Plan de revitalisation Kohler : un exemple à suivre ?

En mars 2006, le groupe Kohler France annonça la fermeture de son usine Jacob Delafon à Dieuze, laissant 43 personnes sur le carreau. Une terrible décision qui avait à l’époque naturellement suscitée émotion et colère dans cette ville du Saulnois tournée depuis longtemps vers l’industrie chimique. Afin de compenser cette suppression, le groupe a mis sur pied un plan de revitalisation.   
Si bien que comme l’exige le Code du travail, Kohler a mis 172 000 euros sur la table. Le système de ce dispositif est relativement simple. Il s’agit concrètement de verser à toute entreprise créant un CDI sur le bassin d’emploi une aide de 2 000 euros par poste ouvert et 2 500 euros si la personne embauchée est une ancienne de Kohler France ayant subi ledit licenciement. Une telle disposition vaut jusqu’à l’extinction de la somme affectée au départ, soit 172 000 euros dans notre cas. Cette enveloppe a dernièrement été épuisée. Elle a permis à 87 personnes de trouver du travail. 
Ses chiffres sont donc satisfaisants. Ainsi, 40 emplois aidés par ce plan ont déjà été créés dans des entreprises du bassin de Dieuze et 47 autres vont l’être dans les prochains mois, puisque Biosolve va y ouvrir une nouvelle installation. Il s’agit plus précisément d’une unité de production de produits chimiques pour les laboratoires. L’usine devrait démarrer au cours du deuxième trimestre de l’année 2011, après le rachat des locaux de Kohler. Biosolve a choisi d’implanter son unité à Dieuze plutôt qu’à Lille ou Strasbourg sur les recommandations du patron de Kolher. 
Il en résulte que 87 personnes ont été embauchées, ou sont en passe de l’être, grâce au plan de revitalisation Kohler, soit le double des 43 salariés laissés sur le carreau en 2006. Cette revitalisation peut donc en effet être jugée exemplaire. Mais ne soyons pas dupes pour autant, certains ont profité de l’aubaine de cette subvention et auraient recruté quoi qu’il en soit. 

1 réflexion au sujet de “Plan de revitalisation Kohler : un exemple à suivre ?”

Laisser un commentaire