Pour la création d’un parc naturel régional en Argonne

Nous vous avions déjà fait part du projet de création d’un parc naturel régional dans la légendaire forêt d’Argonne (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/07/deux-nouveaux-parcs-regionaux-en-lorraine/). Nous revenons ici avec plus de détails sur ce beau projet.

argonne.jpg
Le massif argonnais, qui culmine à 300 mètres d’altitude, présente un relief varié qui constitue une véritable frontière naturelle entre la Champagne-Ardenne et la Lorraine. Au carrefour entre les climats océanique et continental, sa situation est facteur de richesses et de biodiversité. Le massif est en effet une halte pour de nombreux oiseaux migrateurs. Les trésors de ses habitats naturels ont a ainsi favorisé le classement Natura 2000 de nombreuses zones. Par ailleurs, la géologie exceptionnelle de son sous-sol de gaize et son relief ont été propices à la conservation d’un massif forestier homogène qui, sur 80 000 hectares, regroupe seize forêts domaniales. Elles se fondent à l’Ouest avec la plaine de Champagne sur un axe formé entre Sainte-Ménehould et Vouziers, qui s’étire en pentes douces. Le versant Est se déchire quant à lui en gorges et en ravins profonds. C’est ce relief accidenté qui servit de forteresse naturelle contre les invasions. 
Créée en mai 2009, l’association de préfiguration du parc entend sensibiliser et informer les 35 000 habitants de ce territoire qui s’étend sur 2 500 km² sur trois départements, à savoir la Meuse, la Marne et les Ardennes. Pour cela, l’association s’attache à la rédaction d’une charte et à l’organisation de manifestations destinées à renforcer l’esprit d’appartenance à ce territoire à la forte identité. La richesse de son patrimoine constitue un atout qui contrebalance en partie son isolement. C’est pourquoi ce projet représente pour la population une chance à saisir. 
La constitution d’un parc naturel régional de la forêt d’Argonne permettra une meilleure préservation du patrimoine, mais aussi une valorisation de l’économie forestière. Car le bois et la biomasse sont des supports d’innovation et de découverte utiles pour les habitants du massif. Il ne faut pas non plus oublier la dimension humaine d’un tel projet. Un parc naturel régional constitue en effet un formidable outil de mise en réseau des habitants. 
Pour toutes ces raisons, les BLE soutiennent l’initiative de cette association qui vise à créer un tel parc. Celui-ci ne pourra que contribuer à la préservation des richesses naturelles de Lorraine tout en développant une économie touristique supplémentaire.   

Laisser un commentaire