Rosières-aux-Salines : la nécropole enfin protégée

La nécropole de Rosières-Dombasle (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/08/01/paris-refuse-de-financer-lune-des-plus-grandes-decouvertes-archeologiques/), mise à jour l’été dernier, ne devrait bientôt plus être balayée par le vent. Le ministère français de la culture a en effet décidé de débloquer (enfin) les fonds nécessaires pour protéger les lieux. Nous avons donc été entendus. Mais cette décision ne nous satisfait qu’à moitié dans la mesure où tout le monde souhaite que les fouilles reprennent le plus vite possible sur le site. Rappelons qu’en 1997, une première campagne de fouilles avait été menée sur une partie de la zone d’aménagement concertée de Rosières-Dombasle. Celle-ci avait révélée des vestiges archéologiques susceptibles d’être fouillés, si bien qu’une opération avait été organisée l’été dernier. Au fur et à mesure de l’avancée de leurs travaux, les archéologues avaient découvert les restes d’une nécropole de plus de 500 tombes, associant une nécropole à incinérations de la fin de l’époque gauloise et une autre datant de l’époque carolingienne. Les spécialistes avaient qualifiée d’exceptionnelle cette découverte. Mais comme il n’y avait plus d’argent dans les caisses pour poursuivre les fouilles, tout avait été stoppé avant d’être recouvert sommairement de terre. A noter enfin que les responsables du syndicat mixte qui gèrent la zone et qui ont déjà financé la première campagne de fouilles, ont décidé de geler les 4 000 mètres carrés concernés par la découverte. C’est toujours cela de fait. 

1 réflexion au sujet de “Rosières-aux-Salines : la nécropole enfin protégée”

Laisser un commentaire