Traditions : Semaine Sainte en Lorraine germanophone

Dans la partie germanophone de la Lorraine, plus précisément en Moselle-Est, la Semaine Sainte porte le nom de Karwoche, qui vient du vieil allemand « Kara » qui signifie gémissement, tristesse et affliction. Cette semaine particulière dans le calendrier religieux commence le dimanche de la Passion du Seigneur et prend fin à Pâques. On observe cette tradition depuis le IVème siècle après Jésus-Christ. Le dimanche des Rameaux rappelle quant à lui l’entrée de Jésus dans Jérusalem, assis sur un âne et acclamé par la foule. Afin de commémorer cet évènement, les croyants organisent une procession au cours de laquelle les rameaux, du buis en Lorraine, sont bénis. En Moselle-Est, le retour du Christ est reconstitué au son du chant Lauda Jérusalem. Les rameaux bénis sont ensuite déposés dans les maisons, car ils possèdent la vertu de protéger des guerres et de la peste. Au XVIème siècle, la ville de Saint-Avold achetait le buis distribué aux fidèles lors de l’office. Depuis, de nombreuses autres traditions ponctuent la Semaine Sainte. Par exemple, dans la vie quotidienne, les ménagères effectuent leur nettoyage de printemps. Elles purifient ainsi les maisons, l’hiver est passé. Le Triduum Sacrum, c’est-à-dire le Jeudi Saint, le Vendredi Saint et le Samedi Saint, marque l’importance accordée au sacrifice de Jésus sur la croix. Le Jeudi Saint ou Grundonnerstag, qui vient de « Grienen » ou souffrance, symbolise le dernier repas du Christ avec ses douze apôtres, la Cène, avant son arrestation par les Romains au mont des Oliviers. Jésus lava alors les pieds de ses disciples. La tradition du lavement est reprise dans les églises et à la fin du Moyen-âge les prêtres firent de cet acte un signe d’humilité. En outre, au cours de l’office, dont le cadre est inhabituel, puisque l’autel est dépouillé et les statues et crucifix recouverts d’un voile violet, les servants de messe utilisent leurs crécelles. Ces dernières remplacent les sonneries des cloches parties à Rome. Jusqu’au samedi, des groupes d’enfants sillonnent les rues pour appeler la population aux offices. Chaque village possède ses chants en Platt. D’origine germanique, la tradition des crécelles remonte au Moyen-âge. Le Vendredi Saint, férié en Moselle, est un moment de jeûne et d’abstinence censé célébrer l’adoration de la croix. Enfin, le Samedi Saint, toutes les croix en bois des défunts de l’année sont brûlées dans les cimetières. En Pays Naborien, les habitants participent au chemin de croix érigé au XVIIème siècle à la chapelle Sainte-Croix. 

(Source presse régionale, Société d’Histoire du Pays Naborien)

Laisser un commentaire