Identité et communication

Nous ne pouvons que nous réjouir de voir fleurir un peu partout et sur divers médias de communication la notion de fierté et d’identité lorraine, que ce soit sur le magazine du département de la Moselle, lors des interviews réalisées dans certains journaux ou encore sur les différentes brochures touristiques. Un changement radical semble donc s’être opéré pour ce qui de la « fierté d’être Lorrain »,  de porter et défendre les intérêts de la Lorraine. Tant mieux. Les Lorrains doivent absolument retrouver cette fierté et cette passion pour leur territoire, afin de pouvoir en faire la propre promotion et d’arrêter de toujours se prosterner sans trop savoir pourquoi devant l’autel de l’hypocrisie de certains de nos voisins. A bien y réfléchir, nous disposons de tout ce qu’il nous faut en Lorraine et n’avons en aucun à rougir face à d’autres provinces. La Lorraine est tellement belle et généreuse. 

De même, depuis quelques mois, la communication des différentes institutions de Lorraine, à défaut unifiée et organisée, nous apparaît tout de même plus présente et globalement plus efficace, notamment pour ce qui est des grands projets et des grands évènements, à l’instar de l’ouverture du Centre Pompidou-Metz. 

Bien qu’en hausse, la communication de nos différentes collectivités reste encore insuffisante. Mais la Lorraine peut et doit encore mieux faire, surtout si elle veut changer son image, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières. Ce qui est le plus consternant dans cette histoire, c’est qu’il a fallu une étude du Conseil Economique et Social (CES) de Lorraine, pour que le président de région et ses conseillers s’en rendent compte ! A croire que certains sont vraiment coupés des réalités. En outre, si le conseil régional de Lorraine a fait il y a quelques mois une campagne de communication, il a avant tout fait sa propre pub avant de mettre en avant la richesse et la beauté de notre pays. Désolant, même si c’est mieux que rien. Mais bon, il y a encore vraiment beaucoup de boulot… un travail que nous efforçons d’ailleurs de réaliser en faisant sur nos différentes plateformes la promotion de la Lorraine. Car si nous ne le faisons pas, personne ou presque ne prendra la peine de le faire. C’est cela qui est bien malheureux. Et puis, au final, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, même si un peu de reconnaissance ne ferait pas de mal.

Laisser un commentaire