Premiers usinages et évolutions du Skylander

Nous avons dernièrement appris que les premiers copeaux de l’usinage des pièces d’un des deux prototypes du fameux Skylander (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/03/les-bases-du-skylander-sont-posees/) qui sortira des hangars de Chambley en 2011, seront produits en avril. A cette date, Sky Aircraft, le promoteur de ce bi-turbopropulseur rustique polyvalent à hélices, capable de transporter 19 passagers ou 3 tonnes de fret en vrac, devrait avoir finalisé le choix de ses équipementiers et sous-traitants. A noter que l’usinage se fera dans le hangar actuel de 2 400 mètres carrés. Sky Aircraft emploie actuellement dans des locaux provisoires 130 personnes, dont 14 recrutées au cours du mois de janvier. La ligne d’assemblage devra encore patienter, dans la mesure où les travaux de ce bâtiment de 22 700 mètres carrés de surface couverte débuteront finalement en juin, avec 6 mois de retard. Le tout devrait être livré courant 2011. L’avionneur a prévu dans la foulée la construction d’un hall de peinture de 3 500 mètres carrés qui sera opérationnel à l’été 2012, d’un bâtiment de customisation de 7 000 mètres carrés en janvier 2013 et d’un autre administratif de 3 600 mètres carrés pour juin 2014. Au final, la plateforme industrielle représentera plus de 40 000 mètres carrés. L’usine produira alors chaque mois 9 Skylander SK-105 et emploiera plus de 300 salariés. 
En attendant, le Skylander SK-105 a beaucoup évolué. Les principales modifications par rapport aux esquisses originales résident dans une silhouette plus moderne, avec notamment la suppression des haubans, ce qui a conduit à revoir la voilure. Celle-ci est désormais encastrée dans le fuselage, avec un caisson central plus complexe. Elle est par ailleurs dotée d’un système de dégivrage qui améliore les performances au décollage et à l’atterrissage. Le nez de l’appareil est de même plus affiné, avec un vitrage du cockpit qui passe de 6 à 4 vitres et qui offre plus d’espace à des équipements supplémentaires. Afin de faciliter l’accès au poste de pilotage, 2 portes latérales ont été posées. La porte arrière coulissante, qu’il est possible d’ouvrir en vol, propose désormais une technologie nouvelle, brevetée par l’avionneur. Enfin, le train d’atterrissage sera mono-roue. 
Toutes ces modifications importantes repoussent donc le premier vol au second semestre 2011. A l’issue de la certification, les premiers exemplaires de l’avion lorrain seront livrés au second semestre 2012. Le programme de financement, qui doit encore être finalisé, dépassera les 150 millions d’euros avec un retour sur investissement autour de 180 à 200 avions. Sky Aircraft compte toujours produire plus de 1 500 Skylander SK-105 entre 2012 et 2028. Une production qui devrait générer plus de 1 000 emplois de sous-traitance en Lorraine et surtout diversifier un peu plus le tissu industriel de notre territoire. D’autant plus que le secteur aéronautique apparaît comme une très forte valeur ajoutée et sûre. Il devait donner également une image de dynamisme et d’innovation à un pays en pleine reconversion. 
(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire