Lumières sur Montois-la-Montagne

Montois-la-Montagne est un ancien village minier du haut plateau messin. Fermée en 1973, la mine Pauline a en effet marqué l’histoire de la commune. Toujours debout, ses bâtiments ont depuis été transformés en logements. 

Tout commença pourtant en 1896, date de la construction de la mine. Mais c’est en 1903 que débuta l’exploitation de cette dernière par la Rombacher Hütten Werke, autrement dit l’usine de Rombas, élevée par Karl Spaeter, un marchant grossiste en fer et en matériaux de Coblence. La mine de fer a fait vivre des centaines d’ouvriers et a fait fonctionner les hauts fourneaux de Rombas jusqu’en 1973. Des wagons, des locomotives et un chevalement miniature installés par la municipalité un peu partout dans la commune rappellent encore ce passé minier. 

Montois-ma-Montagne est également connue pour ses deux carrières de Jaumont, pierre calcaire de couleur ocre dont la plupart des monuments de Metz, comme par exemple la magnifique cathédrale Saint-Etienne, sont faits. Si la première carrière n’est plus exploitée aujourd’hui, la seconde, d’une superficie de 70 hectares, l’est encore depuis 1992.

montoislamontagne.jpg

Il ne reste cela dit plus grand-chose du château de Montois construit en 1589, si ce n’est une cheminée en pierre de Jaumont déposée à côté de la mairie. Deux lions, des corbeilles de fleurs, également en pierre de Jaumont, ainsi que des grilles et un pigeonnier en rappellent de même encore l’existence dans le parc de la ville. Des sentiers de randonnées, comme ceux des Hauts Chemins par l’Haulöe récemment inaugurés, permettent de découvrir ce patrimoine et les alentours. 

Enfin, si Montois-la-Montagne est aujourd’hui peuplé de 2 463 âmes, la municipalité a décidé d’agrandir l’école primaire, ce qui a permis d’ouvrir quatre classes supplémentaires, en prévision de l’arrivée de nouveaux habitants. En effet, la construction du clos des Mirabelles vient dernièrement de s’achever. Une extension de ce dernier est d’ores et déjà prévue. 

(Source : presse régionale)

Laisser un commentaire