Le Cycle des Lorrains

Garin le Lorrain et Gerbert de Metz (fin XIIème siècle.) sont le noyau originel d’un cycle qui développe sur quatre générations de héros, les deux suivants étant Hervis de Metz et Anséis de Metz, les luttes féodales entre les Lorrains et les Bordelais sous Pépin le Bref. Ce cycle, entièrement imaginé, ne se rattache cela dit à aucun événement historique précis. Les caractéristiques essentielles en sont la violence des situations, leur extrême diversité, qui renouvelle la thématique épique, ainsi que la représentation aussi brutale que réaliste des mœurs féodales. Garin le Lorrain est la plus ancienne et la plus importante chanson du cycle. Elle relate d’abord les exploits de Garin et de son frère Bégon contre les païens, puis les débuts des hostilités entre le lignage des Lorrains et celui des Bordelais, mené par Fromont. L’assassinat de Bégon entraîne une nouvelle cascade de violences et d’exactions, dont le meurtre de Garin dans une chapelle, alors qu’il était venu négocier la paix. Cette première chanson, qui a eu une très grande diffusion, ne parvient pas à mettre fin aux luttes féodales qui se poursuivent dans Gerbert de Metz. Gerbert s’achève cependant sur la mise à mort des traîtres tandis que les héros survivants, comme Gerbert, sont récompensés des luttes qu’ils ont aussi menées pour la défense de la chrétienté.

(Source : Larousse) 

Laisser un commentaire