Metz : le préfet est-il malade ?

Telle est en effet la question que nous sommes en droit de nous poser suite à la gestion calamiteuse et pour le moins rocambolesque de la vaccination contre le virus de la grippe A/H1N1 dans la première ville de Lorraine. L’affaire qui tourne depuis quelques semaines à la farce grotesque ne serait pas aussi dramatique … Lire la suiteMetz : le préfet est-il malade ?

La Lorraine continue de souffrir

Tous les indicateurs économiques, ou presque, sont négatifs en Loraine. L’essor des créations d’entreprise constitue cependant l’une des rares lueurs d’espoir… Quand ça va mal, ça va mal. Difficile de rester lucides en faisant le diagnostic de la situation économique de notre territoire, tant le scénario qui semble s’imposer au fil des mois paraît sombre. En effet, le chômage a explosé. Pour le 14ème mois consécutif, les entrées restent supérieures aux sorties au pôle emploi. Cela dit, Avec 100 150 demandeurs d’emploi de catégorie A au 20 novembre, la Lorraine enregistre une relative stabilité par rapport au mois précédent. Mais sur un an, la progression du nombre des sans-emploi est de 30,1 %, contre 25,1 % en France. 
Le problème, c’est que le décrochage de la Lorraine se traduit à tous les niveaux. Au plan démographique par exemple, elle devrait accuser une baisse de sa population en 2011. Le vieillissement, ainsi que la perte de 100 000 jeunes depuis 1991, dont une moitié de cadres et de professions intermédiaires (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/13/des-jeunes-a-attirer-et-surtout-a-conserver/), caractérisent ce mal lorrain. De même, l’augmentation des procédures de surendettement de 23 % par rapport à la même période en 2008 ne fait que refléter l’aggravation de la précarité des ménages.   
Enfin, nous assistons actuellement à une complète recomposition territoriale autour d’un renforcement de la métropolisation du Sillon mosellan. Les grands gagnants de ce phénomène sont Metz, Nancy et Thionville. A contrario, la désindustrialisation marquée par une perte d’emploi affecte le bassin houiller autour de Forbach, mais aussi des villes moyennes telles que Lunéville, Longwy, Saint-Dié, Remiremont, Sarrebourg, Bar-le-Duc et Commercy. 
Cela dit, malgré ces sinistres perspectives, plusieurs signes peuvent nous inciter à plus d’optimisme. Ainsi, malgré la crise, le « tropisme frontalier » constitue un vecteur de dynamisme économique, tout comme les créations d’entreprise. Dopées par le nouveau statut d’auto-entrepreneur, celles-ci enregistrent une progression de 76 % sur les neuf premiers mois de 2009, avec plus de 12 000 créations, soit 10 % de plus que la moyenne française. 

Lire la suiteLa Lorraine continue de souffrir

Les accents des Lorrains

Nous vous proposons de découvrir une belle série de reportages réalisée par nos confrères de France 3 Lorraine à propos des accents des Lorrains. Et oui, selon les coins de notre pays, les tonalités et les expressions diffèrent. Vous trouverez des Lorrains fiers des douces mélodies que s’échappent de leurs paroles. Car c’est aussi une … Lire la suiteLes accents des Lorrains

Nancy bientôt sur Google Street View

Street View de Google Maps est une fonctionnalité qui connaît un franc succès sur internet. Elle permet en effet de visualiser, sur son écran d’ordinateur, les rues d’une ville « comme si l’on y était ». Plébiscitée par plus de 20 000 internautes, la place Stanislas de Nancy, joyau architectural du siècle des Lumières, vient … Lire la suiteNancy bientôt sur Google Street View

Mettis : précisions sur les emprises foncières

Plusieurs dizaines de riverains ont dernièrement reçu une lettre au sujet de l’emprise foncière du projet de transport en commun de l’agglomération messine, baptisé Mettis. Ceci afin de leur notifier que ce dernier risque d’empiéter sur leurs propriétés. A vrai dire, dans la plupart des parcelles concernées, il ne s’agira que de petites bandes de … Lire la suiteMettis : précisions sur les emprises foncières

Cela coince toujours dans les transports

A Saint-Ail, village de 340 âmes de Meurthe-et-Moselle, les parents doivent désormais se débrouiller par leurs propres moyens pour emmener leurs enfants scolarisés au collège de Sainte-Marie-aux-Chênes, en Moselle. En effet, la ligne de bus pour le ramassage scolaire a été supprimée par le conseil général de la Moselle. Ainsi, depuis la rentrée de septembre, il n’y a plus de ligne de bus entre leurs domiciles et le collège de Sainte-Marie-aux-Chênes, établissement scolaire se trouvant à moins de 3 km de chez eux. Le pire, c’est que le maire a appris cette décision quelques seulement avant la rentrée en demandant les nouveaux tarifs… Un magnifique exemple de communication ! Une fois de plus. 
Toujours est-il que même si la distance paraît proche, certains parents ne peuvent pas déposer et/ou récupérer leur enfant à cause de leur travail. Les élèves sont donc obligés de rentrer chez eux à pied ou à vélo. Or, la route n’est pas du tout sécurisée. Il n’y ainsi pas de trottoirs et une bonne partie de la route n’est pas éclairée. 
Il y a pourtant bien un bus qui s’arrête le matin dans la rue principale du village. C’est celui de la ligne régulière destinée à tous les usagers. Mais, même si le conducteur accepte par solidarité de prendre quelques enfants, il ne fait que l’aller, pas le retour. Qui plus est, il ne va pas jusqu’au collège. Par ailleurs, comme le bus passe peu après 7 heures du matin, les enfants doivent attendre trois quarts d’heure dehors avant de pouvoir entrer en classe. Une solution loin d’être idéale. Enfin, dans la mesure où cette ligne de bus est également utilisée par les autres usagers, les parents doivent prendre pour leurs enfants une carte d’abonnement qui s’élève à 115 euros l’année. Bon, certes, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, mais quand même. Par conséquent, les parents d’élèves ont décidé d’écrire aux conseils généraux de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle. Le premier leur a répondu qu’il faillait qu’ils s’adressent au second et le second a déclaré qu’il n’était en aucun cas concerné en raison de la « règle des trois kilomètres ». Bref, c’est du beau travail et du « démerden Sie sich ». Les joies de l’administration. 
La fameuse règle, tout-à-fait arbitraire, des « trois kilomètres » impose aux départements d’assurer, et donc de financer, le transport des collégiens dont le domicile se trouve à plus de 3 km de leur établissement. Et cela, peu importe que le collège soit situé à Sainte-Marie-aux-Chêne en Moselle et Saint-Ail en Meurthe-et-Moselle : l’établissement scolaire est à moins de 3 km. Vous remarquez tout de même au passage, que Meurthe-et-Moselle ou Moselle, on est en Lorraine. Certains doivent avoir du mal à le concevoir. Bref, il en résulte que c’est à la charge des familles de s’occuper du transport de leurs enfants. 

Lire la suiteCela coince toujours dans les transports

Atton : un nouveau site de production performant et écologique

EuroBéton International, PME d’origine lorraine, tient à développer son activité tout en minimisant son impact sur l’environnement. Son nouveau site de production d’Atton en Meurthe et Moselle, inauguré il y a huit mois, illustre parfaitement sa politique. Cette entreprise de 105 salariés, qui dispose de 6 sites répartis entre la Lorraine, l’Alsace et la Franche-Comté, … Lire la suiteAtton : un nouveau site de production performant et écologique

Sursis pour Fermoba

Le tribunal de commerce de Paris a finalement décidé d’une période d’observation de 4 mois pour le groupe Fermoba (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/24/inquietude-et-amertume-chez-fermoba/). Les salariés du site de production de Petit-Réderching et du site de pose des fenêtres de Woustviller sont donc soulagés, dans la mesure où leur entreprise a évité la liquidation judiciaire. Il faut dire … Lire la suiteSursis pour Fermoba

La vieille maison restaurée

Quand Marlène et Rolf Noesser ont acheté cette ancienne maison lorraine datant de 1578 (ou 1478, des doutes persistent concernant la date gravée) à Sancy-Haut, sur les remparts de la place forte, elle était en ruine. Aujourd’hui restaurée, la demeure jouit d’un cachet exceptionnel et de tout le confort moderne. Sur le fronton de la … Lire la suiteLa vieille maison restaurée

Visite du ministre français de la culture en Lorraine

La Lorraine serait-elle devenue la destination à la mode pour les gens de Paris ? Tout porte à le croire, car depuis les deux visites de Nicolas Sarkosy en octobre, nombre de ministres français sont comme par enchantement venus nous rendre visite. Le dernier en date est le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, qui s’est … Lire la suiteVisite du ministre français de la culture en Lorraine

En avant pour Lorraine Talents !

Les BLE viennent de rejoindre « Lorraine Talents ! » qui est un réseau informel ayant pour but de rapprocher et développer les relations entre des personnalités originaires de Lorraine qui évoluent dans le monde des affaires, de la culture, de la gastronomie, de la politique et des médias. L’idée est de porter des projets, de partager des … Lire la suiteEn avant pour Lorraine Talents !

10 nouvelles commandes pour le Skylander lorrain !

Le Skylander SK 105, développé par Sky Aircraft et qui sera produit à Chambley en Lorraine à partir de 2011, vient dernièrement de décrocher 10 nouvelles commandes fermes au salon aéronautique de Dubaï. Global Aerospace Logistics LLC, fondée en 2006 et implantée à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, a en effet signé le protocole … Lire la suite10 nouvelles commandes pour le Skylander lorrain !

Ancienne prison Charles III de Nancy : une commission pour se souvenir

Avant la démolition complète de la prison Charles III de Nancy, qui devrait laisser place à un éco-quartier (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/07/les-villes-de-lorraine-misent-sur-le-developpement-durable/), un groupe de mémoire a été créé afin de conserver des traces de ce lieu chargé d’histoire. Ce dernier est en effet lié à la Seconde Guerre Mondiale, dans la mesure où c’est ici que … Lire la suiteAncienne prison Charles III de Nancy : une commission pour se souvenir

EITS : un premier salon réussi

Avec une centaine de sociétés indiennes et plus de 600 européennes présentes, EITS (Euro India Transportation Systems), le premier grand salon d’affaires Euro-Indien, a été une véritables réussite au parc des expositions de Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/06/07/un-salon-international-prometteur/). Les décideurs économiques ont ainsi pu et surtout rencontrer des PME qu’ils ne voient généralement pas dans les grands … Lire la suiteEITS : un premier salon réussi

Magie de Noël en Lorraine (2009)

A l’approche du mois de décembre vient le temps des fêtes de fin d’année en Lorraine, comme la Saint-Nicolas et Noël. Et avec cela vient le temps des marchés… Vin chaud, crêpes au chocolat, pains d’épices, guirlandes de Noël, sapins… Autant de saveurs et de senteurs qui caractérisent une atmosphère si particulière dans notre beau … Lire la suiteMagie de Noël en Lorraine (2009)

Les BLE s’internationalisent !

Vous pouvez désormais suivre toute l’actualité des BLE et de la Lorraine sur la plateforme anglo-saxonne BlogCatalog. Grâce à internet et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, le monde n’a plus de limite. Les BLE non plus. Et même à l’international !  Retrouvez les BLE sur BlogCatalog : http://www.blogcatalog.com/blogs/ble-lorraine.html. 

Le château de Saulxures-sur-Moselle réhabilité ?

Alors que la pétition continue de circuler et approche aujourd’hui les 3 000 signatures, le Petit Versailles vosgien pourrait trouver une seconde vie et ainsi échapper à la démolition (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/15/sauvons-le-chateau-de-saulxures-sur-moselotte/). A condition toutefois de convaincre le propriétaire des lieux, à savoir le groupe Incopar, à qui appartiennent les Filatures de Tissages de Saulxures, autrement … Lire la suiteLe château de Saulxures-sur-Moselle réhabilité ?

Metz dans le top 8 des destinations touristiques en Europe

La première ville de Lorraine se classe à une très belle huitième place dans le classement des meilleures destinations touristiques européennes, aux côtés de prestigieuses cités comme Rome, Prague ou encore Istanbul. Une nouvelle récompense, bon pour l’image de Metz et plus généralement de tout notre pays, qui conforte les récentes publications et tous les … Lire la suiteMetz dans le top 8 des destinations touristiques en Europe

La ZAC de l’Amphithéâtre relancée

Avec 112 000 mètres carrés programmés, la ZAC de l’Amphithéâtre vient dernièrement de prendre un nouvel élan. La construction de plusieurs ensembles immobiliers juste derrière le Centre Pompidou-Metz devrait permettre de dissiper, pour un temps, les inquiétudes suscitées par l’immobilisme du projet (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/11/la-zac-de-lamphitheatre-attend-son-heure/). Le parvis du musée d’art contemporain, qui portera le nom de « parvis … Lire la suiteLa ZAC de l’Amphithéâtre relancée

Inquiétude et amertume chez Fermoba

La traversée de la commune de Petit-Réderching, dans le Pays de Bitche, est ponctuée de banderoles, qui ne font, au final, qu’illustrer la triste réalité des 142 salariés de l’entreprise de fenêtres Fermoba. Ces derniers n’ont en effet toujours pas été payés pour le mois octobre et n’ont aucune nouvelle sur l’éventuelle reprise de leur … Lire la suiteInquiétude et amertume chez Fermoba

ASPTT Metz: un club, un palmarès

L’ASPTT Metz est de retour parmi l’élite du tennis. Rien de plus normal tant le club messin a tutoyé le haut niveau et les sommets européens. En effet, entre l’ASPTT Metz et la Nationale 1 A, c’est une véritable histoire d’amour. Les dames avaient étoffé le palmarès messin au plus haut niveau en remportant le … Lire la suiteASPTT Metz: un club, un palmarès

Traditions et légendes de Saint-Nicolas et de Noël en Lorraine

Faisons le tour de quelques unes des grandes traditions lorraines de cette fin d’année en essayant de mieux comprendre leur origine et leurs répercussions actuelles. 
Commençons par Saint-Nicolas, patron de la Lorraine, dont le culte est toujours célébré depuis le Moyen-âge à la somptueuse basilique de Saint-Nicolas-de-Port, près de Nancy (voir : http://blewebtv.e-monsite.com/rubrique,saint-nicolas-en-lorraine,471318.html), au terme d’un pèlerinage et d’une émouvante cérémonie au flambeau. C’est d’ailleurs ici qu’est précieusement conservée une phalange reliquaire de l’évêque de Myre. Saint-Nicolas est à l’origine un saint ayant réellement existé. Il s’inspire en effet de Nicolas de Myre, un évêque d’Asie Mineure du IIIème et du IVème siècle. Ce dernier naquit à Patara, une cité de Lycie, entre 250 et 270 après Jésus-Christ. Ses convictions chrétiennes le poussèrent à effectuer des pèlerinages en Egypte et en Palestine, mais l’Empereur romain Dioclétien le fit emprisonner par mépris pour cette religion. Il mourut le 6 décembre 343 ou 345 à Myre, victime des persécutions romaines. Depuis sa mort, le personnage alimente les légendes en souvenir de sa bonté. Saint patron des enfants, sa fête est célébrée en Lorraine et dans les pays septentrionaux le 6 décembre. Il distribue des cadeaux aux enfants méritant. A noter que la légende de Saint-Nicolas, des trois enfants et du boucher a été exportée aux Etats-Unis par les Hollandais et les Allemands au XVIIème siècle. 

 saintnicolasnancy.jpg

Dès le début du culte de Saint-Nicolas, un personnage ressemblant au Père Noël est présent comme valet dans les pays de tradition germanique. Il prend de nombreux noms, tels que Knecht Ruprecht dans le Nord de l’Allemagne ou Hans Trapp au Palatinat et en Lorraine, avant de devenir la célébrité que l’on connaît aujourd’hui. Cela dit, la première évocation du Père Noël date de 1823. Celui-ci apparaît dans un poème américain de Clément Clarke Moore. Cette fable permit d’uniformiser les différentes traditions en coexistence. Ce conte décrit un vieil homme à la barbe blanche, à l’allure joviale et débonnaire, conduit par un traîneau tiré par huit rennes. A noter que la mitre de Saint-Nicolas est remplacée par un bonnet et la crosse par un sucre d’orge. En 1866, l’écrivain américain George P. Webster décrivit les longs mois de l’été polaire, l’atelier et la maison du Père Noël enfouie sous les neiges du Pôle Nord. La représentation moderne du personnage apparaît pour la première fois en 1868 sur la couverture du « Harper’s Magazine » dessinée par Thomas Nast, originaire du Palatinat. Le Père Noël est ainsi vêtu d’un costume rouge garni de fourrure. Il fallut cependant attendre 1931 pour que son image devienne populaire.

imageprenol.jpg

Lire la suiteTraditions et légendes de Saint-Nicolas et de Noël en Lorraine

Les BLE primés sur Obiwi !

Faisant écho au Salon du Patrimoine qui s’est déroulé du 5 au 8 novembre au carrousel du Louvre à Paris, notre partenaire Obiwi avait organisé en collaboration avec les Ateliers d’Art de France, un grand concours autour du patrimoine des religions. Les BLE font partie des trois heureux gagnants. Nous avons en effet été récompensés … Lire la suiteLes BLE primés sur Obiwi !

Langues de Lorraine : les élus mosellans aux abonnés absents

D’après un communiqué de l’association « Culture et Bilinguisme de Lorraine, presqu’un aucun élu mosellan ne porte un intérêt quelconque aux langues de Lorraine, et plus particulièrement au Lothringer Platt. Alors qu’un certain nombre d’élus alsaciens se mobilisent au sein d’associations spécifiques, les conseillers généraux et régionaux de la Moselle germanophone sont aux abonnés absents. Non … Lire la suiteLangues de Lorraine : les élus mosellans aux abonnés absents

Lancement de la production de la Smart électrique à Hambach

Les premiers éléments de Smart Fortwo ed (electric drive) sont dernièrement passés sur les chaînes de montage de l’usine mosellane, parallèlement aux modèles classiques essence et diesel. Une quinzaine de salariés travaillent pour le moment à la production de ce nouveau modèle innovant dans la «manufacture», ancien hall d’assemblage du Roadster, qui n’est plus produit … Lire la suiteLancement de la production de la Smart électrique à Hambach

Metz accueillera bien le 3ème Régiment de Hussards

Le ministre français de la défense a dernièrement et officiellement confirmé que le 3ème Régiment de Hussards, actuellement basé à Immendingen dans le Sud-Ouest de l’Allemagne et qui fait partie de la Brigade franco-allemande, ne sera pas dissout d’ici à 2012, comme prévu initialement, mais bien transféré à Metz. Une bonne nouvelle. C’est toujours cela … Lire la suiteMetz accueillera bien le 3ème Régiment de Hussards

Extension de la station de compression de gaz

La station de compression de gaz naturel de Laneuvelotte, près de Nancy, l’une des principales de France, a dernièrement inauguré une extension qui va permettre de doubler sa puissance totale. D’un montant de 60 millions d’euros, cette opération visant à renforcer cet outil industriel s’avérait nécessaire afin de garantir l’approvisionnement en gaz naturel du réseau … Lire la suiteExtension de la station de compression de gaz

Metz honore Ambroise Thomas

Après Bernard-Marie Koltès (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/05/19/le-dramaturge-messin-koltes-revisite/), et avant, peut-être, Paul Verlaine et Gabriel Pierné, les artistes messins continuent d’être honorés par leur ville d’origine. En effet, du 21 novembre au 2 décembre, l’opéra-théâtre de Metz organise la seconde biennale Ambroise Thomas (1811-1896). La programmation s’articule autour d’un de ses opéras les plus célèbres, à savoir … Lire la suiteMetz honore Ambroise Thomas

Metz : précisions sur l’agrandissement de la patinoire

Metz a l’intention de développer les sports de glace (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/07/encore-du-neuf-sur-lile-saint-symphorien/). Il y a en effet dans la première ville de Lorraine un vrai public et des dirigeants clairement impliqués. Afin d’améliorer l’équipe technique, la ville de Metz va prochainement doter sa patinoire du complexe sportif Saint-Symphorien d’une seconde tribune, ce qui portera sa capacité … Lire la suiteMetz : précisions sur l’agrandissement de la patinoire

Des territoires alsaciens rendus à la Lorraine ?

Deux communes lorraines, à savoir Raon-sur-Plaine dans les Vosges et Raon-lès-Leau en Meurthe-et-Moselle, ont décidé de se lancer dans une « guerre contre l’Alsace » en annonçant leur intention de saisir le tribunal administratif, afin de récupérer près de 2 000 hectares de forêts annexés par l’Allemagne en 1870 et jamais rendus en dépit du Traité de Versailles de 1919. 138 ans après, le combat continue. Plus que jamais ! 
La parcelle en question appartient en effet désormais à la commune de Grandfontaine, dans le Bas-Rhin, annexée par l’Allemagne entre 1870 et 1918. Selon les deux maires lorrains, le « Traité de Versailles aurait officiellement oublié leurs communes. Mais officieusement, il y aurait eu des négociations avec les élus alsaciens dans le but que ces derniers conservent la parcelle de forêt ». Depuis près d’un siècle, ils se battent sans relâche afin de récupérer ces 2 000 hectares de forêts. Car dans un secteur où le textile a fait naufrage et les industries se font rares, le bois vaut de l’or. Le premier magistrat de Raon-sur-plaine affirme de même que la France les a « laissés tomber ». En effet, la localité a perdu dans cette histoire deux tiers de son territoire en 1870. Une spoliation de 800 hectares. Même remarque du côté de Raon-lès-Leau, village qui a été amputé de 1 132 hectares de forêt, ce qui représente un manque à gagner de 70 000 euros par an de taxe foncière. 

Lire la suiteDes territoires alsaciens rendus à la Lorraine ?

La nécropole militaire allemande de Fey

2006 soldats allemands de la Grande Guerre, dont 500 non identifiés, reposent à la nécropole militaire allemande de Fey, en Moselle. Avec ceux de Thiaucourt (54), Bouillonville (54) et Morhange (57), le cimetière allemand de Fey, plutôt méconnu, est pourtant l’un des plus importants de Lorraine. La nécropole de Fey est en fait un cimetière … Lire la suiteLa nécropole militaire allemande de Fey

Le papier est roi en Lorraine

Bien que la Lorraine soit la première province papetière en France, elle a dû attendre 62 ans avant que les industriels de la filière viennent y tenir congrès. Nancy a ainsi dernièrement accueilli les travaux de l’Association Technique de l’Industrie Papetière (ATIP). Il faut dire que cette filière emploie environ 6 000 personnes en Lorraine, … Lire la suiteLe papier est roi en Lorraine

Un sentier de la déportation en projet

Le comité local du Pays-Haut des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (AFMD) a l’intention de créer un sentier du souvenir composé de sept haltes didactiques et explicatives. Ce dernier s’intégrera dans un ensemble plus vaste reliant le fort de Queuleu à Metz, au camp de Thil et au Struthof. Il … Lire la suiteUn sentier de la déportation en projet

Football : le futur centre interrégional de préformation à Nancy

Un centre interrégional de préformation sera implanté en septembre 2010 au CREPS de Nancy. Une quinzaine de pôles interrégionaux seront ainsi répartis en France. La structure nancéienne couvrira la Lorraine et l’Alsace. Cet outil devrait permettre d’obtenir une meilleure génération de jeunes footballeurs destinés aux centres de formations, qui disposeront d’une qualité et d’une créativité … Lire la suiteFootball : le futur centre interrégional de préformation à Nancy

Et il y est où l’intérêt général là ?

Les BLE tiennent une nouvelle fois à montrer leur exaspération quand à la gestion, la gouvernance et l’attitude de certains (ir)responsables politiques et autres décideurs lorrains. De telles personnes ne sont en aucune manière dignes de leurs fonctions. Elles ne font que plomber le potentiel et le développement économique, touristique et culturel de la Lorraine. Cela nous « énerve » comme dit quelqu’un (http://www.youtube.com/watch?v=rq6l-YGBwXo). Nous ne pouvons plus tolérer de tels comportements dignes d’une cour de maternelle. Tour d’horizon de notre colère en trois points. 

Tout d’abord, nous souhaitons revenir sur l’échec de la candidature de Metz pour accueillir l’Euro 2016. Comme nous vous l’annoncions il y a quelque temps (http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/13/euro-2016-nancy-qui-rit-metz-qui-pleure/), il est l’heure de régler les comptes sur les bords de la Moselle. Constatez, comme nous, l’irresponsabilité et l’incompétence de certaines des forces en présence. Ainsi, les gens de la mairie de Metz, comme peut-être ou pas l’adjoint aux finances en charge du dossier, ont eu la géniale idée de ne pas mettre le conseil général de la Moselle dans le coup. Alors là bravo, franchement chapeau, pour faire capoter la candidature messine, on ne pouvait pas s’y prendre mieux ! Incroyable. Inimaginable. Quand on défend un projet d’une telle envergure, surtout quand il peut y avoir quelques incertitudes par rapport au montage financier, on se doit absolument de faire participer tous les acteurs. Comment voulez-vous donc après sentir une réelle osmose, une unité et même une envie commune de voir cette ville choisie pour l’Euro ? C’est tout simplement impossible. De son côté, exaspéré par les reproches de certaines personnes malhonnêtes et bien mal avisées de la municipalité messine, le président du conseil général de la Moselle se défend en affirmant qu’il ne pouvait pas s’engager financièrement à 100 %, alors qu’aucun projet ne lui a jamais été présenté. On croît rêver. C’est vraiment lamentable. Un jour le projet de rénovation du stade Saint-Symphorien coûte 35 millions d’euros, le lendemain c’est 45 ! Ce n’est vraiment pas sérieux. Le CG 57 dit de même n’avoir jamais reçu le moindre document technique. En tout cas, il n’était pas convié à la présentation du projet messin à Paris et n’en savait par conséquent pas grand chose. S’il est vrai que celui-ci aurait du y être associé, n’oublions tout de même pas que l’ordinateur et le téléphone existent. On est quand même plus au XVème siècle ! Ce n’est pas possible de devoir constater de tels manques de synergie, de communication et d’interaction à ce niveau là ! Inadmissible. Voilà à quoi la Lorraine en est réduite : à un « c’est pas moi la faute, c’est lui » de gamin. Le président de conseil général de la Moselle déplore enfin le fait que la mairie de Metz est juste venue lui réclamer 10 millions d’euros, sans même lui adresser un document complet et motivé présentant les conditions et les modalités juridiques et financières précises des engagements des différentes parties prenantes. Si c’est vraiment le cas, cette affaire ne fait que pointer au grand jour le manque de professionnalisme et de sérieux de la ville de Metz.   Certains aspects obscurs de la candidature mériteraient de même d’être éclaircis. Ainsi, il paraîtrait que le président de la fédération française de football aurait été mal accueilli. Le maire n’était pas présent, officiellement pour des « raisons d’agenda ». Cela dit, on ne peut pas reprocher à la municipalité d’avoir mis de la poudre aux yeux aux instances fédérales. Metz aurait ainsi pu mettre davantage d’argent sur la table, à l’instar de Bordeaux ou Lille, en incluant 45 ou 50 millions d’aides de l’Etat français, histoire de se défausser à la dernière minute s’il n’obtenait pas gain de cause. 

Lire la suiteEt il y est où l’intérêt général là ?

