L’if éternel

A Dornot, charmant village des côtes de Moselle, pousse l’un des plus vieux arbres de Lorraine, dans l’ancien cimetière près de l’église. Il aurait été planté vers 1652 et aurait donc … 357 ans ! Un véritable miracle de longévité pour ce vénérable arbre de 3,60 mètres de circonférence et qui mesure 17 mètres de haut. Avec le chêne des Sorcières près de Saint-Avold et l’imposant chêne du bois de Fey, il constitue l’un des arbres les plus remarquables de toute la Lorraine. Le conifère de Dornot est d’ailleurs inscrit au Muséum d’Histoire Naturelle. Ce qui est le plus surprenant encore, c’est qu’il semble toujours pousser ! Il faut dire qu’il est particulière bien placé et en bonne santé. Il ne souffre en effet d’aucun champignon ni d’aucun prédateur. Mais une question mérite d’être posée. Pourquoi un tel if s’est retrouvé dans le petit cimetière de Dornot ? Selon les spécialistes, sa présence s’explique par la croyance populaire. On trouvait des ifs dans les cimetières, car ces arbres protègeraient de la mort dans les légendes. Aujourd’hui, l’if permettrait de lutter contre le cancer. Son écorce et ses feuilles contiennent une substance médicale capable de stopper la prolifération des cellules cancéreuses. Remarquable à plus d’un titre, mais encore faut-il en ingérer à très haute dose. Cela dit, attention à ses boules rouges, elles sont toxiques ! 
(Source : presse régionale) 

1 réflexion au sujet de “L’if éternel”

Laisser un commentaire