Travaux en tout genre dans la vallée de la Fensch

Petit tour d’horizon des différents chantiers actuellement en cours dans la vallée de la Fensch. 


Commençons notre passage en revue par le site du haut-fourneau U4 à Uckange. Jusqu’alors les visiteurs devaient se contenter d’un petit parking en mauvais état situé à l’entrée du lieu culturel. La commune a donc décidé il y a peu d’y bâtir un projet immobilier afin de redynamiser le paysage. Il devenait donc urgent de créer un véritable parking à proximité de l’U4 qui, lui, peut accueillir jusqu’à 1 000 visiteurs. C’est désormais chose faite, devant les anciens Grands Bureaux avec la construction qui vient de s’achever d’un parking réalisé en deux parties. L’une ouverte en permanence et l’autre uniquement lors des journées d’affluence. A noter que des espaces verts et un éclairage public à LED y ont été intégrés, pour un montant total des travaux s’élevant à 244 000 euros. Mais il faut dire que les projets ne manquent pas autour de l’U4. Ainsi, un grand parking de covoiturage pourrait voir le jour entre le haut-fourneau et les voies de chemin de fer avec un accès direct à la gare par le biais d’une passerelle. Pour y accéder, un rond-point et une desserte seraient également créés à la sortie d’Uckange. Non loin de là, le jardin des Traces, est en train d’être prolongé par le nouveau jardin des Energies (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/03/jardins-et-merveilles-du-monstre-de-fer/). Par ailleurs, les Grands Bureaux d’Uckange devraient eux aussi connaître une réhabilitation avec peut-être, dans le cadre d’une montée en puissance de l’animation et de l’économie, la création d’un complexe hôtel-restaurant gastronomique.

Du côté d’Hayange, la piscine, baptisée « centre nautique Feralia », poursuit sa mutation. Un petit bijou de 11,5 millions d’euros que le Val de Fensch s’apprête à réceptionner, avec un parking flambant neuf. Une zone de jeux comprenant un city-stade est de même en construction à l’arrière du bâtiment public. 

Enfin, les travaux de restauration de la chapelle de Morlange auraient déjà du il a quelque temps être terminés. Seulement voilà le froid a empêché les couvreurs de terminer leur ouvrage. Qui plus est la foudre, qui s’est abattue sur le clocher, les a de même largement prolongés. Ces derniers représentent une dépense de 580 000 euros. Mais la remise à neuf de cet édifice datant du XIIème siècle n’a pas de prix. 

(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire