Mise en valeur de la petite Carcassonne Lorraine

La forteresse de Rodemack va être entièrement réaménagée. Le projet retenu prévoit de mêler les vieilles pierres au patrimoine naturel, afin de rester en harmonie avec le site classé parmi les « plus beaux villages de France ».

Il y a quelques années, « la petite Carcassonne lorraine » devait compter sans l’imposante forteresse qui la domine, celle-ci étant fermée au public. Les touristes faisaient donc juste le tour des remparts avant de déambuler dans les ruelles tortueuses de la cité médiévale et de s’arrêter devant la Maison des Baillis. Un peu frustrant. Mais en janvier 2004, la Communauté de Communes de Cattenom et Environs (CCCE) a racheté le bâtiment pour un peu plus d’un million d’euros et restauré en urgence une partie des remparts de la forteresse.

Le projet de mise en valeur fait la part belle au végétal. Il faut dire que les arbres et les espaces verts sont omniprésents sur le plateau de la forteresse et dans les anciens fossés. Cet environnement sera éclairci par endroits et un ponton guidera le visiteur à travers le site. Ce sera un circuit en canopée. Les curieux seront ainsi promenés tantôt au niveau du sol, tantôt à hauteur du tronc ou encore au-dessus des arbres du fait du jeu de la pente. Une rivière de graminées sera de même plantée dans les anciennes douves. On devrait ainsi la voir onduler comme de l’eau en été. L’ancien logis sera quant à lui transformé en restaurant, qui devrait proposer toutes les gammes de prix pour satisfaire tout le monde. Des petits salons pourront de même être réservés au château, tandis que la grande cave voûtée sera restaurée afin d’accueillir de plus grands rassemblements. En attendant, les visiteurs peuvent déjà se promener près de la porte de Sierck dans les allées du jardin médiéval et des plantes médicinales, coincé entre les 800 mètres de remparts qui entourent la cité et le ruisseau dont les abords ont soigneusement été aménagés. D’autres espaces verts ont également été créés au pied des remparts et à proximité du cimetière. A noter qu’une impressionnante tour a aussi été restaurée. Il est également intéressant de constater que nombre de façades ont été refaites et repeintes, ajoutant un charme supplémentaire et d’agréables couleurs aux ruelles sinueuses, pavées et à l’atmosphère si particulière, qui courent au pied de la forteresse.

La CCCE a enfin annoncé qu’un office de tourisme communautaire devrait s’installer à Rodemack en 2011, afin de promouvoir et de mettre en valeur d’autres sites des environs comme la Ligne Maginot et la carrière de Hettange-Grande. Le projet de mise en valeur de la cité fortifiée porté par cette même collectivité devrait aboutir à l’automne 2013. 20 millions d’euros auront alors été investis.

Laisser un commentaire