Un pôle voué aux nanoparticules à Vandoeuvre

L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) de Vandoeuvre-lès-Nancy a décidé de créer un pôle scientifique voué aux nanoparticules. Ce pôle s’intéressera aux conséquences sanitaires des nanoparticules sur l’homme et étudiera leur toxicité, la prévention des risques identifiés, ainsi que les outils qui peuvent les mesurer sur le poste de travail. 
Dans cette optique, un nouveau bâtiment devrait sortir de terre en 2011. Les 1,8 millions d’euros consacrés au projet, construction comprise, serviront entre autres à acquérir un équipement capable de générer des nanoparticules sur le lieu de travail. Celui-ci sera l’un des outils les plus modernes en Europe. 
Rappelons que les nanoparticules existent déjà dans la fabrication d’un certain nombre d’articles manufacturés, comme la crème solaire, le béton, les pneumatiques ou encore la céramique. Leur développement continuera à augmenter dans les années à venir, mais peu d’études ont cherché à mesurer leur impact sur la santé des salariés qui les manipulent dans les chaînes de fabrication. 
A noter enfin que l’INRS organisera en avril prochain un colloque international sur les risques associés aux nanoparticules et aux nanomatériaux. Le but de l’Institut lorrain est d’en faire un rendez-vous annuel d’un haut niveau scientifique. 

Laisser un commentaire