Bitche : sursis pour Saint-Augustin

Dans la cité fortifiée, le collège et lycée privé Saint-Augustin, sous tutelle du diocèse de Metz et sous contrat avec le ministère français de l’éducation nationale, qui existe depuis le XVIIIème siècle, risquait de fermer ses portes à la rentrée prochaine. Finalement et pour mettre fin à toute polémique dans ce climat de suspicions et d’inquiétudes, l’évêque de Metz a dernièrement assuré que l’établissement continuerait à remplir sa mission d’enseignement en 2010. Il n’a cependant rien promis pour 2011. Un conseil d’accompagnement, composé d’experts pédagogiques et économiques, sera prochainement mis en place afin d’établir un état des lieux. Le but est ici d’accompagner le chef d’établissement, de réfléchir au fonctionnement de la structure et de la doter d’une gestion économique. Car le handicap majeur de Saint-Augustin réside dans ses baisses chroniques d’effectifs. Confondus, collège, lycée et classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieur ne comptent que 350 élèves, alors que les bâtiments peuvent en accueillir jusqu’à 1 500. L’établissement privé souffre depuis plusieurs années d’une baisse de fréquentation, en particulier suite à la création du lycée public Teyssier à Bitche en 1973. Pour pallier ce problème et redresser Saint-Augustin, plusieurs pistes d’ouverture sont envisagées, avec tout d’abord l’aide des anciens élèves, dont certains occupent des places de responsables politiques et économiques, mais aussi en recherchant des partenariats avec des privés en lien avec le collège. La création d’un centre d’art ou encore la mise en place d’une unité pédagogique d’intégration pour les jeunes souffrant de troubles du langage comme la dyslexie sont également étudiées. 

2 réflexions au sujet de “Bitche : sursis pour Saint-Augustin”

  1. Etablissement catholique privé en délicatesse financière sous contrat avec l’Education Nationale, Saint-Augustin devrait finalement bel et bien faire sa rentrée l’an prochain à Bitche. Si un tiers des bâtiments du collège diocésain n’est plus utilisé, il sera exploité en centre international de langues pour les scolaires, les privés, les entreprises et Pôle Emploi. Côté enseignement, l’unité locale d’inclusion scolaire pour enfants dyslexiques sera reconduite et les classes préparatoires intégrées aux écoles d’ingénieurs ISEP (Institut Supérieur d’Electronique de Paris) et l’ISEN (Institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique de Lille) seront renforcées avec un label international. Enfin, l’école catholique d’arts et métiers de Strasbourg entrera aussi dans ce cycle avec des ateliers en allemand et des stages dans des entreprises outre-Rhin. Une section sport études golf sera également lancée en septembre.

  2. Avec 11 % de hausse de fréquentation par rapport à 2009, le golf municipal de Bitche peut afficher de nouvelles ambitions. En effet, entre les 700 adhérents, les rendez-vous et les séminaires d’entreprises, les événementiels et l’école de golf, les activités ne manquent pas.
    Si le public est en majorité adulte, le golf ne perd cela dit pas de vue les jeunes. L’école existe avec des éducateurs spécialisés. Le golf a ainsi un projet de sport études avec le collège-lycée Saint Augustin. Bitche serait alors le 5ème pôle en France du genre. Le golf bitchois accueillerait également le championnat senior de 3ème division nationale en septembre.

Laisser un commentaire