Le Centre Lorrain des Technologies de la Santé n’est plus

Nous avons été particulièrement révoltés durant les dernières semaines par la fermeture du Centre Lorrain des Technologies de la Santé (CLTS). 
Créé en 1995 par Jean Schuler, cet organisme était devenu au fil des ans un véritable pôle de compétences dans les technologies de la santé. Il réunissait des acteurs de Moselle-Est, des établissements de soins et des entreprises. L’association se voulait être l’interface entre les hôpitaux et les entreprises lorraines. Ses compétences et son savoir-faire avaient ainsi montré que la santé était aussi une activité économique à part entière et que celle-ci ne se résumait pas uniquement à des dépenses, mais englobait aussi des investissements, des entreprises et des technologies. 
Petit à petit, la structure s’était organisée au point de promouvoir des technologies de la santé. Si bien qu’elle était devenue un pôle de veille sur ces métiers, à l’échelle de toute la Grande Région. Elle avait développé son expertise en créant une antenne à Nancy, plus précisément un centre de diffusion technologique, afin de mieux se rapprocher du cœur de l’activité médicale de la Lorraine avec le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Brabois. 
Le CLTS était ainsi parvenu à se constituer un véritable réseau dans les milieux de la santé, en maîtrisant son organisation, son mode de fonctionnement et son dispositif réglementaire. En l’espace de quinze ans, il avait réussi à créer une banque de données remarquable. 
Malheureusement, cette magnifique aventure s’est dernièrement arrêtée, faute de moyens. La crise et l’absence totale de soutien public, notamment de la Région, ont eu raison de la structure, laissant ainsi sur le carreau huit jeunes salariés, dont l’expertise sur les métiers de la santé était reconnue. 
La Lorraine a perdu un centre d’excellence dans un secteur primordial. Secteur d’activité d’autant plus stratégique quand on sait que dans les années à venir, avec le vieillissement de la population et la démographie particulière de la Lorraine, la santé est appelée à être prépondérante. On ne peut qu’être révolté et dégouté par l’indifférence des politiques lorrains dans cette débâcle scandaleuse. Ce sont des pseudos nains politiques qui n’entrevoient pas les enjeux, qui n’envisagent pas le long terme mais seulement les périodes électorales. Mais comment peut-on se permettre de laisser filer une telle structure technologique ? C’est incroyable. Aujourd’hui, nous avons peur que tout ce savoir accumulé ne soit perdu, que toute cette mémoire d’intelligence économique ne soit jetée aux oubliettes. Quel gâchis !   

1 réflexion au sujet de “Le Centre Lorrain des Technologies de la Santé n’est plus”

Laisser un commentaire