La Lorraine des voies vertes

Les voies vertes sont des pistes en site propre réservées aux déplacements non motorisés. Généralement sans dénivelé, elles sont ouvertes à tous : piétons, rollers, cyclistes, mais aussi aux personnes handicapées. Les véloroutes, comme celui de Charles le Téméraire, actuellement en construction en Lorraine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/13/charles-le-temeraire-une-liaison-dinteret-general/), sont quant à eux des itinéraires de longues distances, constitués de portions de voies vertes et de jonctions sur des routes à faible circulation. Dans notre belle Lorraine, l’ensemble de ce réseau compte aujourd’hui 794 km. Il permet souvent au grand public de découvrir le patrimoine local en empruntant le tracé d’anciennes voies ferrées ou des chemins de halage réaménagés. 
L’essor des randonnées (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/14/rando-moselle-2010/), conjugué aux richesses touristiques de la Lorraine font que le cyclotourisme engendre des retombées économiques importantes (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/08/02/la-lorraine-capitale-du-cyclotourisme/). Les voies vertes ont par exemple un réel intérêt économique en matière d’hôtellerie et de restauration, car les touristes sur deux roues essayent généralement de voyager le plus léger possible. 
Un axe Nord-Sud transeuropéen relie (enfin) Coblence à Metz. La continuité jusqu’à Nancy, bien qu’en projet, est cependant loin d’être réalisée. Car si les travaux du tronçon Jouy-aux-Arches – Novéant-sur-Moselle doivent commencer en 2011, rien n’a encore été décidé pour aménager celui qui doit relier Novéant-sur-Moselle à Custines. 

Laisser un commentaire