Nancy : le tableau de Le Caravage sera exposé et restauré

L’un des trésors les plus précieux du célèbre musée des Beaux-Arts de Nancy, à savoir l’Annonciation de Le Caravage, a dernièrement quitté la cité ducale pour Rome, où il sera exposé aux côtés d’autres toiles du même peintre venues du monde entier, afin de célébrer au printemps les 400 ans de la mort de l’artiste. … Lire la suiteNancy : le tableau de Le Caravage sera exposé et restauré

Metz : des nouvelles du futur hôpital Robert Schuman

Le futur établissement issu de la réunion des hôpitaux privés de Metz devrait a priori être opérationnel au début de l’année 2013 sur le site de Lauvallières, et ce, malgré l’annonce en décembre 2008 du désengagement financier de l’Etat français. La nouvelle infrastructure de santé sera donc financée par crédit-bail. Sa construction se fera en … Lire la suiteMetz : des nouvelles du futur hôpital Robert Schuman

Tennis : Exploit de l’ASPTT Metz !

Le promu lorrain s’est payé le scalp du champion en titre, le Racing Paris, pour son premier match et ses retrouvailles avec l’élite du tennis français. L’équipe mosellane, emmenée par la formidable paire Petzschner-Mutis, ne pouvait ainsi pas mieux entamer son championnat de première division. Metz a battu 4 à 2 le fameux Racing Paris … Lire la suiteTennis : Exploit de l’ASPTT Metz !

Rozérieulles sous ses plus beaux atouts

Se balader dans les vieilles ruelles de ce charmant village du Pays Messin est tout simplement dépaysant. Entre les chemins menant aux anciennes vignes, aux vergers et aux mirabelliers et les ateliers d’artistes, se dessinent de rustiques demeures. Les façades des maisons de Rozérieulles, dont la plus vieille maison remonte d’ailleurs à 1530, arborent de … Lire la suiteRozérieulles sous ses plus beaux atouts

Gastronomie: le retour aux plantes sauvages

Le Parc Naturel Régional de Lorraine (PNRL) a dernièrement proposé à plusieurs propriétaires de gîtes un séminaire sur la cuisine avec des plantes sauvages. Ce dernier s’est tenu au domaine de Romécourt, ancienne ferme fortifiée du XVIème siècle reconvertie en chambres d’hôtes à Azoudange. Les participants de cette intéressante initiative ont pu concocter des recettes … Lire la suiteGastronomie: le retour aux plantes sauvages

Sauvons le château de Saulxures-sur-Moselotte !

Les BLE ont décidé d’apporter leur soutient à l’association les Amis du château de Saulxures-sur-Moselotte dans les Vosges, qui milite comme elle peut pour sauver de la destruction un fleuron architectural du patrimoine lorrain surnommé le « Versailles vosgien » ou encore le « petit Versailles ».

Afin de sensibiliser l’opinion publique et les élus, l’association a dernièrement envoyé une lettre au ministère français de la culture et de la communication, au Parlement européen, à la DRAC de Lorraine, au conseil régional de Lorraine, au conseil économique et social de Lorraine, au conseil général des Vosges, à la préfecture des Vosges et à la communauté de communes de la Haute-Moselotte, et lancé une pétition sur internet.

Car aujourd’hui, le château de Saulxures-sur-Moselotte, construit sous le Second Empire entre 1854 et 1861 sur les plans de l’architecte Charles Perron, est tout bonnement menacé de démolition. En effet, son propriétaire privé a dû se résoudre à l’abandonner depuis les années 1970. Le projet d’une paysagiste prévoit d’en récupérer seulement les pierres et les statues pour les réinstaller dans une carrière de Travexin, à Ventron. Le démontage pourrait intervenir au début de l’année prochaine. Cependant, les superbes cariatides et atlantes de la façade ne sont pas sûrs d’être conservés. Il semblerait en effet qu’ils soient rongés par le salpêtre. D’autres projets envoient encore le château beaucoup plus loin comme en Allemagne ou aux Etats-Unis ! L’inévitable démolition serait désormais plus qu’une question de mois, voire de semaines.


chateausaulxuressurmoselotte.jpg atlantessaulxures.jpg

Lire la suiteSauvons le château de Saulxures-sur-Moselotte !

Le tribunal sera fermé

Le tribunal de Forbach fermera définitivement ses portes le 31 décembre 2009. Tous les services seront transférés au tribunal d’instance de Saint-Avold, à l’exception du livre foncier qui ira à Sarreguemines. La dernière séance au civil a récemment eu lieu, dans une salle d’audience bondée. Cette juridiction mosellane traitait en moyenne 550 affaires civiles par … Lire la suiteLe tribunal sera fermé

Le 3ème régiment de Hussards de retour à Metz ?

Il se semblerait bien que l’unité promise à Metz par Nicolas Sarkozy le 15 octobre 2009 pourrait être le 3ème régiment de Hussards. Les 850 hommes de ce dernier appartiennent à la brigade franco-allemande et sont actuellement stationnés à Immendingen, en Forêt Noire.  C’est en tout cas ce qu’a dernièrement annoncé le maire de Metz, … Lire la suiteLe 3ème régiment de Hussards de retour à Metz ?

Une Lorraine de plus en plus fleurie !

Le palmarès 2009 des villes et villages fleuris a dernièrement été dévoilé à Tomblaine. La Lorraine confirme sa seconde place au classement du nombre de communes labellisées, derrière la Champagne-Ardenne, mais devant l’Alsace. Il faut dire que la Moselle et la Meurthe-et-Moselle sont détenteurs du trophée des départements fleuris. Revenons à présent sur les différentes … Lire la suiteUne Lorraine de plus en plus fleurie !

Marchés de Noël de Metz

Depuis de nombreuses années, la ville de Metz revêt ses plus beaux habits de lumière et perpétue la tradition des grands marchés de Noël de l’Est de la France. Pour les fêtes de fin d’année, les marchés de Noël s’ouvrent à la grande joie des habitants et des 3 millions de visiteurs attendus, qui profitent … Lire la suiteMarchés de Noël de Metz

Le protestantisme aujourd’hui en Lorraine

Une récente étude de l’IFOP (Institut Français d’Opinion Politique) a permis d’établir que 2,2 % de la population française âgée de 18 ans et plus se déclare protestante, ce qui représente 980 000 adultes.  Cela dit, la géographie du protestantisme est loin d’être homogène. En effet, elle résulte d’un phénomène de territorialisation des appartenances religieuses qui … Lire la suiteLe protestantisme aujourd’hui en Lorraine

Retour sur la ratonnade du 24 juillet 1961

Si l’est une page bien sombre de l’Histoire contemporaine de la ville de Metz après la Seconde Guerre Mondiale, c’est bien celle de la nuit du 24 au 25 juillet 1961. Ce qui s’est produit passerait presque inaperçu des jeunes générations tant ces évènements restent encore méconnus. Ils ont pourtant fait quatre morts et des … Lire la suiteRetour sur la ratonnade du 24 juillet 1961

Euro 2016 : Nancy qui rit, Metz qui pleure

La cité ducale a été sélectionnée parmi les 12 villes susceptibles d’accueillir des matchs de l’Euro 2016 de football, si ce dernier venait à être organisé en France. Metz a de son côté été éliminé. Rappelons que 14 villes étaient encore en lice. La désignation des 9 villes organisatrices et des 3 suppléantes se fera au plus tard le 15 février 2010. 

Metz n’était pas dans le coup pour la Coupe du monde, il ne le sera malheureusement pas non plus pour l’Euro. Les raisons de ce nouvel échec avaient même été esquissées avant le verdict final. Nancy avait été plus fort dans la bataille de la communication. En effet, Jacques Rousselot, Bernard Désumer et André Rossinot étaient apparus unis au moment de porter leur projet. L’ombre d’un certain Michel Platini, président de l’UEFA, planait également au-dessus du stade Marcel Picot. Quoi qu’il en soit, bravo Nancy, car la Lorraine reste dans la compétition ! A Metz, il est à présent l’heure de régler les comptes. 

Il faut dire c’était déjà plus compliqué dès le départ sur les bords de la Moselle, dans la mesure où il ne s’est jamais vraiment dégagé une réelle osmose autour de cette candidature, ni même une envie commune de voir la ville de Metz choisie pour l’Euro. La municipalité a en effet longtemps ignoré le FC Metz avant une soudaine mais trop tardive prise de conscience. Du grand art digne d’un parfait exercice de démagogie destiné à faire croire aux habitants une quelconque action engagée et surtout de se prémunir en avance de toute colère. De même, le conseil général de la Moselle avait assuré son soutien avec toutefois quelques réserves. Enfin, le FC Metz a souvent observé ces quelques gesticulations d’un peu trop loin. Même si le stade Saint-Symphorien sera bel et bien rénové, la première ville de Lorraine n’a pas été retenue. Le constat, lucide et implacable, est là. 

Il se dit dans les couloirs de la Fédération Française de Football (FFF), qu’il fallait faire un choix entre Metz et Nancy, dans la mesure où Strasbourg, capitale européenne, était pratiquement assuré d’être retenu. Oui mais alors pourquoi pas Metz et Nancy ? Parce que Strasbourg ? La candidature alsacienne, qui prévoit une coûteuse rénovation du stade actuel de La Meinau et non plus la construction aussi utopiste que disproportionnée d’un Eurostaduim, faute de financement suffisant, n’avait alors pas plus de légitimité que celle des deux métropoles lorraines. Elle avait même beaucoup moins de crédibilité. Pourtant, à en croire les propos du président de la FFF, le critère géographique n’a pas été considéré pour établir la sélection. Le même homme a cependant regretté l’absence de villes de l’Ouest. Il faudrait donc savoir, car dans tous les cas, il était inconcevable pour la fédération d’avoir trois villes de l’Est de la France dans la liste des 12 retenues. Néanmoins, il paraît tout-à-fait normal pour cette même entité d’avoir des villes aussi proches que Lens et Lille et que Lyon et Saint-Etienne. Absurde. C’est vraiment n’importe quoi. Car à vrai dire, si Metz avait été la capitale de la Bretagne, la ville aurait sans aucun doute été sélectionnée. Cherchez donc l’erreur ! 

