Agglomération de Thionville : des aménagements pour séduire les investisseurs

La communauté d’agglomération de Thionville Portes de France a décidé d’employer les grands moyens afin de séduire les investisseurs. Pour le moment, nous pouvons dire que cela marche relativement bien. Et c’est tant mieux. http://memorix.sdv.fr/5/www.republicain-lorrain.fr/infoslocales/region_articles/1037556983/Position1/SDV_RL/default/empty.gif/35303764616333373439633934366230?Ainsi, à proximité de l’actuel complexe cinématographique Kinepolis, une zone de loisirs digne de ce nom est en train de pousser comme un champignon. La société Manulor, déjà connue pour la création du pôle de Saint-Julien-lès-Metz, a investit 20 millions d’euros dans l’acquisition du terrain et la construction de 36 000 mètres carrés de bâtiments. D’ici moins d’un an, un bowling, une salle de poursuite laser, un hôtel 3 étoiles, cinq restaurants, ainsi qu’un express drive sous l’enseigne E. Leclerc qui permettra de retirer ses courses faites sur internet, seront sortis de terre. Le premier établissement à ouvrir devrait être le service de restauration rapide McDonald’s. Au final, la communauté d’agglomération thionvilloise aura dépensé 1,2 millions d’euros pour aménager la zone. 120 emplois seront y créés. A cinq kilomètres de là, à Manom, une friche industrielle également rachetée par Portes de France s’apprête à vivre sa reconversion sur le site autrefois occupé par l’usine Scholtès. Un compromis de vente a ainsi été signé avec la société Thomé, spécialisé dans la distribution de fournitures industrielles et automobiles, qui compte 260 salariés en Lorraine. La transaction, d’un montant de 2,35 millions d’euros, comprend la vente de 13 500 mètres carrés de bâtiments et de 5 000 mètres carrés de terrain. L’acquéreur, historiquement implanté à Terville, y a vu une opportunité de développement de son activité de négoce. Le déménagement des 115 salariés de Terville devrait intervenir à l’été 2010, une fois les travaux de rénovation terminés. Enfin, reste un dossier clé malheureusement toujours en suspend. C’est celui de la Cité de l’habitat, qui devrait voir le jour du côté de la zone de Meilbourg à Yutz. Aux dernières nouvelles, l’investisseur n’aurait pas abandonné son idée d’accueillir un pôle d’entreprises tournées vers la construction et l’aménagement intérieur. Le problème, c’est que très peu de banques sont prêtes à lui accorder les 12 millions d’euros nécessaires. Qui disait que de tels pépins bancaires n’avaient plus lieu d’être ? Plusieurs centaines d’emplois sont pourtant à la clé… 
(Source : presse régionale) 

1 réflexion au sujet de “Agglomération de Thionville : des aménagements pour séduire les investisseurs”

  1. L’idée du 112 à Terville est de créer une nouvelle salle, de 1 500 places au maximum, sur le modèle des petites salles parisiennes comme la Cigale ou le Bataclan, sans faire appel aux deniers des contribuables, mais grâce à des partenariats privés.

Laisser un commentaire