Une sculpture pour ne pas oublier l’Histoire et l’Amitié

Au cœur de Solgne, charmante commune mosellane du Pays Messin, la nouvelle place du 18 novembre 1940 réhabilitée en carrefour des rencontres a dernièrement été inaugurée. L’ancien carrefour routier s’est ainsi métamorphosé en une infrastructure aménagée donnant priorité aux piétons et limitant les automobilistes à une vitesse de 20 km/h, le tout devant la mairie et l’école. 
Pour cette cérémonie, Francis Cabrel avait répondu favorablement à l’invitation de la municipalité. L’enfant d’Astaffort, commune jumelée avec Solgne, a en effet depuis 2005 donné son nom à l’école communale. Pour le 20ème anniversaire du jumelage et le 70ème anniversaire de l’exode des Solgnois en terres gasconnes en raison de la Seconde Guerre Mondiale, il a ainsi fait le déplacement avec son épouse et une délégation du Lot-et-Garonne. 
Sur la place, l’artiste Joseph Kriegel, installé à Solgne depuis cinq ans, a gravé dans la pierre de Jaumont cette histoire d’amitié entre les communes et ces « Rencontres » dont il a d’ailleurs donné le nom à son œuvre. La sculpture, imposante et majestueuse, a fait sensation quand l’artiste et le maire l’ont dévoilé aux habitants. Cette sculpture matérialise l’histoire récente du village et de la Lorraine. On y découvre des mains pour symboliser «  l’amitié » qui se hissent des personnages qui ont marqué notre pays. On y reconnaît les visages de Georges de la Tour, Paul Verlaine, Emile Gallé, Claude Gellée dit « le Lorrain » et Saint Nicolas, mais aussi celui de Lorrains d’adoption, comme Francis Cabrel, qui a découvert avec étonnement son visage immortalisé dans la pierre de Jaumont regardant l’école qui porte son nom. 

Laisser un commentaire