Biennale de la photographie à Nancy

Le mois de la photographie prend ses quartiers en Lorraine du 17 avril au 2 mai. 65 artistes présentent en effet leurs travaux inédits sur les quatre éléments pendant une quinzaine de jours dans des lieux insolites de Nancy et dans différents sites de Lorraine, comme à Thionville, à Remiremont ou encore dans 12 communes de Meuse avec une exposition installée dans les lavoirs

Tous les deux ans des photographes connus et en devenir du monde entier planchent sur un thème particulier. Plus de 130 ont ainsi travaillé sur le thème des quatre éléments. 65 d’entre eux ont été retenus par un jury. A noter que cette année, la manifestation, qui prend désormais toute sa place dans le calendrier culturel lorrain, souffle ses 16 bougies. 
Rappelons que la biennale est avant tout un évènement de créations qui présente un panorama de tous les courants de la photographie. Les travaux présentés n’ont jamais été vus ailleurs. Le cœur de la manifestation bat dans les locaux désaffectés du site industriel Alstom à Nancy, où les artistes s’exposent sur 6 000 mètres carrés. En plus des accrochages d’images, la biennale propose des projections et des conférences. L’une d’entre elles traitera de l’étoile à six branches, symbole protecteur des brasseurs. 

La fréquentation de la biennale progresse à chaque nouvelle édition. Celle de 2008 a ainsi enregistré une hausse de 13 % de visiteurs payants sur le site Alstom. Dotée actuellement d’un budget qui atteint difficilement les 150 000 euros, la manifestation réalise à chaque fois le miracle de créer un événement culturel sans équivalent dans le Grand Est. 

(Source : presse régionale) 

1 réflexion au sujet de “Biennale de la photographie à Nancy”

  1. Un conservatoire national photogénique à Metz
    Le premier Conservatoire National de l’Album de Famille (CNAF) a dernièrement été créé à Metz par l’association « C’était où, c’était quand ? », afin sauvegarder tous les ouvrages familiaux de photographies amateurs et anonymes qui finissent en général dans les déchetteries. L’espace qui y est consacré a été appelé « La Conserverie ». Histoire de transmettre aux différentes générations un patrimoine visuel unique en son genre.

Laisser un commentaire