Centre Pompidou-Metz : l’exemple de Bilbao

Alors que strictement aucun bâtiment ne pousse derrière le nouveau centre d’art contemporain, dans ce que l’on nomme communément la ZAC de l’Amphithéâtre, il est intéressant de comparer ce qui s’est passé et se passe encore aujourd’hui du côté de Bilbao, dans le Pays Basque espagnol, ville qui a accueilli il y a dix maintenant une antenne du prestigieux musée Guggenheim de New York. La ZAC de l’Amphithéâtre serait-elle alors vraiment un vide sidéral à combler par d’énormes infrastructures et des équipements de haut niveau, afin de donner à Metz l’ambition qui devrait être la sienne ? Assurément oui, mais parfois mieux vaut ne pas trop se précipiter, car l’important est de bien arriver. La ville de Bilbao a ainsi construit un fantastique musée d’art moderne sur une ancienne friche sidérurgique. Depuis son ouverture, il semble désespérément seul. Les abords immédiats du centre sont seulement en cours d’aménagement. Mais, malgré ce handicap « visuel » dont souffrira aussi le futur musée messin, le Guggenheim de Bilbao, avec son architecture éblouissante, a immédiatement réussi à attirer 300 000 visiteurs. A noter maintenant qu’ils sont 700 000 par an à franchir ses portes. Un formidable succès. Les sommes colossales gagnées par la municipalité espagnole ont d’abord été utilisées pour restaurer la vielle ville, afin de la rendre de nouveau accueillante et de lui redonner de l’attrait. Aujourd’hui et dix ans après son ouverture, les grues, véritables sentinelles du progrès et du développement, ainsi que les gros chantiers qui les accompagnent, ont seulement commencé à pointer le bout de leur nez. Pour terminer la comparaison, nous aurons nous aussi un fantastique bâtiment à l’architecture incroyable. Reste maintenant à savoir s’il connaîtra un destin similaire à son homologue basque. Nous voulons y croire.   

Laisser un commentaire