Contournement de Moulins : l’autre proposition

Tandis que le dossier du contournement de Moulins-lès-Metz est toujours aussi amorphe du côté du conseil général de la Moselle, un architecte à la retraite entend faire bouger les choses. Sans être pour le moment entendu par les maires des communes environnantes. C’est son projet que nous nous proposons de vous présenter. 
Ainsi, il existerait une autre solution pour contourner le centre de Moulins, régulièrement engorgé et saturé par la circulation automobile et par les poids lourds, qui y sont pourtant interdit d’accès. En effet, le centre-ville vit un véritable cauchemar depuis plusieurs décennies, sans que personne ne bouge le petit doigt. Inacceptable et intolérable. Il convient désormais d’agir pour en finir avec un trafic qui avoisine quotidiennement avec plus de 22 000 véhicules, dont plus de 1 000 poids lourds. De même, il faut encore compter les 500 passages enregistrés tous les jours sur le sinueux col de Lessy. Les traversés de Sainte-Ruffine et de Jussy sont en effet peu adaptées, et c’est le moins que l’on puisse dire, au transit routier. Si bien qu’à juste titre la colère monte de plus en plus chez les riverains dont la sécurité est mise en jeu, exaspérés par tant d’inertie et de laxisme politique. 

Le projet de notre architecte permettrait de remédier à cette bien triste situation. Il est d’ailleurs considéré comme le moins contraignant pour la commune de Moulins-lès-Metz. Il propose dans cette optique de contourner la ville par l’Ouest le long de la Moselle et de remonter par l’actuel chemin de Préville, où se trouve en outre un parking de délestage, pour aboutir à Petit-Châtel. Plusieurs communes seraient donc concernées par ce tracé ingénieux, ce qui, il faut l’avouer, ne les réjouit pas toutes pour diverses raisons. Mais il serait néanmoins vivement souhaitable que l’intérêt général et la sécurité de tous l’emportent. Enfin, un échangeur autoroutier sur l’A 4 pourrait être réalisé au niveau de Saint-Privat-la Montagne. A noter que le projet intègre également les piétons et des pistes cyclables, dans la mesure où l’ensemble des voies de contournement possèderait des bas-côtés stabilisés. Si ce projet voit le jour, comme nous le souhaitons, les rues de Moulins seraient dégagées du transit actuel. Elles pourraient par conséquent aisément supporter le trafic régulier des bus qui n’auront pas à utiliser les voies de contournement, ce qui s’inscrit parfaitement dans les futures réalisations liées au transport en commun en site propre de l’agglomération messine. 

Laisser un commentaire