Lire la suiteEuro 2016 : Nancy qui rit, Metz qui pleure

Le cimetière de Marville à l’UNESCO ?

Dans un récent classement des plus belles nécropoles de France publié par Téléloisirs, le cimetière de Marville, dans le Nord de la Meuse, en Lorraine, arrive en seconde position, juste derrière son homologue parisien du Père Lachaise. Le site meusien est tellement beau que les habitants veulent le promouvoir au patrimoine mondial de l’Humanité.    … Lire la suiteLe cimetière de Marville à l’UNESCO ?

BLE Wikio : les BLE montent en puissance

Le Groupe BLE s’est dernièrement inscrit sur la plateforme Wikio. Cette dernière établit un classement internet des blogs. En l’espace de quelques semaines, les BLE ont gagné plus de 30 000 places, rentrant ainsi dans le top 20 000 des blogs mondiaux les plus influents. A noter que la position d’un blog dans le classement Wikio dépend … Lire la suiteBLE Wikio : les BLE montent en puissance

Championnats d’Europe de ski indoor : ça glisse pour le Snowhall !

Jean-Baptiste Grange, tenant de la Coupe du monde de slalom, est dernièrement devenu au Snowhall d’Amnéville-lès-Thermes, en Moselle, le premier champion d’Europe indoor en établissant un chrono époustouflant de 34’’54 secondes en finale pour battre l’Italien Innerhofer. Chez les dames, c’est la Slovaque Veronika Zuzulova qui s’est imposée sur la neige lorraine, devant Nastasia Noens et Marion Pellissier. La championne de France de la discipline sacrée également à Amnéville en 2008 s’est ainsi sublimée devant ses nombreux et bruyants supporters qui avaient fait le déplacement. Près de 100 concurrents, autant de femmes que d’hommes, tous candidats aux premières places de la Coupe du monde 2009-2010 et des Jeux Olympiques de Vancouver, se sont élancés sur ce tapis neigeux de très haute qualité de 60 cm d’épaisseur, 620 mètres de long et 35 mètres de large, pour plus de 80 mètres de dénivelé. 13 pays étaient représentés pour ces premiers championnats d’Europe du genre. Le plateau sportif proposé était véritablement en or, si bien qu’il y avait une concentration impressionnante de stars sur la piste amnévilloise, qui a pourtant déjà vu défiler depuis quelques années les meilleurs skieurs de la planète. Le Snowhall d’Amnéville est ainsi devenu une plaque-tournante du ski mondial. En effet, plusieurs champions de renom sont passés par la Lorraine, parfois même en toute discrétion, comme l’Américain Millet ou le descendeur français Antoine Deneriaz. En outre, il n’est pas rare pendant l’été de voir débarquer plusieurs jeunes des écoles de ski des Alpes. Même le fou des bosses Edgar Grospiron s’est adonné à quelques figures spectaculaires sur la piste mosellane. Une organisation sans faille avec l’installation d’une tribune et d’un écran géant, la mise en place de jeux de lumière et d’une cérémonie de présentation des drapeaux nationaux par des écoles de ski vosgiennes a permis de donner un nouveau coup de projecteur sur cet équipement, dont la renommée dépasse largement nos frontières. Et tout cela sous l’œil des caméras d’Eurosport !

jbgrange.jpg

Lire la suiteChampionnats d’Europe de ski indoor : ça glisse pour le Snowhall !

4 fleurs pour Sarreguemines !

Sarreguemines vient dernièrement de décrocher le summum du concours des villes et villages fleuris, soit une 4ème fleur. La ville attendait depuis longtemps l’obtention de ce précieux label. Elle s’était en effet déjà présentée en 2005 dans cette catégorie mais sans succès. Le jury s’est cette fois dit impressionné par la motivation et par la … Lire la suite4 fleurs pour Sarreguemines !

Le marathon de retour à Metz

Disparu en 1993 de la cité messine, le marathon reviendra en octobre 2010 dans sa nouvelle forme. Passant dans les grandes artères et à proximité des monuments, l’épreuve new look mélangera sport, tourisme et festivités populaires. La course sera ainsi axée sur la découverte touristique de la ville. Metz entend ainsi attirer les visiteurs et … Lire la suiteLe marathon de retour à Metz

Une nouvelle Smart à quatre places ?

Il paraîtrait, selon le magazine Auto Plus, qu’une Smart à quatre places pourrait prochainement sortir des chaînes de montage de l’usine d’Hambach. Il s’agirait selon la revue d’une Fortwo allongée d’une trentaine de centimètres. Cette version quatre places aurait pour but de contrer les nouvelles mini-citadines comme la Toyota IQ. La conjoncture économique est en … Lire la suiteUne nouvelle Smart à quatre places ?

Cours d’architecture à Cattenom

Peu de gens le savent, mais la centrale nucléaire de Cattenom peut être considérée comme une véritable référence architecturale. En effet, la plupart des bâtiments industriels et tertiaires du site sont signés de la main du célèbre architecte Claude Parent, inventeur du concept de la ville oblique avec des réalisations en béton ou encore des … Lire la suiteCours d’architecture à Cattenom

Réponse du Guide Vert Michelin aux BLE

Suite à notre courrier envoyé dans le cadre de l’ « Opération Etoiles au Guide Vert » (voir http://blefondation.e-monsite.com/rubrique,operation-etoiles-guide-vert,233280.html), la rédaction du livre nous répondu. Vous trouverez ci-dessous et dans son intégralité la réponse du Guide Vert suite à notre initiative pour la défense, la sauvegarde et la promotion du formidable patrimoine lorrain. « A l’attention des Bloggers Lorrains … Lire la suiteRéponse du Guide Vert Michelin aux BLE

Un nouveau pôle de compétitivité à Toul

Le gouvernement français a dernièrement annoncé, pour la fin 2009, la création de nouveaux pôles de compétitivité, en remplacement des moins performants lancés il y a trois ans. La Lorraine, qui en accueille déjà deux avec Matéralia et Fibres Grand Est, en propose deux nouveaux. Le premier, le pôle mondial de l’eau, se fait en … Lire la suiteUn nouveau pôle de compétitivité à Toul

L’ancien Hôtel des Mines livre ses secrets

Construit au début du XXème siècle, l’ancien Hôtel des Mines de Metz, devenu depuis le siège de la direction de la Carmi-Est, le nouveau nom de la Sécurité Sociale Minière, est, de par son architecture unique, l’une des pièces maîtresses du Quartier Impérial. L’imposant monument en grès rose des Vosges forme un pentagone. Il ne … Lire la suiteL’ancien Hôtel des Mines livre ses secrets

Le commerce extérieur lorrain résiste bien

Selon les données fournies par les Douanes, le commerce extérieur lorrain résiste plutôt bien à la crise. Ainsi, au troisième trimestre 2009, c’est-à-dire entre juillet et septembre, le solde entre les exportations et les importations de la Lorraine est positif. Un excédent de 831 millions d’euros a été dégagé. Il était cependant de 857 millions … Lire la suiteLe commerce extérieur lorrain résiste bien

Dabo : une gravure en forme de calice bien étrange

Une redécouverte tout à fait étonnante a été réalisée à Dabo. Une habitante de cette charmante localité a ainsi ressorti du fond de son grenier deux morceaux de bois révélant une gravure en forme de calice. Cet objet insolite avait été mis au jour par Clément Ramm et Etienne Meyer, il y a de cela … Lire la suiteDabo : une gravure en forme de calice bien étrange

Une seconde fleur pour Bouzonville

La charmante commune du Pays de Nied a finalement obtenu la seconde fleur qu’elle convoitait au concours des villes et villages fleuris depuis 2004, année de l’obtention de la première. La mise en valeur du patrimoine avec la restauration de l’abbatiale achevée cet été, ainsi que son fleurissement et l’enfouissement des réseaux électriques ont particulièrement … Lire la suiteUne seconde fleur pour Bouzonville

Travaux au plan d’eau de Marville

Le plan d’eau de Marville fait l’objet depuis quelques temps d’importants travaux. Rappelons que celui-ci avait été vidé au printemps dernier, dans le but d’inspecter les clapets du barrage. Au bout du compte, de gros investissements avaient été jugés indispensables, à tel point que le plan d’eau avait été fermé pendant la saison estivale, en … Lire la suiteTravaux au plan d’eau de Marville

L’Histoire refait surface à Lubey

Le crash d’un appareil de la Luftwaffe, qui a frappé le cœur du village de Lubey le mercredi 8 novembre 1939, n’a pas encore effacé des mémoires les stigmates de ce qui fut appelé la « drôle de guerre. Retour sur une journée en enfer dans ce coin de Lorraine. 

