Un RER à la place du TER

La mise en place, pour l’offre Métrolor, d’une cadence RER avec un train toutes les 5 minutes entre Nancy et Luxembourg est l’une des solutions que nous envisageons pour désengorger définitivement et à terme le trafic sur l’autoroute A 31 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/02/propositions-de-solutions-pour-des-infrastructures-de-transports-adaptees-en-lorraine/ et http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2008/10/24/exclusivite-lautre-projet-de-la-32/). Car on ne finira jamais de le répéter, la situation devient en plus en plus insupportable et inacceptable pour les voyageurs. Et elle ne risque pas d’aller en s’améliorant à l’heure actuelle. Pour cela, il faudrait déjà que les politiques acceptent de faire des investissements judicieux au lieu de subventionner des boîtes de BTP en leur « offrant » leurs quotas de chantiers à chaque budget. 

Alors certes, nous admettons que les choses ne sont pas simples à mettre en œuvre, même s’il est techniquement faisable de trouver une solution ferroviaire. Il faudrait déjà construire une nouvelle gare dans l’agglomération de Thionville (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/17/la-gare-de-yutz-remise-sur-les-rails/), afin de pouvoir accueillir le flux des voyageurs et de leur permettre de se garer. Reste encore à chiffrer la globalité de ce passage à cadence RER. 

Toujours est-il que plus le temps passe, plus la situation devient compliquée. En attendant, le Luxembourg, qui ne fait cela dit guère d’effort, semble se tourner vers la Sarre et la Rhénanie-Palatinat plutôt que vers la Lorraine.   

2 réflexions au sujet de “Un RER à la place du TER”

Laisser un commentaire