Découverte de sépulture à Sarraltroff

En prévision de la réalisation du second tronçon de la ligne à grande vitesse (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/03/seconde-phase-de-la-lgv-est-cest-signe/#more-895), un décapage mécanique d’un secteur de fouilles archéologiques à Sarraltroff a dernièrement révélé la présence d’une fosse contenant les squelettes de deux individus, reposant tête bêche sur le dos. La présence de vêtements, de capotes à double boutonnage, de pantalon garance et de brodequins en cuir à semelles cloutées, mais aussi d’équipements et d’effets personnels comme une pipe et un couteau pliant, encore conservés à l’état fragmentaire, a permis de les identifier comme étant deux soldats de la Première Guerre Mondiale. Il s’agit plus particulièrement de deux fantassins de l’armée française, comme l’attestent des boutons frappés du symbole de la grenade fusante, un soldat et sans doute un sous-officier. La fouille de la sépulture a livré plusieurs informations sur la pratique funéraire d’urgence à proximité des champs de batailles. La position des ossements, l’analyse taphonomique et l’étude biologique ont montré que, rapidement après leur mort, les deux soldats ont été portés puis déposés à même la fosse correspondant certainement à un trou d’obus, l’un après l’autre et dans un court laps de temps, avant enfin d’être immédiatement recouverts de terre. Ces deux soldats étaient membres de la 16ème division du 8ème Corps d’Armée français. Ils seraient tombés lors de la bataille de Sarrebourg qui se déroula du 18 au 20 août 1914. Cette offensive a permis dès le début du conflit une avancée significative vers le front de l’Est. Les soldats sont désormais inhumés à proximité du lieu de leur découverte. 
(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire