Bliesbruck-Reinheim dans la cour des grands

Avec 50 000 visiteurs par an, le parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim constitue l’un des sites du genre les plus fréquentés en Europe. De quoi jouer dans la cour des grands. Il faut dire que l’importance des vestiges témoigne de la grandeur et de l’aménagement de cette cité antique, dont le nom gallo-romain reste inconnu. 
A noter que deux projets d’envergure seront réalisés dans les quatre années à venir. Il s’agit, d’une part, de l’édification d’un pavillon franco-allemand sur la frontière et, d’autre part, de la reconstitution, en trois dimensions et à l’échelle, de trois maisons, dont les ruines ont été mises au jour lors d’anciennes fouilles. 

2 réflexions au sujet de “Bliesbruck-Reinheim dans la cour des grands”

  1. La campagne de fouilles menée cet été sur le site de Bliesbruck-Reinheim a permis de mettre en évidence, quasiment à fleur de sol, des vestiges de trois éléments essentiels du forum de la cité romaine, à savoir une grande basilique, dont on peut estimer qu’elle faisait 40 mètres de long sur 16 mètres de large et dont la construction date d’environ 170 après Jésus-Christ, une imposante fontaine, ainsi que des boutiques.
    Rappelons que l’exposition jumelée avec Pompéi en 2006 constitue toujours le moment le plus exceptionnel de l’histoire du parc archéologique lorrain. La manifestation avait en effet attiré plus de 90 000 visiteurs.

  2. Vita romana présente chaque année à Bliesbruck une démonstration sportive d’archéologie expérimentale. Des athlètes de haut niveau tentent ainsi à partir des objets exhumés par les chercheurs de retrouver les mouvements exécutés par nos ancêtres. Les huit épreuves des Jeux olympiques antiques (pentathlon, sports de combats et course en armes) sont présentées, tout comme une course de chars. A noter que les jeux avaient à l’époque une vraie dimension spirituelle liée à l’invisible. Une jeune prêtresse et un éphèbe présidaient les cérémonies d’ouverture et de clôture, afin de rendre grâce aux dieux.

Laisser un commentaire