Investissements d’Arkema à Carling

Le chimiste a dernièrement confirmé ses engagements autour de la filière acrylique initiés en juin 2009 en annonçant un investissement de 30 millions d’euros sur son site de Carling-Saint-Avold, en Moselle, pour en faire la référence dans le domaine des acryliques. Une nouvelle ligne de production d’Adame (Acrylate de dimethylaminoethyle) sera ainsi construite en remplacement d’une ancienne ligne. L’Adame est un dérivé de l’acide acrylique, produit de base pour les floculants utilisés dans le traitement des eaux usées. Cette nouvelle ligne devrait permettre au site mosellan d’augmenter sa capacité de production de 30 % sur un marché extrêmement porteur en Europe et en Asie, du fait du durcissement des normes de qualité des eaux urbaines et industrielles. Arkema entend donc valoriser la production d’acide acrylique, dont le site de Carling est un des tout premiers au monde avec 280 000 tonnes par an. 

A noter également que dans l’enveloppe de 30 millions d’euros figure l’installation d’une nouvelle chaudière. 

Le programme d’investissements annoncé l’an passé prévoyait cela dit quarante millions d’engagements. Les dix derniers millions devraient être destinés aux infrastructures du site, ainsi qu’au réseau électrique et de vapeur. Ces travaux devraient être réalisés dans les mois qui viennent. 

Ces investissements ne compensent que partiellement l’arrêt définitif de la filière méthacrylique en 2009, qui avait entrainé plus de 160 suppressions d’emplois.

1 réflexion au sujet de “Investissements d’Arkema à Carling”

  1. L’usine Arkema à Carling a dernièrement inauguré une nouvelle chaudière au meilleur rendement énergétique et un nouvel atelier ADAME (Acrylate de diméthylamino éthyle), un dérivé de l’acide acrylique, produit de base pour la fabrication d’agents utilisés dans le traitement des eaux usées. L’investissement global pour moderniser la ligne de production se monte à 30 millions d’euros. Rappelons que les principales filières de l’acide acrylique concernent les produits de traitement de l’eau, l’industrie papetière et le secteur des peintures et des revêtements.

Laisser un commentaire