Depuis le 3 septembre 1939, date de la déclaration de guerre, des appareils de reconnaissance allemands survolent le territoire français, afin de collecter un maximum de renseignements sur les terrains d’aviation et les bases militaires. Le « Crayon Volant », un Dornier  DO 17 P allemand destiné à l’origine au transport de passagers mais transformé par la suite en bombardier rapide ou en appareil de reconnaissance, s’était infiltré en début de cette matinée de Thionville en direction de la région parisienne. Il volait à environ 9 000 mètres d’altitude. Le rôle d’un tel appareil était de prendre des photographies de tous les ponts, routes et bâtiments juste avant l’attaque des Allemands. Repéré par les postes d’écoute, il est attendu au retour. Il fut ainsi intercepté par des pilotes du 13ème Squadron de la Royal Air Force (RAF), basé à Rouvres-en-Woëvre. Le pilote néo-zélandais Edgar James Kain eut l’honneur de l’abattre. Des trois membres d’équipage de la Luftwaffe, un seul pourra être identifié. Les malheureux occupants du « Crayon Volant » furent littéralement déchiquetés, leurs corps pulvérisés. A 10h15, le centre de la rue principale de Lubey offre un bien terrible spectacle d’apocalypse. Un villageois s’appliqua à réunir les restes des militaires allemands dans deux lessiveuses. Le maire de l’époque, eut alors la sagesse d’offrir une sépulture décente dans le cimetière communal au pilote, l’Oberleutnant Kutter, à l’observateur l’Oberfelwebel Stuhler, et au mitrailleur arrière, l’Obergefreiter Scheidmüller. La Wehrmacht procéda au rapatriement des dépouilles durant l’Occupation. Lubey marqua la première des 17 victoires du jeune Kain, né le 27 juin 1918 à Hastings, en Nouvelle-Zélande, qui devint une véritable légende dans son pays. Il accumula en effet les exploits à bord de son Hawker Hurricane durant la bataille de France, si bien qu’il fut décoré à 21 ans de la Distinguish Flying Cross. Malheureusement pour lui, l’as de la RAF périt, à l’âge de 22 ans, le 7 juin 1940, lors d’une démonstration d’acrobatie sur l’aérodrome civil d’Echemines dans l’Aube. La sépulture de celui qu’on dénommait « Cobber » se trouve encore aujourd’hui au cimetière canadien de la Royal Air Force de Choloy-Ménillot, près de Toul.

dornierallemand.jpg

Lire la suiteL’Histoire refait surface à Lubey

L’art contemporain en Lorraine

Si l’on devait faire un classement des villes les plus branchées en matière d’art contemporain, Epinal et Metz y figureraient certainement en très bonne place. Voyez plutôt. En effet, avec son musée départemental d’art ancien et contemporain, la cité des Vosges abrite l’une des collections les plus importantes de France. Elle fut même une pionnière dans … Lire la suiteL’art contemporain en Lorraine

Travaux en tout genre à la centrale nucléaire de Cattenom

90 000 mètres carrés de surface repeinte, 100 000 heures de travail, 77 tonnes de peinture, 2 000 points lumineux refaits, 50 peintres, 2 500 nouveaux panneaux de signalétiques, 10 mois de travaux qui ont permis à la tranche 2 de faire littéralement peau neuve et de moderniser son aspect extérieur. Tous ces chiffres ne … Lire la suiteTravaux en tout genre à la centrale nucléaire de Cattenom

Travaux du second tronçon de la LGV Est : le centre névralgique installé à Réding

La construction de la seconde section de ligne à grande vitesse (LGV) Est Européenne entre Baudrecourt et Vendenheim débutera en 2010 et s’étalera jusqu’en 2015. Le centre névralgique de cet immense chantier de plus de 100 kilomètres sera implanté à Réding, en Moselle. C’est dans cette base de vie, qui pourra abriter plus de 300 … Lire la suiteTravaux du second tronçon de la LGV Est : le centre névralgique installé à Réding

Le livre lorrain se porte bien

Les maisons d’édition lorraines ont plutôt le vent en poupe depuis quelques années. Il en existe d’ailleurs une cinquantaine, preuve du réel dynamisme de cette filière sur notre territoire. Elles représentent en outre tous les genres littéraires, à savoir histoire, patrimoine, beaux livres, romans, nouvelles, BD, littérature jeunesse, poésie ou théâtre, ce qui est vraiment … Lire la suiteLe livre lorrain se porte bien

Nancy : une nouvelle vie pour l’espace Charles III

Le 21 octobre 2009, l’administration pénitentiaire a officiellement cédé les anciens bâtiments de la prison Charles-III à l’Etablissement Public Foncier de Lorraine, pour un montant de 650 000 euros. Par une telle opération, la Communauté Urbaine du Grand Nancy a ainsi pu récupérer de précieux terrains, qui entrent dans le périmètre du projet urbain de 15 … Lire la suiteNancy : une nouvelle vie pour l’espace Charles III

La pêche à l’anguille réglementée en Moselle

La pêche à l’anguille fait désormais l’objet d’une période d’ouverture et fermeture en Moselle. On pourra donc pêcher ce poisson désormais entre le 1er avril et le 31 octobre. C’était déjà le cas pour les brochets, sandres, truites et autres poissons vivant dans nos rivières et plans d’eau. A noter que la pêche à la … Lire la suiteLa pêche à l’anguille réglementée en Moselle

Les villes de Lorraine misent sur le développement durable

Metz, Nancy et le Pays Haut Val d’Alzette font partie des heureux lauréats du concours EcoCité/EcoQuartier qui découle du « Grenelle de l’Environnement ». La liste a dernièrement été dévoilée à Paris. Rappelons qu’au total, 160 projets avaient répondu à l’appel de la démarche EcoQuartier et 19 pour obtenir le label EcoCité. Au final, 28 projets ont été sélectionnés dans la première catégorie, avec parmi eux, la refonte du quartier de la gare de Nancy, baptisé « Nancy Grand Cœur », qui a ainsi particulièrement convaincu le jury en matière de mobilité, et 13 pour la seconde, dont les projets « Metz Eco Cité 128 » (http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/05/27/metz-et-le-pays-haut-candidats-a-lappel-de-projets-ecocites/), en référence à la base aérienne vouée à disparaître, et celui du Pays Haut Val d’Alzette. Cette annonce constitue une excellente nouvelle pour la Lorraine, qui devrait se voir d’ici peu estampillée « territoire du développement durable », tant les actions et les projets allant dans ce sens y sont  nombreux. Revenons plus en détail sur les différents lauréats lorrains ainsi que sur les autres candidats non sélectionnés.

Le projet Metz Eco Cité vise tout d’abord à renforcer l’attractivité de l’agglomération, afin de pallier les effets pervers des iniques et odieuses restructurations militaires. Il s’inscrit par ailleurs dans la continuité de l’écologie urbaine initiée par Jean-Marie Pelt et l’Institut Européen d’Ecologie créé par ce dernier. Pour cela, il réintègrera les 350 hectares de la base aérienne, qui seront libérés par les militaires d’ici 2012. Même si aucune enveloppe financière n’a été fixée de manière générale pour les différents lauréats, l’agglomération messine devrait apparaître comme prioritaire dans les montants attribués en matière de développement durable pour justement tenter de compenser le départ des militaires. Le Pays Haut Val d’Alzette, autre lauréat lorrain du label d’EcoCité, est quant à lui dopé par l’aménagement luxembourgeois à la frontière de notre territoire. Son principal défi résidera dans l’accueil d’une population nouvelle en vue de lui proposer une ville où il fait bon vivre et de mettre en œuvre les actions nécessaires afin d’y parvenir. A noter que la ville de Montigny-lès-Metz concourait également dans cette catégorie. Elle n’a cela dit malheureusement pas été sélectionnée. Cette dernière avait en effet acquis en 2007, après deux ans d’âpres négociations avec l’armée, une partie des casernes du quartier Reymond, dans l’optique d’y implanter son futur quartier écologique conçu sur le modèle de celui de Fribourg. Cette ville allemande a fait du développement durable la base même de la construction. A Montigny, l’armée devait alors conserver les bâtiments de la rue de Nomeny et ceux au fond de la rue Franiatte. De son côté, la ville mosellane devait restaurer au moins trois bâtiments, qui comprendraient notamment une salle de 800 mètres carrés dévolue à la maison de la solidarité, ainsi qu’un grand espace vert comme cadre naturel. Mais depuis l’annonce des restructurations militaires, le dossier a pris une nouvelle configuration, dans la mesure où les surfaces libérables se sont multipliées. La ville s’est alors penchée sur un projet d’une toute autre envergure, puisque c’est désormais l’ensemble du quartier qui va devoir être repensé. Néanmoins, quelle que soit sa configuration et sa superficie, le quartier Reymond se transformera en éco-quartier. Restera encore à régler les détails financiers des acquisitions foncières avec l’armée, même si Montigny entend s’appuyer sur la promesse faite par Nicolas Sarkozy de céder les terrains militaires pour l’euro symbolique. 

