Voyage dans le temps à l’Abbaye Notre-Dame d’Autrey dans les Vosges

Située en Lorraine, dans la Vallée de la Mortagne, l’Abbaye Notre-Dame d’Autrey forme avec ses jardins un ensemble unique dans un petit village vosgien de 300 habitants. L’Abbaye fut fondée par l’évêque de Metz, à savoir le Cardinal Etienne de Bar, sans doute à son retour de la seconde croisade, c’est-à-dire à la fin de l’année 1149. Il faut dire qu’autrefois, les vallées de Moselle et de la Meurthe étendaient jusqu’aux Vosges, non seulement l’influence politique et économique de l’évêché de Metz, mais également son rayonnement spirituel. 

abbayeautrey.jpg 

L’Abbaye d’Autrey jouit d’un environnement remarquable. A cet endroit, la rivière sort de la montagne, partageant l’arc de forêt qui couvre, d’Epinal à Baccarat, le versant Nord-Ouest des Vosges. La vallée, étroite, pittoresque et taillée dans les roches de grès vosgien, s’y épanouit subitement.  

Après la guerre contre Charles le Téméraire, l’Abbé Claude Steveney entreprit la restauration de l’église. Les travaux conduits par deux maître-maçons d’Epinal, de 1537 à 1545, aboutirent à un bel exemple d’architecture religieuse. Le transept, le chœur, le chevet et la Chapelle Saint Nicolas se mêlent pour former un beau compromis entre le style gothique et renaissant. La chapelle Saint Hubert constitue quant à elle un magnifique monument vosgien de la Renaissance. L’abbaye comprend également les bâtiments conventuels, un pavillon abbatial, un magnifique portail et un remarquable jardin arboretum. 

Seule abbaye vosgienne classée encore habitée par une communauté religieuse, Notre-Dame d’Autrey cherche par tous les moyens à entretenir son patrimoine exceptionnel. C’est pourquoi des activités culturelles et une souscription ont été lancées en parallèle d’un projet de restauration. Le site est représentatif d’une période allant du XIIème au XXIème siècle. Ses 4 hectares offrent un décor et une sérénité qui en font un havre de paix et de beauté. 

(Source et crédits photo : site de l’Abbaye d’Autrey) 

Laisser un commentaire