Haut débit en Lorraine : on en est où ?

Les quatre départements lorrains n’en sont pas au même stade de développement en ce qui concerne la mise en place d’un réseau de fibre optique haut débit, voire très haut débit. Alors que dans la Meuse, le réseau d’initiative publique est en plein boom dans le but de desservir une vingtaine de zones économiques en très haute définition, les Vosges souhaitent créer d’ici 2013 une véritable armature numérique qui devra alimenter les zones d’activités, ainsi que les 29 chefs lieux de cantons. Cet investissement est estimé à 50 millions d’euros. A noter que le déploiement de cette infrastructure commencera dès 2011. Pour ce qui est de la Meurthe-et-Moselle, la construction et l’exploitation d’un réseau départemental à haut débit ont été décidées en juin 2008. Ce projet prévoit ainsi que toutes les communes soient connectées au haut débit d’ici l’été 2010. Pour atteindre cet objectif, le réseau sera composé d’une dorsale en fibre optique de 800 km de long qui traversera tout le département. Elle sera complétée d’un réseau de dessertes, constitués d’émetteurs Wifimax, qui acheminera le haut débit de la dorsale jusqu’à l’usager. 93 zones d’activités, 86 collèges et 45 bâtiments publics seront ainsi desservis, moyennant un investissement de 70 millions d’euros sur 24 ans et de 148 millions d’euros au total, en tenant compte de la maintenance d’exploitation. Ce réseau garantira une performance technologique, avec l’accès dans un premier temps à du 2 mégas symétriques sur l’ensemble du territoire et à du 6 mégas à l’horizon 2011. Enfin, la Moselle a déjà consacré une enveloppe de 70 millions d’euros au développement de son réseau haut débit. C’est de loin le département le plus avancé en Lorraine dans ce domaine, voire même en France. Un réseau Wifimax a été mis en place dans les endroits difficiles d’accès. Un système d’antennes satellitaires sera installé dans les 1 000 lieux inaccessibles. A noter ici que l’exploitation et la commercialisation du réseau ont été confiées à Moselle Télécom, qui verse chaque année une redevance au département. Ainsi, 40 à 50 millions d’euros seront récupérés dans les 15 ans qui viennent. Mais la Moselle ne compte pas s’arrêter là. Elle ambitionne maintenant de s’attaquer à la mise en place d’un réseau très haut débit, avec la fibre optique à l’abonné. Dans le cadre des compensations militaires, elle entend bien pouvoir financer le déploiement dans le Pays du Saulnois d’un réseau similaire à celui du Bitcherland (http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/20/le-bitcherland-a-la-pointe-du-numerique). 

Laisser un commentaire