« Parkingson » à Metz

Depuis la fameuse émission d’Intervilles à Metz, où il fut notamment question de parkings (voir notre vidéo sur BLE Web TV : http://blewebtv.e-monsite.com/rubrique,autres,432928.html, c’est la première vidéo sur la page), de nouvelles structures de stationnement ont vu, ou vont voir le jour, dans la ville. Ce fut par exemple le cas du nouveau parking Amphithéâtre-Gare sous le parvis du Centre Pompidou-Metz et du parking Arsenal-Esplanade, agrandi avant les travaux de la place de la République (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/02/la-place-de-la-republique-fait-sa-mue/). C’est désormais le cas pour le nouveau et très esthétique parking Paixhans, niché entre les immeubles du boulevard et les remparts, et bientôt pour le parking Mazelle. 
Si les deux premiers sont des parkings souterrains, les suivants constituent ce que l’on appelle des superstructures. Tous deux largement ventilés, ils font en outre appel pour une grande partie à l’acier. Le choix de ce matériau n’est pas anodin pour autant. Il offre en effet une rapidité d’exécution et la possibilité de portées larges, limitant les piliers intérieurs, tout en symbolisant une partie de l’industrie lorraine et une certaine idée de la modernité. Dans le cas du parking Mazelle, ce choix sera encore plus marqué, puisque les voiles qui ceintureront le parking seront exclusivement en caillebotis galvanisés. Ce parking, actuellement en construction, devrait être opérationnel d’ici l’automne. 
Celui situé boulevard Paixhans est quant à lui achevé. Il présente une harmonieuse double façade végétalisée, quasiment pas de poteaux à l’intérieur entre les stationnements, de l’air et beaucoup de luminosité. A noter que le système de 540 cassettes qui prend place sur une surface globale de 770 mètres carrés en façade a été retenu pour son originalité et sa capacité à intégrer une culture végétale, donnant une cohérence visuelle à l’ensemble. 
Le parking Paixhans dispose enfin de 410 places. Il a été construit sur des demi niveaux, trois d’un côté, quatre de l’autre. Ses ouvertures naturelles sont grandes pour permettre les évacuations de fumée, dans un souci de sécurité et de confort. 

1 réflexion au sujet de “« Parkingson » à Metz”

  1. Avec 410 places pour Paixhans, et 270 pour Mazelle, soit 680 nouvelles places de stationnement en lisière de centre-ville, les deux nouveaux parkings de Metz ont plutôt été bien accueillis par les riverains et les commerçants. Ils ont représenté un financement privé d’un montant total de 10,5 millions d’euros.
    La façade végétalisée du parking Paixhans, côté remparts médiévaux, le fond très bien dans le décor. L’architecture du parking Mazelle en superstructure est plus discutable et ne laisse pas indifférent. Il est vrai que son concept de « boîte à chaussures métallique» ou de « hangar à Zeppelin » peut interpeller. Il faudra sans doute attendre le réaménagement de la place Mazelle, entre art et jeux d’eau, pour se faire une idée définitive. En effet, le parking pourrait devenir un support de projections d’arts vivants, à défaut d’accueillir des œuvres d’art comme suggéré pendant un temps.
    A noter que les deux nouveaux parkings disposent d’une ventilation naturelle, d’un éclairage naturel en journée et d’un chauffage limité aux espaces de travail. Ils sont enfin équipés de caisses enregistreuses de dernière génération, avec lecture des plaques minéralogiques, ce qui facilite l’accès et la sortie des abonnés et du télépéage.

Laisser un commentaire