Lire la suiteLes villes de Lorraine misent sur le développement durable

Le Traités des Pyrénées et ses conséquences pour la Lorraine

Le fameux Traité des Pyrénées a dernièrement fêté son 350ème anniversaire. Voici l’occasion pour nous de vous en rappeler les faits et quelques unes de ses conséquences à travers un itinéraire de 5 étapes dans la Meuse.  Le Traité des Pyrénées fut signé le 7 novembre 1659 sur l’île des Faisans près d’Hendaye, entre la … Lire la suiteLe Traités des Pyrénées et ses conséquences pour la Lorraine

De moins en moins d’arrêts en gare de Toul

La gare de Toul semble être une des victimes collatérales du TGV-Est. En effet, depuis son arrivée, la gare ne cesse de perdre des dessertes. Ainsi, après la surpression des lignes avec Paris, arrêtées en juin 2007, c’est maintenant au tour de celles avec Lyon et Montpellier de cesser à partir du 13 décembre prochain. … Lire la suiteDe moins en moins d’arrêts en gare de Toul

Tennis féminin : le SMEC remplace le SMEC

Alors que le Stade Messin Etudiant Club n’aura pas survécu à l’année 2009, une nouvelle structure est dernièrement venue le suppléer pour ce qui est du tennis féminin, à savoir le Sport Metz Ecole Club. Une autre appellation qui devrait inaugurer une nouvelle ère. Cette structure de haut niveau féminin a été construite autour de … Lire la suiteTennis féminin : le SMEC remplace le SMEC

Gunnar Prokop démissionne et est suspendu

Dans la tourmente depuis son acte inqualifiable lors du match nul en Ligue des champions entre Hypo Niederösterreich et Metz (27-27), lorsqu’il était volontairement rentré sur le terrain pour percuter la Lorraine Svetlana Ognjenovic qui partait en contre-attaque dans les dernières secondes de la rencontre (voir http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/31/hypo-metz-incroyable-et-scandaleux/), Gunnar Prokop a décidé de démissionner. Le septuagénaire … Lire la suiteGunnar Prokop démissionne et est suspendu

La truffe lorraine en fête à Pulnoy

La fête de la truffe de Pulnoy, charmant bourg situé dans la périphérie de Nancy, est devenue au fil des ans un vrai marché où l’on peut acheter le précieux tubercule, en vente directe du producteur au consommateur. Pour sa treizième édition, la manifestation est particulièrement riche en animations avec des conseils de conservation, de préparation, … Lire la suiteLa truffe lorraine en fête à Pulnoy

L’importance de la filière agroalimentaire en Lorraine

Le premier salon des industries agroalimentaires de Lorraine, organisé à Metz-Expo, a attiré plus de 3 000 professionnels et quelques 285 exposants en l’espace d’à peine trois jours. Le succès de la manifestation messine pourrait ainsi constituer un véritable déclic pour une filière à part entière qui pèse plus de 15 000 emplois sur notre … Lire la suiteL’importance de la filière agroalimentaire en Lorraine

Mémoire mosellane à Sarreguemines

Une journée dédiée à la mémoire mosellane s’est dernièrement déroulée à Sarreguemines. Elle visait cette année à commémorer l’évacuation forcée des populations de la « zone rouge », il y a 70 ans, en évoquant et présentant les conséquences singulières et bien souvent méconnues de la Seconde Guerre mondiale en Lorraine. En effet, le 1er septembre 1939, … Lire la suiteMémoire mosellane à Sarreguemines

Gastronomie lorraine : entre tradition et innovation

L’arrivée du GaultMillau version 2010 a permis de mettre en avant une Lorraine « qui bouge » et qui est décomplexée, avec de nouvelles tables et de jeunes chefs qui s’émancipent. Une destination gastronomique est en train de se révéler au grand jour, ou plutôt de renaître. Car la Lorraine possède un superbe terroir, très riche. Cela … Lire la suiteGastronomie lorraine : entre tradition et innovation

Le trésor de Pouilly-sur-Meuse ira au Musée Lorrain de Nancy

Le trésor de Pouilly-sur-Meuse, qui devait être mis en vente le 9 novembre par la société Sotheby’s, a été acheté 1,4 million d’euros par les collectivités territoriales, à savoir la ville de Nancy, la Lorraine et l’Etat français. Ainsi, les 31 pièces d’orfèvrerie de la Renaissance, classées trésor national par arrêté en date du 27 … Lire la suiteLe trésor de Pouilly-sur-Meuse ira au Musée Lorrain de Nancy

Un test de dépistage précoce du cancer élaboré à Nancy

La start-up de biotechnologie nancéienne Genclis a dernièrement présenté les résultats sur la mise au point d’une méthode de diagnostic précoce des cancers, à partir d’échantillons sanguins. Cela fait des années que les chercheurs lorrains travaillent pour comprendre la biologie des tumeurs cancéreuses et leur formation. En 1996, un nouveau mécanisme sur l’ADN avait déjà … Lire la suiteUn test de dépistage précoce du cancer élaboré à Nancy

L’appel de l’agritourisme

Un colloque intitulé « Agriculture et tourisme » a dernièrement attiré 300 exploitants à Metz-Expo. Ce dernier a permis de démontrer que l’avenir des agriculteurs mosellans passera par une meilleure proximité avec les consommateurs et le développement de services. Il faudrait ainsi retrouver le bon goût de la culture maraîchère en Moselle. Cet exemple permet d’illustrer la … Lire la suiteL’appel de l’agritourisme

Les bases du Skylander sont posées

Sky Aircraft, la société créée par Geci International pour produire sur la base aérienne de Chambley d’ici 2012 son Skylander, petit bimoteur à hélices rustique lorrain capable de transporter jusqu’à 28 passagers ou 3,5 tonnes de fret en version cargo, a dernièrement fêté son premier anniversaire. Cette occasion fut aussi pour le groupe de présenter … Lire la suiteLes bases du Skylander sont posées

Lorraine : une motion contre les déchets nucléaires

Le conseil régional de Lorraine a dernièrement adopté une résolution exprimant clairement son opposition à la création d’un centre d’enfouissement de déchets radioactifs à faible activité et à vie longue (FAVL) sur notre territoire. Les BLE se félicitent d’une telle décision qui va dans le sens de leurs revendications, face à la constante pression exercée … Lire la suiteLorraine : une motion contre les déchets nucléaires

Jardins et merveilles du monstre de fer

A Uckange, face au parc du haut-fourneau U4, non loin des berges de la Moselle, le Jardin des traces, aménagé en 2007, s’étend sur quatre hectares à la place de l’ancienne usine d’agglomération qui alimentait autrefois l’usine à fonte. Il constitue un magnifique exemple de revalorisation d’une friche industrielle. Traversé par un chemin minéral futuriste, … Lire la suiteJardins et merveilles du monstre de fer

Le renouveau de la campagne lorraine

Même si le phénomène n’est pas homogène et que l’on observe de fortes disparités entre les zones géographiques, une tendance générale parvient tout de même à émerger. C’est celle du renouveau de nos campagnes, dont la plupart connaissent un accroissement démographique. C’est par exemple le cas de Francaltroff, paisible mais dynamique commune du Saulnois, qui a vu son nombre d’habitants passer de 500 à 749 et celui de ses artisans de 5 à 25 en l’espace de 15 ans. 90 appartements y ont de même été rénovés et un troisième lotissement de 50 maisons est en cours de finalisation. Une réussite incontestée et incontestable, alors que la commune était il n’y a pas si longtemps que cela … en faillite. Tout cela n’est pas du au hasard, mais est venu au contraire récompenser les efforts d’une nouvelle gestion intelligente et parfaitement maîtrisée. Si bien qu’aujourd’hui, Francaltroff s’est doté d’une multitude d’équipements : salle des fêtes flambant neuve, nouvelle station d’épuration, 2 garages, une boucherie-charcuterie, un coiffeur, une crèche intercommunale, une école avec 180 enfants, une zone artisanale, 2 city stades, une mairie digne d’une ville de 10 000 habitants, un complexe sportif refait à neuf, 2 supérettes et une maison médicale occupée par un médecin généraliste, un dentiste, un kinésithérapeute, une pédicure et deux infirmières. Rien que cela ! Un constat tout simplement époustouflant. En outre, à Francaltroff, l’épicerie fait également office de tabac, de presse, de boulangerie, de fleuriste, de toilettage canin et de relais pour la Française des Jeux. Un investisseur privé a même installé une salle de musculation avec sauna et hammam. Une usine de transformation de sanglier devrait de plus bientôt ouvrir sur le banc communal. Alors que la marie travaille actuellement sur la mise en place du périscolaire, il ne manquerait plus qu’une chose dans le village, un distributaire bancaire ! Enfin, les 5 PME installées dans l’hôtel d’entreprises ne font que refléter le dynamisme local. Outre sa gestion habile, comment cette commune rurale située à 30 km de l’autoroute a t-elle pu à ce point réussir ? Elle a tout simplement exploité tout son potentiel. Loin de tout, mais de rien surtout, le village est à la fois proche du Bassin Houiller, de l’Alsace Bossue, de Saint-Avold, de Morhange, de Sarreguemines et de Dieuze. Il se trouve directement sur la départementale 22, un axe fréquenté quotidiennement par 5 000 voitures. Francaltroff, un formidable exemple parmi d’autres pour le reste de la Lorraine. 

Lire la suiteLe renouveau de la campagne lorraine

La Lorraine commande des TER nouvelle génération

Alstom a dernièrement remporté l’appel d’offres du siècle lancé par la SNCF. Un millier de rames de TER nouvelle génération seront commandées et une centaine de trains sera livrée dès 2013. Huit circuleront en Lorraine, moyennant un investissement de 58 millions d’euros. Ceci constitue la première tranche d’un programme de 200 millions d’euros concernant la … Lire la suiteLa Lorraine commande des TER nouvelle génération

Des pistes de réflexion pour faire baisser la salinité de la Moselle

Le problème de la salinité des eaux de la Moselle remonte à l’installation des soudières lorraines de Solvay, à Dombasle, et de Novacarb, à Laneuveville-devant-Nancy. Ces dernières rejettent chaque année environ un million de tonnes de chlorure de calcium (CaCl2), autrement dit des saumures, dans la Meurthe, ce qui équivaut en moyenne à 32 kg … Lire la suiteDes pistes de réflexion pour faire baisser la salinité de la Moselle

Le droit local alsacien-mosellan en danger !

