Les arts du feu se portent bien à Saint-Louis

La société Oliger, basée à Saint-Louis et dirigée par Marcel Lantz, son fondateur, ne connaît pas la crise. Elle s’est même fait une solide réputation dans les arts du feu et ses produits, des poêles en faïence, sont commercialisés dans toute la France et en Europe. Le roi Juan Carlos d’Espagne a d’ailleurs choisi une poêle Oliger pour sa résidence secondaire. Pour mieux comprendre les raisons de ce succès, une brève rétrospective, ainsi qu’une explication, s’avèrent nécessaires. En 1970, Marcel Lantz invente un système de chauffage inspiré des « kachel » d’antan. Ces derniers chauffaient les seigneurs dans les châteaux-forts. Partant de ce procédé, il crée donc sa société. Ses produits allient aussitôt esthétisme et performances calorifiques. Ils ne cessent d’ailleurs d’évoluer. L’enseigne s’est petit à petit confortablement installée dans la production de poêles de tradition, tout en restant à l’échelle artisanale. Les 45 salariés de l’entreprise utilisent encore des techniques mises au point par les maîtres poêliers du XVIIIème siècle. Chaque pièce est par conséquent assemblée à la main. A la base, il y a un caloritube en fonte qu’il suffit d’habiller de faïence émaillée et déclinée dans une gamme de coloris et de styles s’étalant à l’infini. A ce jour, douze brevets ont été déposés par la société, dont une céramique reconstituée dénommée « cérapâte » pleine d’avenir. Et justement l’avenir semble radieux, puisque le carnet de commandes d’Oliger est archi plein !

Laisser un commentaire