que pour nombre de Français, la Lorraine reste encore, à tort, un territoire gris et triste situé entre Paris et l’Allemagne. Ces derniers pensent de même que Vittel est une ville thermale proche d’Evian !  
Les vieux clichés ont la vie dure (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2008/09/29/bienvenue-en-siberie/)… alors que notre Lorraine est tellement belle et à plein d’atouts.   

4 réflexions au sujet de “Bilan 2010 du tourisme en Lorraine”

  1. la lorraine a encore une réputation de région grise et militaire en raison de la presse nationale ou plûtot Parisienne alors que la presse régionale France 3 ne joue plus son rôle.Il y a rarement une émission présentant le charme des départements Lorrains;Quand on a parlé de l évolution démographique de la France, une fois de plus la Lorraine était présentée comme une région qui perdait de la population;Il faudrait que les élus Lorrains n’acceptent plus ces préjugés subjectifs alors que la Lorraine fait des efforts considérables pour être plus attractive;Alors continuons ensemble à rester unis face afin que la Lorraine est une image de région unie et innovante…

  2. Bonjour,
    Il est très grand temps pour la Meuse, de construire son attractivité touristique sur autre chose que sur le passé militaire. Le risque, c’est que l’échec auto-allumé sur le projet de parc national en 2009, et la perspective du centenaire ne retarde encore plus ce virage stratégique inévitable. Pourtant, effectivement, la grande réussite de la semaine fédérale de cyclotourisme (très appréciée en 2010) démontre qu’il y a des perspectives, et ce ne sont pas les circuits à vélo autour des sites militaires qui ont eu le plus de succès. Et de plus ils ont fait évoluer l’image du pays Verdunois.
    Cordialement, et très bonne année à tous.

  3. Bonsoir,
    J’ai eu l’occasion de visiter Nancy pendant quelques jours (c’était trop court) début décembre et je dois dire que j’ai adoré cette ville.
    La vielle ville est magnifique et les gens sont sympas.
    Moi qui suis une grande fan de tricot, j’ai peu découvrir un magasin de laine tricot-thé à deux pas de la Place Stanislas, tenu par une personne charmante.
    Maintenant, ce qui me plairait, ce serait de revenir à une autre saison et d’y rester plus longtemps.
    Bon fin d’année
    Agnès

  4. Il y a peu, les Belges ne connaissaient guère de la Lorraine que les Vosges, plutôt en hiver d’ailleurs. Pour les courts séjours et les week-ends, ils s’orientaient généralement vers la Champagne ou l’Alsace.
    Mais, avec l’inauguration du Centre Pompidou-Metz et l’ouverture du plus grand Center Parcs d’Europe dans le Pays de Sarrebourg, les choses ont changé. Le dernier propose un produit spécifique. C’est un peu comparable au Club Med de Vittel, qui marche très bien aussi, car une fois sur place, les clients regardent ce qu’il y a autour.
    Ainsi, en 2010, les Belges ont vu et ont pris conscience que la Lorraine et Metz gagnent à être (re)connus. Car « la ville est belle, et les infrastructures hôtelières et touristiques sont généralement satisfaisantes ».
    Cependant, il fallait bien deux événements à retentissement mondial pour faire de notre belle province une destination touristique à part entière.
    Pour le public belge, la Lorraine ne se résumera plus jamais à une simple région de transit.

Laisser un commentaire