La décision d’un cadre du Crédit Agricole de Lorraine, qui avait refusé à un employé le bénéfice de deux jours chômés spécifiques au droit local d’Alsace-Moselle, a mis une nouvelle fois en danger de tels acquis sociaux et relancer le débat entre droit français et droit local. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la justice est vacillante sur ce point. 
Ainsi, lorsque le délégué syndical a fait valoir ses droits à la retraite, en 2008, il ne voulait en aucun cas faire de cadeau à son futur ex-employeur. Fort des procès récents ayant porté sur la question de la Saint-Etienne (26 décembre) et du Vendredi Saint, deux jours fériés en droit local alsacien-mosellan, il exige de sa banque qu’elle lui rende neuf de ces jours fériés que son employeur avait injustement et illégalement retenus selon lui sur son quota de RTT entre 2003 et 2007. Dans sa décision rendue le 1er septembre dernier, la section «encadrement» des prud’hommes de Forbach lui donne gain de cause sans ambiguïté en arguant notamment « que la position de la caisse régionale du Crédit Agricole faisait perdre aux salariés mosellans le bénéfice de deux jours fériés complémentaires que leur offre le droit local » depuis les ordonnances de 1892 établies sous Bismarck. Ce cas est malheureusement typique de ces entreprises françaises qui ignorent tout simplement les spécificités du droit local et font comme si les deux jours fériés inscrits dans la loi n’existaient pas. Le problème, c’est que même face à des décisions de justice, les employeurs n’appliquent pas obligatoirement cette règle à l’ensemble de leurs salariés. Ainsi de telles sociétés tentent constamment d’imposer leurs propres exigences en Moselle, malgré la résistance du droit local. 

Lire la suiteLe droit local alsacien-mosellan en danger !

Vandières-Louvigny ou l’histoire sans fin

Le débat au sujet de la gare TGV Lorraine entre les partisans de Vandières et ceux de Louvigny n’est toujours pas tranché, alimentant et suscitant de profondes divisions dans notre province. La question, si on la réduit à l’essentiel, paraît toute simple : faut-il construire une gare d’interconnexion TGV-TER ou se contenter d’un gare à l’architecture minimaliste, uniquement accessible par la route, mais dont le fonctionnement se passe relativement bien jusqu’à aujourd’hui ? Faisons donc le point sur les forces et les faiblesses de chacune des deux solutions. Commençons par résumer grosso modo la situation. La gare TGV de Louvigny fonctionne, alors que celle de Vandières en est encore au stade de projet afin de remplacer la première, dont on ne sait d’ailleurs pas très bien ce qu’elle pourrait devenir. Mais la polémique continue. L’enquête publique sur ce sujet délicat vient tout juste d’être bouclée. 
La gare de Louvigny, construite directement sur la ligne à grande vitesse, a coûté 30 millions d’euros. Le montant comprend le système d’évitement ferroviaire techniquement obligatoire pour 10 millions d’euros. Elle propose, entre autres destinations, 9 allers-retours quotidiens pour Strasbourg avec un temps de trajet de 1h10, 3 pour Lille (2h05) avec arrêt à Roissy Charles De Gaulle, 2 pour Nantes (3h55), 1 pour Rennes (4h05) et 3 pour Bordeaux (5h10) en passant par Tours et Poitiers. A noter que Louvigny se situe à 25 km de Metz, 58 km de Thionville, 38 km de Nancy, 96 km de Sarreguemines et 112 km d’Epinal. Elle a l’énorme avantage, par rapport à Vandières, d’exister et de fonctionner de manière satisfaisante. Elle est de plus facilement accessible en voiture depuis l’A 31. Construite au milieu des champs, elle dispose d’une capacité de stationnement illimitée. Elle pourrait enfin constituer une station idéale pour une nouvelle ligne ferroviaire d’une quarantaine de kilomètres entre Metz et Nancy. Ce projet, bien que cohérent, est énormément coûteux, à raison de 15 millions d’euros le kilomètre, soit un montant total d’au moins 600 millions d’euros. Il permettrait en effet d’obtenir l’intersection fer-fer sur le site de la gare TGV actuelle. Le nouveau barreau ferroviaire en question passerait en surplomb de la gare de Louvigny. Mais en raison de son coût exorbitant, un tel projet n’a que peu de chance de voir le jour, d’autant plus que la liaison ne serait pas opérationnelle avant 2025. La solution Vandière reviendrait quant à elle à 90, voire à 100 millions d’euros, pour une mise en service à l’horizon 2015. Pour revenir à la gare de Louvigny, son principal défaut réside dans le fait qu’elle est uniquement accessible par la route, ce qui ne va pas dans les sens des préconisations environnementales actuelles qui penchent en faveur du rail. Mais bon, on ne va pas faire Vandières seulement pour cette raison, d’autant plus que cet argument ne tient absolument pas la route justement, compte tenu de l’évolution technologique et automobile avec le prochain avènement des voitures électriques non polluantes. Une autre faiblesse de cette gare tient de l’image désertique qu’elle offre aux voyageurs non Lorrains. De plus, Louvigny rendrait caduques et complètement inutiles les 23 millions d’euros déjà investis à Vandières, en prévision de la construction d’une nouvelle gare, avec l’élargissement du viaduc du canal de la Moselle pour supporter les voies à quai TGV. D’un autre côté, la réalisation de Vandières remettrait en cause les 30 millions d’euros consentis pour faire Louvigny. Enfin, l’architecture minimaliste de Louvigny l’a rend très peu attractive. 

Lire la suiteVandières-Louvigny ou l’histoire sans fin

Le monstrueux s’expose à Nancy

Une exposition exceptionnelle au Musée des Beaux-Arts de Nancy se plonge dans l’irrationnel et parcourt plusieurs siècles à la poursuite du monstrueux. Car le monstre et la beauté ont de tout temps inspiré les artistes. Jusqu’en janvier 2010, vous pourrez ainsi traverser une galerie peuplée de créatures bien étranges et fantasmagoriques. Intitulée Beautés monstres, curiosités, prodiges … Lire la suiteLe monstrueux s’expose à Nancy

L’Open de Moselle devrait … rester en Moselle !

L’Open de Moselle, tournoi de la catégorie ATP 250 et dépendant de l’ATP World Tour, qui était la propriété de la société Sport Five Tennis (Groupe Lagardère Sports), devrait rester en Moselle. Une excellente nouvelle même s’il faudra encore attendre le 22 novembre et le Masters de Londres pour obtenir l’accord définitif de l’ATP (Association … Lire la suiteL’Open de Moselle devrait … rester en Moselle !

Un an de partenariat avec Lorraineaucoeur !

Les BLE viennent de fêter le premier anniversaire de leur partenariat avec le site internet Lorraineaucoeur (http://www.lorraineaucoeur.com/). Plus qu’un échange de liens, la collaboration établie permet également de faire partager et découvrir des articles et des idées à un plus grand nombre de lecteurs. Rappelons que Lorraineaucoeur est un site dédié aux passions en Lorraine … Lire la suiteUn an de partenariat avec Lorraineaucoeur !

La Moselle et Bitche au firmament floral

Au moment où la ville de Bitche a dernièrement reçu la visite d’une vingtaine d’architectes, paysagistes et spécialistes des espaces verts, à l’occasion d’un atelier délocalisé des 4èmes Assises européennes du paysage qui se tenaient à Strasbourg, la Moselle peut s’enorgueillir de présenter les plus forts taux de fréquentation de jardins de tout le Grand … Lire la suiteLa Moselle et Bitche au firmament floral

L’art funéraire entre au cimetière

Une exposition d’art funéraire était organisée ce week-end au cimetière Curel de Moyeuvre-Grande. Quinze sépulteurs, contraction toute simple de sculpteur et de sépulture, comme ils aiment à se définir, sont venus présenter des tombes artistiques contemporaines, suite à l’invitation lancée par le collectif « Arts derniers ». Une telle manifestation constitue une première en Lorraine et même … Lire la suiteL’art funéraire entre au cimetière

Les championnats d’Europe universitaires de badminton à Nancy

La cité ducale accueillera du 16 au 20 juin 2010 les championnats d’Europe universitaires de badminton au Parc des Nations à Vandoeuvre. Cet événement conviera 17 pays européens pour 180 concurrents et 500 matchs, le tout sur 5 jours de compétition. 6 titres seront délivrés, à savoir en simples hommes et femmes, double hommes et … Lire la suiteLes championnats d’Europe universitaires de badminton à Nancy

Les lavoirs de Vantoux

Vantoux, vieux village de vignerons aux portes de Metz, conserve deux magnifiques lavoirs. Ils dateraient de la fin du XVIIème siècle. Ils ont chacun été rénovés et sont aujourd’hui joliment fleuris. Ils constituent l’âme du petit patrimoine lorrain. Le premier se trouve à proximité du centre socio-éducatif. Il a été opérationnel jusqu’en 1985. Le second, … Lire la suiteLes lavoirs de Vantoux