Championnats d’Europe de ski indoor : ça glisse pour le Snowhall !

Jean-Baptiste Grange, tenant de la Coupe du monde de slalom, est dernièrement devenu au Snowhall d’Amnéville-lès-Thermes, en Moselle, le premier champion d’Europe indoor en établissant un chrono époustouflant de 34’’54 secondes en finale pour battre l’Italien Innerhofer. Chez les dames, c’est la Slovaque Veronika Zuzulova qui s’est imposée sur la neige lorraine, devant Nastasia Noens et Marion Pellissier. La championne de France de la discipline sacrée également à Amnéville en 2008 s’est ainsi sublimée devant ses nombreux et bruyants supporters qui avaient fait le déplacement. Près de 100 concurrents, autant de femmes que d’hommes, tous candidats aux premières places de la Coupe du monde 2009-2010 et des Jeux Olympiques de Vancouver, se sont élancés sur ce tapis neigeux de très haute qualité de 60 cm d’épaisseur, 620 mètres de long et 35 mètres de large, pour plus de 80 mètres de dénivelé. 13 pays étaient représentés pour ces premiers championnats d’Europe du genre. Le plateau sportif proposé était véritablement en or, si bien qu’il y avait une concentration impressionnante de stars sur la piste amnévilloise, qui a pourtant déjà vu défiler depuis quelques années les meilleurs skieurs de la planète. Le Snowhall d’Amnéville est ainsi devenu une plaque-tournante du ski mondial. En effet, plusieurs champions de renom sont passés par la Lorraine, parfois même en toute discrétion, comme l’Américain Millet ou le descendeur français Antoine Deneriaz. En outre, il n’est pas rare pendant l’été de voir débarquer plusieurs jeunes des écoles de ski des Alpes. Même le fou des bosses Edgar Grospiron s’est adonné à quelques figures spectaculaires sur la piste mosellane. Une organisation sans faille avec l’installation d’une tribune et d’un écran géant, la mise en place de jeux de lumière et d’une cérémonie de présentation des drapeaux nationaux par des écoles de ski vosgiennes a permis de donner un nouveau coup de projecteur sur cet équipement, dont la renommée dépasse largement nos frontières. Et tout cela sous l’œil des caméras d’Eurosport !

jbgrange.jpg

De plus, contrairement à une course disputée en extérieur, tous les concurrents sont partis sur le même pied d’égalité à Amnéville. En effet, alors qu’avec le vent et le soleil, les passages des skieurs creusent des ornières délicates à négocier et qu’une élévation de la température ralentit la piste, les conditions étaient ici idéales. La piste, qui comporte différentes inclinaisons oscillant entre 20 et 25 %, est préservée des aléas météorologiques en étant maintenue à -2/-3 °. Elle ne se transforme par conséquent que très faiblement. 

Pour revenir aux compétitions de ski alpin, la Lorraine s’en remet essentiellement à Marie Marchand-Arvier, nancéienne d’origine, qui a brillé aux championnats du monde de Val d’Isère en 2009. Mais c’est encore et surtout en ski nordique, particulièrement en biathlon, qu’il y a une super équipe dans notre pays. On devrait néanmoins bientôt découvrir sur le circuit quelques jeunes Lorrains qui peuvent bénéficier de cet équipement formidable et de ces conditions d’entraînement vraiment exceptionnelles. C’est une magnifique opportunité pour faire du ski, même si les Vosges ne sont pas loin. En attendant, l’ambition d’Amnéville est maintenant d’accueillir un championnat du monde !

3 réflexions au sujet de “Championnats d’Europe de ski indoor : ça glisse pour le Snowhall !”

  1. Avec plus de 100 élèves par semaine, les stages de ski organisés durant les vacances de février ont fait le plein au Snowhall d’Amnéville-les-Thermes. La structure accueille à 163 mètres d’altitude l’une des premières écoles de ski indoor. Celle-ci profite de la piste couverte de 620 mètres et large de 35 mètres qui offre un dénivelé de 90 mètres.

  2. L’équipe de France de slalom et de géant s’entraîne régulièrement sur la piste de 620 mètres du Snowhall d’Amnéville-lès-Thermes, où cinquante portes sont installées pour l’occasion.
    Il y a même des écoles de ski qui viennent en stage en Lorraine. Au lieu de se rendre dans les Alpes, les skieurs préfèrent venir à Amnéville. Il n’y a en effet pas de vent, donc aucun risque de fermeture des remontées mécaniques et, surtout, l’air ne s’adoucit pas. Eté comme hiver, la poudreuse est maintenue à température grâce à un système de radiateur qui souffle de l’air froid sous le dôme.
    Le Snowhall d’Amnéville-lès-Thermes renferme 22 000 mètres cubes de neige. Il dispose par ailleurs de sept canons à neige et de remontées mécaniques.

Laisser un commentaire