Une chaudière biomasse pour Center Parcs

Le domaine des Trois-Forêts (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/10/en-attendant-center-parcs/) est le premier d’une nouvelle génération de Center Parcs conçus comme des modèles de développement durable. Il est ainsi équipé d’une chaufferie de 14 700 MW alimentée par le bois lorrain. Cette dernière, qui pèse pourtant 85 tonnes et fait 8 mètres de haut, 7 de long et 4 de large, est dissimulée et partiellement enterrée afin de ne pas gâcher la qualité architecturale du site. D’un montant de 2,5 millions d’euros, elle a été confiée à Cofely, filiale du Groupe GDF-Suez. Le choix du bois n’est pas anodin. Il offre en effet de multiples avantages. Outre l’aspect écologique, c’est un moyen de s’assurer une maîtrise des coûts énergétiques à long terme, d’autant plus que ces derniers constituent le troisième poste de dépenses pour un site comme Center Parcs. Ce choix permettra donc au site de ne pas être exposé à l’explosion attendue du prix des énergies au cours des dix ou vingt prochaines années. Les tarifs ont par ailleurs été négociés pour vingt ans avec Cofely. Le bois est de même un moteur d’intégration dans le tissu économique local, dans la mesure où les plaquettes qui alimenteront la chaudière proviendront des forêts situées dans un rayon de 70 km autour d’une plateforme constituée à Cirey-sur-Vezouze. Avec une consommation annuelle estimée à 5 200 tonnes de bois, un tel investissement devrait contribuer à créer des emplois et à renforcer la filière bois en Lorraine. A noter que tous les équipements collectifs, comme l’Aqua Mundo (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/08/31/une-foret-tropicale-bientot-en-lorraine/), le dôme central (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/15/center-parcs-le-dome-deploie-ses-ailes/) ou encore les restaurants, seront chauffés par ce système assurant 90 % des besoins énergétiques, complété par une chaudière à gaz, pour une production calibrée à 14 700 MW par an. Des cellules photovoltaïques seront également intégrées à la toiture pour une production additionnelle de 10 MW par an. Il s’agit d’un équipement pionnier en matière de développement durable qui servira ensuite de modèle aux installations, dont seront à l’avenir dotés tous les Center Parcs. La chaufferie à bois permettra enfin d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 2 800 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 1 600 voitures. 
(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire