Troisième édition de la Nuit Blanche à Metz

Comme Metz est une ville d’eau et une ville d’îles, l’édition 2010 de la Nuit Blanche, la troisième du nom, s’étendra de l’Hôtel de Ville sur la place d’Armes et descendra en cascade jusqu’au quartier des Iles en passant par les places de Chambre et de la Comédie. Ponts, places, édifices publics, culturels et religieux seront alors l’occasion pour les acteurs de cette manifestation de développer une expression artistique tournée vers l’élément liquide et ce qu’il peut accueillir d’archipels, de pontons, d’installations aquatiques, de ports imaginaires, de phares et de caps dans un espace dense et très architecturé. Ainsi, selon les organisateurs, « les limites de la Terre ferme, places et rues, devront rencontrer celles de l’Eau, sans oublier l’Air (marin) et le Feu qui signale les approches, l’arrivée au bon port. L’espace d’une nuit, Metz devra redécouvrir, par le biais de la création contemporaine, qu’elle repose en grande partie sur cette matière fluide et vaporeuse qui prête à rêver ». A noter que l’événement se déroulera le 1er octobre 2010 de 18h à 6h le lendemain matin. Plus d’une cinquantaine de projets seront sélectionnés. Rappelons que la Nuit Blanche messine regroupe toutes les formes artistiques orientées vers la création contemporaine, que ce soit les arts plastiques, la danse contemporaine, la vidéo, les musiques actuelles… L’évènement décline ainsi lors d’une nuit de nombreuses performances et installations qui investissent l’espace public. Ouvert au plus grand nombre, la manifestation favorise de même les propositions en extérieur et se donne pour mission d’offrir un regard nouveau et insolite sur cette ville aux 3 000 ans d’Histoire, à travers une redécouverte de son patrimoine revisité par des projets inédits et inattendus. 

1 réflexion au sujet de “Troisième édition de la Nuit Blanche à Metz”

  1. La troisième édition de la Nuit Blanche a connu un beau succès à Metz, puisqu’au moins 110 000 personnes ont déambulé dans le quartier des Îles. La thématique retenue avait en effet l’eau pour fil conducteur. 70 installations et projets étaient présentés au public. Un TGV a même été affrété de Paris pour passer une nuit blanche à Metz. Il semble que la manifestation messine ait trouvé son rythme de croisière et ait gagné en notoriété. De bon augure pour la suite des évènements.

Laisser un commentaire