Réding : de l’énergie positive à la chapelle du Grand Eich

Des ondes telluriques se font ressentir dans la chapelle du Grand Eich à Réding. Matérialisés par des vis incrustées dans le dallage de l’édifice, sept points d’énergie permettent aujourd’hui aux amateurs d’ésotérisme de se ressourcer.

Champs magnétiques, courants d’eau, poches de gaz ou encore failles géologiques… Les experts ignorent encore la cause de ce phénomène très particulier. Ils en connaissent néanmoins les effets. Ils ont ainsi pu confirmer la présence d’ondes telluriques positives sous le sol de la chapelle. La découverte date de 2003 et a été réalisée au moment de travaux de réfection. Le lieu de culte présenterait une force de + 37 sur une échelle géothermique variant de – 50 à + 50. Et cela en sept points précis d’énergie. Sept, un chiffre symbolique à plus d’un titre. Néanmoins, la perception des énergies varie bien entendu d’une personne à l’autre, certaines les ressentant plus, d’autres moins, voire pas du tout.

A noter que des ondes similaires ont été repérées dans la grotte de Waldscheid et au temple du Donon. Autant de lieux investis par la civilisation dès l’époque romaine, voire même avant. La chapelle du Grand Eich à Réding a quant à elle été inaugurée en 1035, comme l’indique une pierre gravée sur le mur du fond dans le chœur. Elle se différencie des autres édifices religieux des environs par son orientation géographique, pointant ainsi plutôt vers l’Est que vers le Nord. La théorie des ondes telluriques constitue en tout cas un élément supplémentaire pour dire que la construction de tels bâtiments n’est pas le fruit du hasard. L’Eglise a en effet souvent implanté ses lieux de culte sur d’anciens temples païens.

(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire